Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Football / Encadrement technique des Eléphants : Pourquoi pas Kouadio Georges et Zahui François ?

La Fédération ivoirienne de football (FIF) est dans un véritable imbroglio pour dévoiler le nom du sélectionneur des Eléphants après la coupe du monde 2010.


Photo : DR
Photo : DR
Les Eléphants livreront un match amical contre la Squadra Azzurra, le 10 août 2010, au Boleyne Ground de West Ham à Londres. Si l’adversaire de la Côte d’Ivoire, l’Italie, a son nouveau sélectionneur, Cesare Prandelli, ancien coach de la Fiorentina (série A) après son faux parcours à la coupe du monde 2010, rien n’est encore lucide à propos du staff technique des Eléphants. Chaque jour qui passe n’accouche que des spéculations autour du probable locataire de l’encadrement technique. Eriksson sera-t-il reconduit malgré un salaire dit faramineux et jamais connu ? Gérard Gili reviendra-t-il après son incapacité à conduire les pachydermes en finale de la CAN 2008 au Ghana ? Verra-t-on un nouveau visage à ce poste ? Mieux, va-ton prendre une fois de plus un coach expatrié ? Les réponses à toutes ces questions se trouvent entre les mains du président Jacques Anouma qui fait désormais du choix d’un entraîneur pour ses protégés, une véritable corvée. C’est une routine. Parce qu’après le départ de Henri Michel en 2006 au sortir de la coupe du monde 2006, l’on a assisté à ce jeu agaçant. N’est-il pas temps de coopter un collège d’entraîneurs locaux ? Kouadio Georges a longtemps travaillé avec les différents sélectionneurs des Eléphants depuis l’ère de Philippe Troussier en 1993 et jusqu’à Vahid Halilhodzic. Il peut faire office d’entraîneur principal pour la campagne des éliminatoires de la CAN 2012. Il pourra être aidé dans sa tâche par Zahui François, le coach des cadets. Si possible, ou pourra leur adjoindre encore Gouamené Alain qui a joué un rôle majeur en 1992 lors de la consécration des pachydermes à la CAN au Sénégal. Ces Ivoiriens travailleront sur deux ans avec leurs compatriotes pour essayer d’atteindre un objectif que n’arrive pas à solutionner les techniciens expatriés ou « sorciers blancs ». S’ils déraillent, il est fort possible de vite leur retirer le gouvernail du navire « Ivoire ». Pourquoi ne pas faire confiance aux nationaux ? L’Egypte ne domine pas toutes les équipes africaines depuis 2006 à la CAN avec un sélectionneur égyptien, Hassan Shehata ? Tout est une question de confiance. Au lieu de chercher à débourser assez d’argent pour enrôler « un mercenaire blanc » pour des éliminatoires de la CAN 2012 qui ne constituent pas une menace réelle pour les Eléphants. Pourquoi ne pas faire confiance à Kouadio Georges et à Zahui François ? C’est bien Yéo Martial, Kouadio Georges et récemment Alain Gouamené qui ont pu offrir à la Côte d’Ivoire la CAN et quelques trophées de seconde zone au plan international. A César ce qui lui revient…

Annoncia Sehoué

Encadré

Le choix de l’entraîneur dévoilera la stratégie d’Anouma
Jacques Anouma continuera-t-il l’aventure après mars 2011, date de la fin de son mandat ? En tout cas, le voile risque de tomber lors de l’annonce du nom du futur sélectionneur des pachydermes ivoiriens ces jours-ci. Deux schémas s’offrent au locataire de la maison de verre de Treichville. D’abord, si le président décide de conclure un contrat de six ou sept mois avec un quelconque technicien, c’est qu’il veut jouer la carte de la prudence, maintenir surtout le suspense et attendre le temps opportun pour envisager son départ ou son maintien. Ce serait d’ailleurs bien malin de sa part pour la course à la présidence de la FIF. Mais s’il conclut un contrat de plus d’un an avec le sélectionneur, cela veut tout simplement dire qu’il n’est pas prêt à lâcher le morceau. Légitime aussi d’autant que les textes de la fédération ivoirienne de football ne limitent pas le nombre de mandat. Cependant, ce revirement de situation peut sonner la fin des potentiels candidats qui seront mis sur l’éteignoir, parce qu’ayant cru que l’actuel patron du football ivoirien allait céder le tablier en 2011 selon les propos de ce dernier. Leur crainte se justifie en ce sens que si Jacques Anouma veut continuer, il a toutes les chances de s’offrir un troisième acte. Parce qu’il a les moyens de sa politique dans un milieu où l’argent annihile toutes les ambitions maintes fois légitimes. Le choix du futur coach des Eléphants ouvrira donc un autre front

Annoncia S

Avec le partenariat de l'Intelligent d'Abidjan



Vendredi 30 Juillet 2010
La Dépêche d'Abidjan



Sports
Notez

Opinion | Actualité | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 02/05/2020 | 1900 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/09/2016 | 1767 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2015 | 2514 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/07/2014 | 2412 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2014 | 1569 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2475 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 14/06/2013 | 2446 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/05/2013 | 3148 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/01/2012 | 2894 vues
00000  (0 vote)