Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Emergence d’un tourisme responsable et durable au Congo Brazzaville


Photo :DR
Photo :DR
Le Congo Brazzaville revient aujourd’hui sur la scène touristique internationale après des années d’effacement. Le pays a ainsi lancé une intense campagne de promotion de son potentiel touristique qui commence à porter ses fruits. Présent au Salon international du tourisme en Espagne, le “Fitur 2011”, le stand congolais a attiré de nombreux tours opérateurs et investisseurs intéressés par les potentialités offertes par le Congo Brazzaville.

Avec ses forêts et sa biosphère unique au monde, le pays peut également compter sur les charmes de son littoral pour attirer investisseurs et touristes du monde entier.

Des initiatives pour développer un tourisme responsable et durable

Le Congo est engagé depuis quelques années dans le développement de l’écotourisme sur son territoire. Avec l’aide de l’Organisation Mondial du Tourisme, le pays se lance dans la protection de son patrimoine environnementale et aménage ses parcs nationaux pour les rendre accessibles aux touristes.

Le gouvernement congolais envisage également de créer une agence et un office du tourisme pour permettre une plus grande mise en valeur de l’image du pays. Cette politique de promotion du pays s'est traduit par la présence d'un stand congolais au Salon international du tourisme qui s’est tenu du 19 au 23 janvier 2011 à Madrid. Cet événement, qui a drainé plus d'un million de visiteurs venus des quatre coins de la planète, a permis au ministre congolais du tourisme, Martial Mathieu Kani, et ses collaborateurs de faire la promotion de l'écotourisme congolais et de présenter les initiatives qu'entreprend le pays pour mettre en valeur son riche patrimoine naturel. Relayée par la presse audiovisuelle et écrite, cette promotion a reçu un écho favorable en Espagne.

Le stand congolais a attiré plus de cent mille visiteurs.

« Cette performance a été le fruit de longues journées de sensibilisation et de marketing menées par les cadres et agents du ministère de l'Industrie touristique et des loisirs, mais également par les Congolais présents à Madrid et les hôtesses espagnoles employées pour la circonstance », a déclaré Martial Mathieu Kani.

Après avoir présenté ses civilités à la reine Sofia d'Espagne, Martial Mathieu Kani s'est entretenu avec plusieurs acteurs du secteur touristique, intéressés par les opportunités d'investissement et le tourisme au Congo.

Création d'un nouveau site touristique

En partenariat avec la République du Congo, le groupe Total E&P Congo va construire un village de loisir pour le personnel de Total E&P dans le district de Madingo-Kayes, près du village de Nlamba. Ce site touristique, d’une superficie de 20 hectares, respectera l’environnement tout en offrant un terrain de jeu pour les enfants pendant les vacances.

L’accès à ce lieu sera également libre pour les populations environnantes et ouvert à tous publics.

Le site sera fonctionnel à partir de l'année prochaine et sera doté de plusieurs aires de jeu et d'un jardin éducatif. Sa capacité d'accueil sera de 100 à 150 personnes par visite.

Respectueux de l’environnement, les responsables de Total E&P Congo assurent que l'approvisionnement en eau se fera par un forage. Quant à l’énergie, l'électricité sera produite par des éoliennes et des panneaux solaires. Les ordures ménagères seront également triées et recyclées.

afriqueavenir.org
Lundi 7 Février 2011
La Dépêche d'Abidjan



Tourisme - Voyages
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 16 Février 2011 - 12:53 Tunisie - Egypte : Le tourisme en berne

Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE