Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Ex-musicien d’Angeline Kidjo et d'un fils de Bob Marley, Freddy lutte contre la mort après son expulsion des Usa

Musicien chevronné avec pour spécialité la guitare basse, Ferdinand Zahui 52 ans, alias Freddy, avait vu sa carrière artistique démarrer sur les chapeaux de roues. De Nouméa, en Nouvelle Calédonie, à Denver dans le Colorado (où il résidait avec femme et enfants), en passant par le Danemark, le Japon, la Russie, le Royaume-Uni, le Mexique, l’Argentine, l’Afrique du sud etc...., il a fait le tour du monde pour exprimer son art.


« J’ai joué avec des artistes de diverses nationalités. J’ai par exemple joué avec le Jamaïcain Kimani Marley, l’un des fils de Bob Marley, avec Majeca Fachek du Nigeria. À New-York, j’ai accompagné Angeline Kidjo qui vit dans le New Jersey avec son époux. En tout cas, j’ai accompagné de grands artistes de plusieurs nationalités », avance ce polyglotte, d’une voix à peine audible.

Dans la maisonnée d’Abobo ‘’Avocatier château ‘’ où nous lui rendons visite, il est bien loin des clameurs des salles de spectacles, lorsqu'il poursuit ses souvenirs : « J’ai joué avec Kimon de Ramsès. Son tout premier concert aux États-Unis, c’est moi qui l’ai organisé à mes propres frais. Nous avions fait une tournée de 5 mois dans toute l’Amérique. Je n’ai rien eu comme bénéfice, mais c’était un plaisir pour moi de jouer avec Kimon ».

Freddy est auteur d’un album de 10 titres, ‘’ baptisé ‘’Redemption Time’’, sorti en 2006, aux États-Unis, avec son groupe « Ivory Sensation ».

Aujourd’hui il est cloué au lit par une hémiplégie doublée d’une hypertrophie ventriculaire gauche. Il lutte contre ce pernicieux mal, et désormais ses jours sont comptés, selon l’un de ses médecins joint par téléphone.

« On dit que mon côté droit s’élargit. C’est grave ! Je respire difficilement et lorsque je parle, je m’étouffe. Mes pieds s’enflent et mon cœur bat vite. Ce sont des maladies que je ne connaissais pas lorsque je vivais aux États-Unis. Je suis même paralysé sur le côté droit », témoigne péniblement Freddy, essoufflé par le mal qui le ronge.

Alors qu'il résidait dans l’État du Colorado aux États-Unis avec Leila son épouse et leurs deux filles Sandra Lynn et Blessing Beverly, la vie de Freddy virera au cauchemar en novembre 2009. Ce jour-là , pour conduite en état d'ivresse avec refus d'obtempérer comme circonstance aggravante , il sera arrêté par la police. Celle-ci le rapatriera dans les jours suivants en Côte d’Ivoire , après 15 ans passées en Amérique. Ce sera le début de sa descente aux enfers.

« 6 mois après, j’ai piqué une crise. Mais aujourd’hui, ça s’est empiré parce que je suis confronté à toutes sortes de maladies. Mes pieds s’enflent. En tout cas, en ce moment, je lance un appel à tous ceux qui ont de la compassion, les personnes de bonnes volonté qui peuvent m’apporter un petit ‘’help’’, une petite aide pour que je recouvre la guérison, vraiment ! Qu’on vienne m’aider parce que les frais de l’hôpital sont vraiment énormes. Je dois aller en cardiologie. Car, au fur et à mesure que les jours passent, je m’enfle et ça devient vraiment grave. Je suis en train de mourir. Je respire difficilement. Actuellement, au moment où je suis en train de vous parler, je m’étouffe et je respire difficilement. Mes poumons sont touchés. On dit que j’ai un trou dans mes poumons », raconte-t-il.

C'est dans cette traversée du désert que Freddy Zahui a été informé il y a quelques mois, du décès aux États-Unis, des suites d’un accident de la circulation, de sa fille Sandra Lynn (14 ans). Une nouvelle triste qui a affecté davantage son état de santé.

Saisie de la situation, Mme Vieira Irène, Directrice du Bureau ivoirien du droit d’auteurs (Buridan) qui a regretté que l’artiste ne soit pas enregistré au sein de son organisme, a toutefois promis de se pencher sur le cas de Freddy, et d'en aviser le ministère de la Culture et de la Francophonie, pour voir dans quelle mesure un appui peut lui être apporté.

Claude DASSE
In afrikipresse.fr

NB : Contact de Freddy (00225) 55547223/66188704
Samedi 26 Mars 2016
La Dépêche d'Abidjan



People
Notez


1.Posté par YAO le 26/03/2016 14:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je pense pouvoir aider ce monsieur.
Voici mes contacts +22557846410 ou + 22505472464.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 19/11/2017 | 12910 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/11/2016 | 2646 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 30/09/2016 | 3920 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/09/2016 | 5562 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/07/2016 | 2559 vues
55555  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/07/2016 | 1625 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/07/2016 | 1776 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire