Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

FPI de Gbagbo en Côte-d’Ivoire : Le camp Sangaré annonce un congrès en août

La frange du Front populaire ivoirien (FPI, opposition), le parti de l’ancien chef de l’Etat Laurent Gbagbo, dirigée par Sangaré Aboudramane et opposée au camp du président contesté de cette formation politique, Pascal Affi N’guessan, a annoncé samedi l’organisation début août de son prochain congrès. L’annonce de ce congrès qui va se tenir les 03 et 04 août 2018 à Moossou, le village natal de Simone Gbagbo, l‘ex-première dame, a été faite par Aboudramane Sangaré, lui-même, lors d’une cérémonie de présentation de vœux des militants.


FPI de Gbagbo en Côte-d’Ivoire : Le camp Sangaré annonce un congrès en août
Venus des différentes sections de base d’Abidjan et de certaines villes de l’intérieur du pays, quelques 300 militants se sont rassemblés, sous un soleil de plomb, dans l’enceinte de la résidence abidjanaise de Michel Gbagbo, le fils de l’ex-président, à la Riviera-Golf, qui s’est avérée exigüe. Les bâches dressées n’ont pu contenir les militants dont certains sont restés hors la résidence, bondée de monde, pendant toute la cérémonie à laquelle ont assisté presque tous les cadres de cette frange de l’ex-parti présidentiel.

Des responsables d’autres partis politiques comme Anaky Kobenan, Abou Cissé, Armand Ouegnin étaient présents tout comme l’épouse du général Dogbo Blé, ancien patron de la garde républicaine, en prison depuis 2011. Attendu par les militants pour les orientations, Aboudramane Sangaré a délivré un discours fleuve d’environ deux heures de temps, à la fois dithyrambique pour Laurent Gbagbo et critique contre le pouvoir actuel. Comme à l’accoutumé, il a égrené les qualités de “démocrate et d’homme de grand cœur’’ de l’ex-président avec le lequel il fondé le FPI. Se prononçant sur le procès de M. Gbagbo à la Cour pénale internationale (CPI), il a indiqué que sa libération “est proche”, avant d’inviter ses partisans à se tenir prêt “pour la grande marche vers l’aéroport” pour son accueil. “Mon seul regret (en 2017) pour l’intérimaire que je suis, c’est de n’avoir pas fait de passation de charges avec Gbagbo”, a-t-il poursuivi.

Avant l’annonce du congrès, il a rappelé l’organisation en avril de “la Fête de la liberté’’ à Gagnoa, la région natale de M. Gbagbo. Une manifestation organisée annuellement par le FPI depuis 1991 pour célébrer l’instauration du multipartisme en Côte d’Ivoire en 1990.

Alerte info
Lundi 29 Janvier 2018
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 1829 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1292 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 976 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire