Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Franck Hermann Ekra : « La réconciliation en Côte d’Ivoire, c’est l’affaire du président »

Selon ce politologue ivoirien, consultant en stratégie d'images et encarté au PDCI-RDA, il est urgent de solder les années de crise postélectorale. Une mission délicate, qui incombe à Alassane Ouattara, et à lui seul.


Jeune Afrique : Quelle devrait être la priorité du président Ouattara lors de son second mandat ?

Franck Hermann Ekra : Discerner les priorités, justement. Et la réconciliation en est une. Dans un récent entretien au quotidien Le Monde, il a déclaré qu’il ne croyait plus aux « gouvernements d’union » et que la « réconciliation politique se réglera[it] toute seule ». Ces propos sont troublants, alors qu’il subsiste une fracture béante entre des acteurs politiques qui représentent chacun des intérêts communautaires.

Que faire pour que les Ivoiriens se réconcilient enfin ?

Le chef de l’État, garant de la cohésion sociale et clé de voûte des institutions, doit s’impliquer personnellement. Il faut pour cela faire preuve d’ouverture, accepter d’écouter la version de chacun sur un passé qui reste traumatique, se montrer capable de pardon et manifester une volonté réelle de réintégrer ceux que l’on accuse d’avoir troublé l’ordre. Or, jusqu’à présent, l’attitude de M. Ouattara et de ses partisans se résume à de l’entre-soi automatisait.
Lire la suite
Vendredi 13 Novembre 2015
La Dépêche d'Abidjan



Interviews
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE