Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









En Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo acquittée de crimes contre l’humanité, contre toute attente

Le procureur avait requis la prison à vie pour l’ancienne première dame de Côte d’Ivoire, jugée devant la cour d’assises d’Abidjan depuis mai 2016.


Coup de tonnerre à Abidjan. Poursuivie pour crimes contre l’humanité, l’épouse de l’ancien président de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, a été jugée, mardi 28 mars, « non coupable » et acquittée, à la majorité des membres du jury.

Alors que le réquisitoire du procureur général ivoirien, Aly Yéo, laissait présager une condamnation à la prison à perpétuité, le juge Kouadjo Boiqui a prononcé l’acquittement. « La cour, à la majorité, déclare l’accusée non coupable des faits qui lui sont reprochés et demande sa remise en liberté », a annoncé le président de la cour d’assises d’Abidjan, à la surprise générale de l’assistance.
Le procès avait débuté en mai 2016, mais Mme Gbagbo avait décidé de le boycotter depuis octobre dernier. Sa chaise est restée de nouveau vide lors de l’annonce du verdict. Ses avocats étaient aussi absents. Les parties ont « soixante jours pour introduire un pourvoi contre cette décision », a souligné le juge, à l’issue de six heures de délibéré des six jurés.
« On ne peut plus faire confiance à la justice ivoirienne »

« Je regrette que l’émotion l’ait emportée sur la réalité des faits », a fait savoir Soungalo Coulibaly, un des avocats de la partie civile représentant l’Etat ivoirien, qui se réserve le droit de se pourvoir en cassation. « Le jury a peut-être voulu envoyer un signal fort en faveur de la politique de réconciliation », a affirmé pour sa part le procureur général Aly Yéo.
Visiblement abattu, le président de l’association des victimes de la crise, Issiaka Diaby, n’a pas caché sa déception à l’énoncé du verdict. « Je ressens de la tristesse et de la désolation pour les victimes, a-t-il dit. Je réclame l’exécution du mandat d’arrêt de Simone par la Cour pénale internationale [CPI]. Aujourd’hui, seule la justice internationale peut lutter contre l’impunité. On ne peut plus faire confiance à la justice ivoirienne. »

L’épouse de Laurent Gbagbo reste tout de même derrière les barreaux. Condamnée à vingt ans de prison pour « atteinte à la sûreté de l’Etat », en mars 2015, elle doit purger le reste de sa peine.

Lire la suite
Mercredi 29 Mars 2017
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 17/02/2020 | 1932 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/02/2020 | 2034 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 3967 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/12/2019 | 770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/12/2019 | 802 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire