Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Football / Crise postélectorale : Tout est mélangé à la FIF.

Le président de la Fédération ivoirienne de football, Jacques Anouma, a dépeint vendredi 24 décembre 2010, la situa- tion chaotique de sa discipli- ne, du fait de la crise posté- lectorale qui secoue le pays depuis le 28 novembre 2010.


Photo : DR
Photo : DR
LES MINES ÉTAIENT crispées à la fin de la réunion entre le président de la FIF, Jacques Anouma et les diffé- rents acteurs du football ivoirien no- tamment les présidents de clubs de Ligue1 et les membres de la Ligue professionnelle. « C’est maintenant que le football ivoirien sentira à plein fouet les effets de la crise qui date de 2002 », croit savoir un membre de la Ligue pro, à la fin du conclave qui a duré environ deux heures. Il n’avait pas tort. Puisque face à la presse, le même vendredi 24 dé- cembre 2010, au siège de la FIF, lieu de la réunion, Jacques Anouma, n’y est pas allé du dos de la cuillère pour parler des effets de la crise postélec- torale sur sa structure. Les malheurs de la FIF ont commencé par le départ du sponsor principal de la Ligue1, la société de téléphonie mobile, MTN qui préfère sponsoriser uniquement la coupe nationale. N’ayant plus de moyens financiers et face à la situa- tion sociopolitique, la FIF se voit dans l’obligation de programmer la saison 2011 à la fin du CHAN, pré- vu du 04 au 25 février au Soudan. Face à cette donne qui ne fait pas l’af- faire des différentes parties, le patron du foot ivoirien et ses collaborateurs, prévoient un comité de réflexion dont le résultat des travaux sera dé- terminant. « Nous avons décidé de mettre en place un comité de ré- flexion dirigé par le président de la Ligue Professionnelle, Sory Diabaté. Ce comité composé des membres du bureau de la Ligue Professionnelle et de quelques présidents de clubs planchera rapidement sur les date et formule de la nouvelle saison », a re- levé Jacques Anouma qui note par ailleurs que tout sera mis en œuvre pour trouver un nouveau sponsor à la Ligue 1. Quel plan pour les clubs ivoiriens engagés en coupe afri- caines en 2011 ? Le président Jacques Anouma n’a pas aussi caché ses craintes face à cette question. Car dira-t-il, le financement des compé- titions internationales, c’est toujours fait dans les difficultés avec un énor- me retard lors de la mise à disposi- tion des fonds, avant l’actuelle situa- tion du pays. « Nous ne savons pas si les fonds seront mis à notre dispo- sition en cette période de crise. Aus- si, nous attendons la position de la CAF », a-t-il dit, faisant place à des commentaires relatifs à une pro- bable suspension des clubs ivoiriens du fait de la difficile situation de la Côte d’Ivoire. Outre, le tableau sombre qui deviendra l’apanage du football ivoirien, si la situation du pays ne se normalise pas, le président de la FIF, a parlé des perspectives. De ce fait, il a été décidé que les entraîneurs qui officieront en première division (Ligue 1) devront désormais être ti- tulaires de la licence A. Dans cette même idée de professionnalisation du football local, la Fédération et les clubs se sont mis d’accord sur le fait que, ne participeront à la Ligue 1, que tous les clubs à jour de leur capaci- té juridique. S’agissant de la Direction Technique Nationale (DTN), Jacques Anouma a noté que la réflexion me- née par Me Roger Ouégnin, président de l’Asec Mimosas, sera annoncée à partir du 1er janvier 2011. Pour sûr, Yéo Martial fera ses adieux après de loyaux services. Jacques Anouma sera-t-il candidat à la présidence de la FIF en mars 2011 ? Voici sa répon- se : « Pour le moment, je suis candi- dat au comité exécutif de la FIFA dont les élections auront lieu en février 2011 à Khartoum. Pour la FIF, si je dois décider, ce sera avec l’avis des présidents de clubs. Mais je pense que ce n’est pas d’actualité. Nous dé- ciderons après l’Assemblée Généra- le mixte». Au sujet de la candidatu- re annoncée dans la presse de l’an- cien président de la FIF, Dieng Ousey- nou, l’Ambassadeur Jacques Anou- ma ne voit pas cela d’un mauvais œil. Il a même calmé le jeu, disant à l’en- droit des journalistes, de ne pas fai- re « monter le mercure pour rien. Si Dieng veut revenir, c’est son droit. Mais, vous savez bien que ce sont les clubs qui décident. De toutes les fa- çons, j’en ai parlé avec lui avant de me rendre récemment au Caire ». Le débat est bien clos sur l’affaire Dieng Ousseynou qui a le droit de briguer le poste de président de la FIF...

Avec L'Intelligent dAbidjan / Par Annoncia Sehoue
Lundi 27 Décembre 2010
La Dépêche d'Abidjan



Sports
Notez

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 02/05/2020 | 1636 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/09/2016 | 1718 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2015 | 2465 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/07/2014 | 2363 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2014 | 1527 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2513 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2411 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 14/06/2013 | 2389 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/05/2013 | 3086 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/01/2012 | 2831 vues
00000  (0 vote)