Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Football : mondial 2014 / Acceptation de Sabri Lamouchi - Comment Sidy Diallo a convaincu

La Côte d’Ivoire sera au Mondial en juin 2014 au Brésil. Pour en arriver là, il a fallu du chemin. Un homme a réussi à fédérer toutes les énergies. Et continue de le faire.


Football : mondial 2014 / Acceptation de Sabri Lamouchi - Comment Sidy Diallo a convaincu
Les Eléphants de Côte d’Ivoire seront bel et bien au Brésil en 2014 pour prendre part à leur troisième Mondial consécutif. Ils attendent en ce moment, leurs adversaires pour le tirage au sort qui aura lieu le 6 décembre prochain. Mais pour arriver à cette qualification, le président de la Fédération ivoirienne de football (Fif), Augustin Sidy Diallo, a bataillé d’arrache-pied.

Avant les barrages

A un mois de la rencontre aller contre le Sénégal, l’on pouvait déjà voir les employés de la Fif arborer des tee-shirts, polos estampillés « A deux pas du Mondial, Brésil 2014 ». Pour déjà annoncer les couleurs de la mobilisation autour du Onze national, afin d’atteindre cet objectif. Dans la même foulée, la presse nationale et internationale est conviée à un déjeuner de presse suivi d’échanges. A cette occasion, le premier responsable de la Maison de verre a donné un seul leitmotiv : « mobilisation générale, union, solidarité,… autour des Eléphants. «Nous avons besoin d’être tous unis, de nous serrer les coudes. Les Ivoiriens le savent mais il faut leur dire que c’est un match capital pour nous tous. En sortant d’ici, je voudrais que nous accordions nos violons, que nous nous accordions sur le minimum. Soutenir notre équipe, soutenir nos joueurs, soutenir notre entraîneur. Que nous nous retrouvions au soir du samedi 12 octobre avec le sourire. Les joueurs ont aussi besoin d’affection. Ils ont aussi besoin de vous. En tant qu’Ivoiriens, nous voulons tous la même chose. La Côte d’Ivoire est notre mère. Nous voulons qu’elle se qualifie. Aidons-nous. Mettons-nous ensemble pour atteindre notre objectif», a-t-il souhaité lors de cette rencontre historique. Avant de demander aux Ivoiriens d’être très disciplinés, de préserver l’esprit fair-play et de réserver un accueil chaleureux aux Sénégalais. Après les incidents, survenus à Dakar lors des éliminatoires de la CAN 2013.

Lors des barrages

Consignes du président de la Fif respectées à la lettre. Les Ivoiriens affluent en grand nombre au stade Félix Houphouët-Boigny le 12 octobre 2013. Et les Eléphants prennent donc une belle option sur la qualification. Ils viennent à bout des Lions de la Téranga (3-1), grâce à Didier Drogba, Salomon Kalou et Gervinho. Au match retour le 16 novembre 2013, c’est la grande artillerie ivoirienne au Maroc. En plus des 25 convoqués, Sidy Diallo a demandé que les joueurs blessés et les suspendus, entre autres Boka Arthur, Ya Konan Didier, Sérey Dié, Tioté Cheick...soient du voyage de Casablanca. Avec en prime, une trentaine de journalistes ivoiriens. Certains sont envoyés par le ministère des Sports et d’autres par la Maison pour être les témoins privilégiés. Tout ceci pour répondre à un leitmotiv du président de la Fif qui est « l’Union sacrée autour des Eléphants ». Une démarche qui a porté ses fruits. Car, la finalité était la qualification pour le Mondial 2014.

Et après la qualification

Après la qualification, il était question pour les Ivoiriens que Sabri Lamouchi n’accompagne pas la Côte d’Ivoire au Brésil. Pour finir, il sera du voyage avec les Eléphants de Côte d’Ivoire, à la Coupe du monde de football, Brésil 2014. Le sélectionneur franco-tunisien sera maintenu à son poste, malgré le refus des Ivoiriens. Parce que tout simplement, Sidy Diallo a convaincu les présidents de clubs à le soutenir dans son choix. Tel était le véritable objet de la rencontre de lundi 25 novembre 20123 entre lui et ces derniers, ses électeurs. Sidy Diallo a réussi à rallier à sa cause les derniers téméraires et surtout ceux qui avaient déjà commencé à grogner. Plusieurs présidents ont donné leur aval au patron du ballon rond ivoirien. Qui lui-même ne comptait pas changer son employé de sélectionneur. Ajouter à cela, le soutien de taille du ministre Alain Lobognon sur la télévision ivoirienne: « il serait ingrat de chasser Lamouchi après avoir qualifié la Côte d'Ivoire pour la Coupe du Monde 2014. Il a qualifié les Eléphants pour le Mondial, permettez-lui de prouver le travail qu’il a abattu au cours de la Coupe du Monde ». Voilà qui devrait mettre fin à toutes les divergences entre la FIF et la tutelle.

Francis Aké
In Le Mandat
Vendredi 29 Novembre 2013
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3016 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3585 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3992 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5275 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire