Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Emmerdé par la situation chaotique du pays Ouattara va libérer les prisonniers


Ce n’est plus un secret. La Côte d’Ivoire, depuis qu’elle est passée sous les pieds d’Alassane Ouattara un funeste jour d’avril 2011, est gravement malade. Et le pouvoir semble avoir compris enfin la nécessité de lever la tête pour voir ce qui se passe autour de lui.
Selon des informations de sources concordantes, Ouattara va procéder bientôt à la libération des prisonniers politiques qu’il détient sans jugement depuis bientôt deux ans. Après avoir tergiversé, son équipe et lui ont choisi de recevoir toutes les couches sociales du pays au palais présidentiel pour échanger et écouter leurs propositions de sortie de crise. Mais ce que Ouattara et ses hommes attendent, en réalité, de ces rencontres, c’est que tous les intervenants demandent au chef de l’Etat de libérer tous les prisonniers. C’est sans aucun doute la raison pour laquelle, l’autre jour, avant de donner la parole aux Wê qui ont ouvert le bal longtemps critiqué par Ouattara du temps de Gbagbo, Hamed Bakayoko les a invités à dire tout ce qu’ils pensent de la situation du pays. C’est donc au terme de cet exercice que le pouvoir prendra les décisions qui s’imposent pour un retour de la paix. Mais pour arriver à cette décision d’échange avec les populations, que d’hésitations ! Selon une source proche du dossier, alors qu’au départ il n’a pas voulu écouter ses pairs qui lui proposaient de faire baisser la tension en prenant des décisions sages et en engageant des négociations franches avec
l’opposition, sur la fin, devant la complexité du problème fait d’attaques et de défenses qui ont engendré de nombreux morts, Ouattara s’est retrouvé coincé. C’est ainsi qu’il a suivi les conseils d’un de ses proches qui mettait l’accent sur la nécessité de relaxer purement et simplement les prisonniers.
Mais à la pratique, la chose n’était pas aisée. «Non seulement ils ont eu peur de la réaction de leurs soutiens extérieurs qui auraient pu leur opposer le fait que la justice n’existe pas mais ils se sont dit aussi que les gens penseront que c’est parce qu’ils ne peuvent pas faire autrement qu’ils ont donné la liberté aux prisonniers. C’est la honte quoi», commente la source.
Devant cet imbroglio, une autre source affirme que le pouvoir a pris la décision de consulter les chefs d’Etat de la sous-région surtout que la position de Soro l’intriguait et que les attaques contre les positions des FRCI n’arrêtaient pas de se multiplier. Le chef de l’Etat ivoirien aurait donc demandé à ses homologues de l’aider à trouver une solution politique au conflit ivoirien qu’il a contribué à entretenir au vu de ses décisions injustes et impopulaires. Que lui ont-ils dit en retour ? Nul ne le sait avec exactitude. Ce qu’on sait cependant est que, selon un proche collaborateur de Ouattara, il a été décidé de faire défiler au palais, les communautés villageoises notamment, afin qu’elles exigent (à la limite) que tous les prisonniers soient mis en liberté. «De la sorte, explique le proche collaborateur, on règle tous les problèmes qui bloquaient le processus d’apaisement des cœurs. C’est pourquoi, il est laissé libre cours aux intervenants pour qu’ils demandent tout». A la vérité, si chaque région pouvait ne pas faire un long discours et demander seulement la libération des prisonniers politiques, c’est le pouvoir qui serait le plus heureux. Après les populations de l’ouest, ce sera au tour de celles sud-ouest, du nord etc. de passer devant Ouattara pour qu’à la fin de leur défilé, quelque chose soit fait. Pour que, peut-être, on ne dise plus ça : «Tueries massives, tortures, expropriations des terres et des biens, répression sanglante de l’opposition, licenciements massifs au privé et au public, augmentation éhontée des prix des produits de consommation, justice injuste, armée tribale, recrutements ethniques, promotions régionalistes…sont le lot quotidien des Ivoiriens qui voient le ciel leur tomber sur la tête. Malgré les nombreux appels au changement de cap lancés en direction du pouvoir, rien n’y fit. Il a continué à catégoriser les Ivoiriens et à creuser davantage le fracture sociale».

Abdoulaye Villard Sanogo in Notre Voie
Jeudi 1 Novembre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 1115 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2212 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2016 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 967 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


CÔTE D'IVOIRE - 2017 EST EN TRAIN DE NOUS FAIRE SES ADIEUX : Les 10 engagements pris par Alassane Ouattara 1. «A pr… https://t.co/D3Y1tyb1JK

Facebook

Partager ce site