Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

FRANCE - Aurélie Châtelain, 32 ans, victime du terrorisme

Cette jeune femme de 32 ans, retrouvée morte dimanche dans sa voiture à Villejuif, aurait été tuée par un étudiant de 24 ans. L'homme projetait un attentat. Il s'en serait pris à Aurélie Châtelain pour lui dérober son véhicule.


L'affaire faisait au départ penser à un roman noir. Le corps d'une jeune et belle danseuse retrouvé gisant dans sa voiture en flammes un dimanche matin en banlieue sud de Paris. Un mystère, plus qu'opaque, impénétrable sur le mobile du meurtre d'une femme «qui n'avait pas d'ennemis». Le dénouement de l'histoire, personne ne l'avait vu venir. Aurélie Châtelain aurait eu le malheur de se retrouver sur la route d'un terroriste islamiste. L'homme, un étudiant en informatique de 24 ans, aurait voulu dérober le Renault Scénic de la jeune femme pour mettre en oeuvre des projets d'attentats et l'aurait abattue dans la foulée.
Aurélie Châtelain, dite Lily, se trouvait en région parisienne ce dimanche pour suivre une formation à l'enseignement des Pilates, une forme douce de gymnastique. La jeune professeur de fitness et de danse vivait à Caudry, dans le Nord, près de Valenciennes. Elle avait annoncé son arrivée dans un message enthousiaste sur les réseaux sociaux, posté 9 heures à peine avant sa mort. «Arrivée à Clamart!!!! demain direction Villejuif.....trouvé hôtel à 20 min à pied.... trop contente!!!!», écrit-elle sur Facebook samedi à 23h26. Un ton joyeux caractéristique de la jeune femme, décrite par tous ceux qui l'ont connue comme solaire, débordante d'une énergie communicative qu'elle consacrait au fitness et à la danse. «Elle ne voulait jamais s'arrêter! Toujours remonter en scène, toujours enchaîner les cours», raconte au Figaro Marie-Claude, secrétaire générale de l'association Fitness GEA, au sein de laquelle intervenait Aurélie Châtelain. En hommage à leur collègue, les coachs ont décidé de maintenir les cours malgré l'annonce de son décès. «On ne pouvait pas les annuler, ce n'était pas elle», explique-t-on au sein de l'association.

«L'émotion est immense ici»

Autre victime collatérale du terrorisme, Juliette, 5 ans, qui a perdu sa mère. La fillette est actuellement prise en charge par son père, qui était séparé d'Aurélie. Sur Facebook encore, le jeune homme a confié son désarroi: «Je m'occupe de ma fille et fais déjà comme je peux pour garder la tête froide face à elle. Je ne sais quoi dire devant tant d'effroi, d'incompréhension, de colère et de haine.»
Lire la suite
Mercredi 22 Avril 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 1785 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1252 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 959 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire