Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








François Hollande : "Je m'inquiète de ces sondages"


François Hollande : "Je m'inquiète de ces sondages"
Dans le wagon-bar du train qui le ramène de Lille mardi soir, le directeur de la communication de François Hollande, Manuel Valls, échange avec les journalistes. À cinq jours de l'échéance, alors que le candidat PS vient de réunir 20 000 personnes pour un avant-dernier meeting, sa décontraction trahit sa confiance. Un sujet l'incite tout de même au sérieux. Un sondage CSA pour 20 Minutes/BFM/RMC vient d'être publié. Au premier tour, Hollande est donné gagnant à 29 % des voix, Nicolas Sarkozy est loin derrière, avec 24 %. Le second tour serait un plébiscite : le socialiste l'emporterait avec 58 % des voix. Hormis le cas de Jacques Chirac en 2002, Charles de Gaulle fut, en 1965, le président le mieux élu de la Ve République avec... 55,20 % des voix.

Alors ces chiffres stratosphériques, "c'est trop...", lâche Valls. L'abstention est donnée très haute par les instituts de sondage, le PS craint donc une véritable démobilisation de son électorat. Pour contrer le phénomène, il multiplie les porte-à-porte, mène une campagne hyperactive sur Internet et le candidat poursuit son tour de France jusqu'au dernier jour. Mais Valls avoue une autre crainte : "Le risque de ces sondages est moins l'abstention que la dispersion." Le PS redoute que ses électeurs, pensant les jeux faits, n'offrent leurs voix au premier tour au leader du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, meneur d'une belle campagne porteuse d'espoirs.

"Aucun sondage n'a fait élire qui que ce soit"

Mercredi matin, à son arrivée dans l'Oise, il faut écouter François Hollande lui-même, avant de rencontrer les salariés d'une entreprise menacée de délocalisation, lâcher sous la pluie : "Je m'inquiète de ces sondages." Et il enchaîne : "Je ne sais même pas si, finalement, ils correspondent à la réalité. Sûrement pas, ils ne sont même pas convergents. Aucun sondage n'a fait élire qui que ce soit, il y a souvent des écarts très importants. Je reste sur ma ligne. Si les Français veulent le changement, c'est maintenant ; s'ils veulent l'alternance, c'est tout de suite, le 22 avril."

Quant à la démobilisation, l'interrogent les journalistes : "Oui, elle est possible. Je vois ce climat qui s'organise, qui se diffuse, la droite y contribue, qui laisserait penser que ce n'est même pas la peine d'aller voter, que la gauche n'aurait même pas à se déplacer."

Cette peur vient de loin, d'une soirée d'avril 2002, où "ce coup de tonnerre" est venu frapper la gauche sans qu'elle le voie venir : Jean-Marie Le Pen au second tour et leurs yeux pour pleurer. "On a quand même des souvenirs ! On a de la mémoire", dit aujourd'hui Hollande. "On sait ce qui était prévu il y a dix ans et qui ne s'est pas produit. Et encore cette fois-ci, on nous ferait le coup ? On nous laisserait penser que c'est dans la poche ? Non ! Ce serait vraiment la meilleure façon de perdre notre esprit de penser que c'est dans la poche..."

lepoint.fr
Mercredi 18 Avril 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2782 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3024 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3821 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3126 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6360 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5164 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire