Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Franc CFA : quand Le Monde tire à vue sur Kémi Séba

À travers la plume de l’un de ses chroniqueurs extérieurs, le Journal français Le Monde s’en est pris à Kémi Séba traité de “farceur”, de “clown”, et de “raciste” dans un ton qui frise la condescendance.


L’activiste franco-africain qui a symboliquement brûlé un billet de 5000 FCFA le 19 août, lors d’une mobilisation contre la Françafrique organisée dans une dizaine de villes africaines, se voit aussi reproché de critiquer la France tout en voyageant avec un passeport français.

Bref, le fait que la chronique porte la signature d’un africain ne change en rien au problème, mais le complique sérieusement.

L’auteur qui tire à boulets rouges sur les activistes, qualifiés de “bandes de farceurs”, et jamais sur le Franc CFA, semble manifestement avoir choisi son camp:celui du néocolonialisme décomplexé. Libellé sur l’air du réalisme assumé quant à notre incapacité, dans l’état actuel des choses, de battre monnaie et d’assumer notre souveraineté, cet article aurait trouvé une meilleure place dans l’actualité africaine du siècle dernier ( période 1956 -958 ), quand les élites noires avouaient préférer l’interdépendance dans l’Union française à l’indépendance qui paraissait alors effrayante de par la rigueur qu’elle exigeait.

Ce réalisme cru qui accrédite la thèse de la servitude volontaire de l’économiste togolais Kako Nubukpo, n’est-il pas l’éternel tatouage de la tribu de l’Afrique d’en haut, celle qui craignait, hier, la liberté complète, et aujourd’hui, une monnaie trop sérieuse pour être laissée aux africains?

Aux yeux du chroniqueur, le débat sur la monnaie devrait être une affaire exclusive d’économistes et d’experts. Cette vision trop étriquée ampute, à notre sens, le nécessaire débat sur la monnaie dans sa dimension technico-financière, mais aussi sociale, artistique et underground. En effet, une telle question, s’agissant de l’Afrique, ne saurait ne pas être prise en compte par la rue. Ce sont les mobilisations citoyennes nées des réseaux sociaux et de la vague de démocratisation que connaît le continent qui ont relancé la question de la monnaie et non les aveux de réalisme et les prises de position argumentées des intellectuels et experts du domaine.
Lire la suite
Samedi 26 Août 2017
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2569 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2815 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3570 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3080 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 5861 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5097 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire