Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER

Exclusif - Laurent Gbagbo à TV5MONDE : "Ce qui nous attend, c'est la catastrophe" Déclaration du Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, sur les violences préélectorales et la montée de tensions intercommunautaires : «Les violences connues en Côte d’Ivoire lors de la première crise pré et post-électorale de 2010 ne doivent pas se Côte d’Ivoire - Désobéissance civile : « Tidjane Thiam rejoint l'opposition » (Affi N’guessan) Côte d’Ivoire - Evènements de Dabou : Le ministre Emmanuel Essis aux côtés des familles éplorées et des blessés Le respect de la Constitution ivoirienne est aussi important que la compassion de l’Église pour les homosexuels Côte d’Ivoire - Gnamien Konan à Ouattara : « Le temps presse, et c’est vous qui détenez le bouton de l’affrontement général » Trente ans après l'avènement du Zouglou, Axel Illary, le journaliste et documentariste est parti caméra au poing pour raconter sa véritable histoire. Côte d’Ivoire - Affi N’guessan : « Nous réclamons l’ouverture d’une enquête internationale sur les crimes commis par Ouattara et ses milices » Côte d’Ivoire - Aboisso : Pose de la première pierre du lycée professionnel d’Adaou QUESTION RÉPONSE AVEC DOUMBI FAKOLY - QUELLE EST LA RELIGION QUE PRATIQUAIENT NOS ANCÊTRES ?







Exactions des Frci, Gel des avoirs, Cpi… : Régime Ouattara : de gros risques


Exactions des Frci, Gel des avoirs, Cpi… : Régime Ouattara : de gros risques
Cela fait pratiquement 11(onze) mois qu’Alassane Ouattara est aux affaires, en Côte d’Ivoire, à l’issue d’une crise post électorale des plus meurtrières en Afrique. A ce jour, sa gouvernance reste entachée par des faits de nature à fragiliser son régime, sinon à compromettre gravement le replâtrage de la société. De fait, les dossiers qui grippent le sommet de l’Etat ont pour noms : exactions des Frci, Cour Pénale internationale(Cpi), gel des avoirs des pro Gbagbo, ''rattrapage ethnique'', élections législatives aux résultats contestés par endroits, opposition qui crie au muselement... Disons le tout net, le régime du président Ouattara a du mal à trouver un équilibre adéquat dans un environnement fait de rumeurs de coups d’Etat, le tout appuyé par un processus de réconciliation nationale au point mort. C’est au regard des dangers que court le pouvoir ivoirien, et la menace qui plane sur la démocratie dans le pays, qui a lui-même l’allure d’un éléphant qui ne marche que d’une seule patte, que le représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en Côte d’Ivoire, Bert Konders, a multiplié récemment les rencontres avec l’opposition, notamment la direction du Front populaire ivoirien(Fpi). Le patron de l’Onuci était allé prendre les avis des partisans de Gbagbo sur le processus de paix en cours dans le pays. En tout cas, selon des sources dignes de foi, les responsables du Fpi n’ont pas pris de gants pour cracher leurs vérités au représentant de Ban Ki Moon à qui ils ont énuméré les actions du régime Ouattara tendant, selon eux, à étouffer l’expression démocratique en Côte d’Ivoire. La situation politique ivoirienne actuelle est d’autant alarmante que l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Jean marc Simon, l’un des plus actifs diplomates occidentaux, s’est vu obligé de se lâcher. «En Côte d’Ivoire, il y a encore des difficultés sécuritaires(…) Il y a des problèmes parce qu’il y a des armes qui circulent encore. Il y a également des palabres parce qu’il y a des problèmes de fond qui restent à traiter. Le danger est que quand il y a des problèmes, les armes sortent et ça il faut l’éviter », a déclaré l’ambassadeur français en Côte d’Ivoire lorsqu’il était allé faire, la semaine dernière, ses adieux à Charles Konan Banny. Le président de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (Cdvr), lui, semble dépasser par les problèmes socio politiques qui minent le pays. La nouvelle trouvaille de Banny, pour tenter de reprendre la main dans un processus de réconciliation nationale bâclée par les politiques, est de s’appuyer désormais sur les ‘’Toupkê’’. Le président de la Cdvr veut se référer, à défaut de pouvoir les reproduire à l’identique, aux recettes alliances inter-ethniques et des parentés à plaisanterie qui permettent, dans certaines régions du pays, d’instaurer la paix. Mais pour dire vrai, c’est un Charles Konan Banny visiblement coincé par des coups tordus, qui tente de se faire entendre par les camps opposés dans la crise ivoirienne. Les pro Gbagbo, eux, ne miseraient pratiquement plus sur la Cdvr pour avoir la paix dans le pays. De quoi inquiéter quant à la menace qui plane sur le pays. La réconciliation, la vraie, doit être amorcée ici et maintenant, avec tous les acteurs pour éviter le pire.

COULIBALY Vamara in Soir Info
Mardi 6 Mars 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2784 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3028 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3821 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3126 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6360 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5166 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire