Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Ebola : chronique d’une panique

Tandis que le virus se propage, les États du monde entier se mobilisent pour enrayer l'épidémie. À chacun sa méthode : l'imagination aussi, c'est contagieux !


© AFP par SIA KAMBOU Sensibilisation dans la lutte contre l`épidémie du virus Ebola
© AFP par SIA KAMBOU Sensibilisation dans la lutte contre l`épidémie du virus Ebola
Guinée, Liberia, Sierra Leone... Dans ces trois pays, l'épidémie d'Ebola est hors de contrôle. Une bonne raison de s'alarmer. De Washington à Lagos, en passant par La Havane, Conakry ou Abidjan, des réactions inattendues, souvent guidées par la panique et, parfois, par la solidarité, se multiplient.

États-Unis et Cuba, même combat

Après s'être affrontés en Afrique par rébellions interposées pendant des décennies au cours de la guerre froide, Américains et Cubains vont combattre le virus dans le même camp.

Alors que Washington mobilise quelque 3 000 soldats, La Havane a annoncé l'envoi de 165 professionnels de santé (dont 62 médecins). Les ressortissants des deux pays, toujours en froid diplomatiquement, ne devraient toutefois pas se croiser sur le terrain : l'effort américain va se concentrer au Liberia, tandis que les Cubains sont envoyés en Sierra Leone, aux côtés d'experts médicaux chinois.

Dernière venue dans cette course géopolitico-sanitaire en Afrique de l'Ouest, la France a annoncé la mise sur pied d'un hôpital militaire en Guinée.

Explosion du shopping en ligne au Nigeria

Bien que la situation semble sous contrôle, les habitants - les plus fortunés - de Lagos préfèrent éviter les marchés et centres commerciaux bondés. Le site de vente en ligne Jumia a ainsi vu tripler ses commandes depuis la détection du premier cas, en juillet. Sans surprise, cette explosion est tirée par les produits d'hygiène, comme le savon et l'eau de Javel.

Pas de grands raouts en Afrique de l'Ouest


La Banque africaine de développement (BAD) proteste contre "les mesures draconiennes non indispensables" prises pour lutter contre Ebola. Ce qui ne l'empêche pas de réfléchir à un report "de quelques semaines" des célébrations de son cinquantenaire, qui devaient avoir lieu début novembre à Abidjan, notamment en raison de la fermeture de lignes aériennes.

La Guinée s'est pour sa part résolue à différer la fête d'anniversaire de l'indépendance, initialement prévue à Mamou (dans la région du Fouta-Djalon) le 2 octobre. Elle devrait avoir lieu en décembre - si la situation s'est suffisamment améliorée d'ici là.

Lire la suite sur Jeuneafrique.com

Jeudi 25 Septembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2839 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3138 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3853 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3144 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6395 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5182 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire