Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Fesci/ Succession de Mian Augustin : Les étudiants fuient le congrès. Les raisons

La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), n’arrive pas à renouveler ses instances dirigeantes, malgré que le mandat de Mian Augustin, élu en 2008, soit arrivé à terme.


Fesci/ Succession de Mian Augustin : Les étudiants fuient le congrès. Les raisons
Voici les raisons 

La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire verra encore pendant longtemps Mian Augustin à sa tête. Le congrès qui devrait renouveler les instances de cette organisation tarde à venir malgré la volonté de son actuel premier responsable de rentre le tablier. Parce qu’il tient les rênes de ce syndicat depuis 2008. Soit 5 ans de présence permanente au poste de secrétaire général. Alors que les textes prévoient un mandat de 2 ans, renouvelable une seule fois. Mais son maintien à la tête de la Fesci parait comme une punition. Car, selon Mian, un congrès s’impose. Et il aspire l’organiser pour être un ‘’observateur‘’ comme ses aînés. « Nous pensons organiser un congrès pour l’élection d’un nouveau S.G. Mais, les choses ne sont pas aussi faciles pour nous qui sommes restés à Abidjan. Certes, les autres sont partis hors du pays à cause des évènements que nous connaissons. Donc, on ne peut pas s’asseoir à Abidjan et prendre une décision tout seul. Mais, nous sommes en train de faire un travail sous-terrain. Nous menons actuellement des consultations internes et après quoi, nous convoquerons un congrès. Il faut dire que cela ne va plus durer. », a indiqué Augustin Main. Mais les étudiants, eux-mêmes refusent qu’un congrès se tienne. Personne ne veut avoir le courage de prendre la tête de ce syndicat qui faisait la pluie et le beau temps sur les différents campus ivoiriens et dans certaines grandes écoles de Côte d’Ivoire. Cette vermine avait gagné les lycées et collèges de Côte d’Ivoire et ses actions rimaient avec la violence et le racket. C’est certainement ce passé sombre qui repousse les élèves et étudiants. A cela s’ajoute, le manque de moyens financiers pour l’organisation de son congrès. Avec la chute du pouvoir de Laurent Gbagbo qui était son parrain attitré et l’exil de certaines figures fortes et faiseurs de roi de la trempe de ‘’boucher de la cité rouge ‘’, Kouakou Brou alias général KB, la Fesci n’a plus une grande capacité de nuisance et elle ne sert à présent qu’à inaugurer les chrysanthèmes. Elle ne vaut que l’ombre d’elle-même.



F.TAKY in 

Le Mandat
Mercredi 5 Juin 2013
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2774 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3006 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3818 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3123 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6358 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5163 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire