Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









En Côte d’Ivoire, polémique autour de l’imposition des mains d’un pasteur évangélique à un célèbre « berger » catholique

Une polémique divise les catholiques ivoiriens sur la toile. Le célèbre « berger » Pacôme Marie Achija, membre de la Communauté catholique Mère du Divin Amour, la première communauté nouvelle catholique du pays a été filmé, à genoux, puis en transe devant un pasteur évangélique qui lui a imposé les mains, lors d’une séance de prière à Johannesburg.

Indigné, un prêtre catholique, Rodrigue N’samman, l’a interpellé dans une lettre ouverte publiée sur sa page Facebook ce qui lui a valu de violentes attaques…


En Côte d’Ivoire, polémique autour de l’imposition des mains d’un pasteur évangélique à un célèbre « berger » catholique
La vidéo circule sur les réseaux sociaux dans le milieu catholique ivoirien depuis quelques heures. Elle date du vendredi 18 janvier. On y voit le « berger » Pâcome Marie Achija, l’un des plus célèbres responsables de la Communauté catholique Mère de Divin Amour, la première communauté nouvelle ivoirienne, à genoux pour recevoir l’imposition des mains du pasteur évangélique sud-africain Alph Lukau. La scène se déroule dans le lieu de culte du pasteur, à Johannesburg. Toujours à genoux, Pacôme Marie approuve docilement les « prophéties » faites par Alph Lukau et tombe même en transe au moment de l’imposition des mains.

Indigné par la scène, le père Rodrigue N’sanman, un prêtre catholique a interpelé, sur sa page Facebook, le célèbre responsable de ministère sur ce geste et sa responsabilité envers les fidèles catholiques membres de son groupe de prière. Aux yeux du prêtre, ce geste est malvenu et pourrait induire en erreur de nombreux catholiques qui se croiraient dès lors autorisés à s’adonner à certaines pratiques propres aux évangéliques. Le prêtre estime en outre que s’il a besoin de prière, Pacôme Marie pourrait solliciter l’intercession des membres de sa communauté ou de prêtres catholiques. Le père N’sanman a finalement retiré la publication après plusieurs menaces de « disciples » du berger, de pasteurs évangéliques et d’autres bergers catholiques.

Œcuménisme ?

Sur Facebook, notamment dans le groupe Communauté catholique qui compte plus de 200 000 abonnés, le débat est vif. Des prêtres défendent la position de leur confrère et certains membres de la Communauté Mère de Divin Amour, tentent d’expliquer que le geste du berger participe de l’œcuménisme et que c’est un signe fort en pleine semaine de prière pour l’unité des chrétiens.

Des explications balayées d’un revers de main par le père Marius Dadji, prêtre du diocèse de Yopougon et docteur en théologie dogmatique. Selon lui, le geste posé par ce responsable de groupe de prière le discrédite. « Au moment où beaucoup de personnes affirment qu’il y a des pasteurs et bergers qui consultent des gourous au Nigeria, au Bénin et même en Côte d’Ivoire pour recevoir des pouvoirs, l’acte posé par ce berger catholique peut porter atteinte à l’image des bergers des communautés nouvelles et même de l’Église catholique de Côte d’Ivoire, analyse-t-il. Dans cet acte, se joue la crédibilité de toute une Église concernant son organisation et son fonctionnement. »

Pour le prêtre ivoirien, le comportement d’Achija est une adhésion à la communauté évangélique du pasteur Lukau. « La séance de prière publique organisée par le pasteur n’est pas une rencontre de prière œcuménique. Le berger catholique participe à cette rencontre, se met à genoux devant le pasteur qui lui impose les mains, il tombe en transe et il prie pour lui. Apparemment l’acte peut sembler insignifiant. Mais au niveau ecclésial, l’acte du berger catholique est un geste d’adhésion à la foi de cette communauté évangélique ».
Lire la suite
Jeudi 24 Janvier 2019
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 27 Juillet 2019 - 14:09 En Côte d’Ivoire, une armée à réformer

Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 1855 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3071 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 2641 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 5367 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 4758 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 2755 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 28/12/2014 | 3824 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire