Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








ÉLIMINATOIRES DU MONDIAL 2018 - Côte d'Ivoire - Maroc : Quand les statistiques parlent...

C'est établit que les statistiques ne changent rien au résultat d'un match entre deux adversaires. Mais leur simple évocation peut en donner une idée voire une orientation. C'est le cas de la sulfureuse empoignade de demain entre la Côte d'Ivoire et le Maroc.


Éléphants de Côte d'Ivoire : Le choix de la gagne ou du blâme
Éléphants de Côte d'Ivoire : Le choix de la gagne ou du blâme
Le meilleur moment d'un match décisif comme celui qui va opposer, demain, la Côte d'Ivoire au Maroc, au stade Félix Houphouet-Boigny, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2018, c'est bien avant. Où tous les commentaires et spéculations sont permis. Y compris le jeu des statistiques. Pour coller à l'actualité, il est bon
d'éplucher le parcours de ces deux nations dans les éliminatoires du groupe C .
En cinq sorties, la défense marocaine n'a encaissé aucun but. En revanche, son attaque en a plantés neuf aux différents adversaires (Mali, Gabon...). Pour l'instant donc, le Maroc compte deux victoires et trois matchs nuls dans cette compétition.
Quant aux Ivoiriens, ils ont encaissé trois buts et en ont marqué sept. Le parcours des Éléphants, pour l'heure, dans ces éliminatoires, se résume à deux matchs gagnés, un match nul et une défaite.
L'histoire commune des deux sélections nationales dans les éliminatoires de la Coupe du monde et de la Coupe d'Afrique des nations remonte à 1973. Depuis ce temps jusqu'à ce jour, les Lions de l'Atlas et les Éléphants de Côte d'Ivoire ont rivalisé d'ardeur sur dix-huit matchs. La Côte d'Ivoire a gagné à six reprises (33%) contre cinq succès (27%) pour le Royaume chérifien. Les deux pays se sont neutralisés sept fois. Si on s'en tient scrupuleusement à ces
statistiques historiques, on peut dire, sans risquer de se tromper, que la Côte d'Ivoire part avec une longueur pour ce match. Donc avec la faveur des pronostics.
Mais quand on revient à l'actualité, c'est-à-dire à la forme du moment des deux équipes, la réalité est tout autre. L'attaque du Maroc marque, sa défense n'encaisse pas. À preuve, le Maroc, c'est 9 réalisations en cinq oppositions sans rien prendre en retour. En face, la Côte d'Ivoire a marqué 7 fois et a encaissé trois buts.
Sur ces données précises, le Maroc a plus de muscles que la Côte d'Ivoire. Il montre plus d'atouts que les Éléphants. Mais, comme on dit, ce ne sont que des statistiques qui sont faites pour être battus. Demain, ce sera un autre match qui plus est se joue en terre ivoirienne. Un match où le Maroc n'aura besoin que d'un nul pour se retrouver en Russie en juin 2018. Cela nécessite des précautions de leur part. Un match pour lequel la Côte d'Ivoire a brûlé son droit à l'erreur. Elle a le dos au mur. Obligée qu'elle est de triompher. Le choix de la gagne ou du blâme.
Dans ce combat de nerfs de demain, l'équipe qui s'offrira le Graal sera celle qui saura entamer son match. Qui saura le gérer, se montrer patiente dans les moments de flottements et qui se montrera plus efficace au final.
Alors, cardiaques s'abstenir !

Edson Titi



ENCADRÉ

Les Marocains avec leurs cuisiniers, dentistes, psychologues !

C'est clair. Et ça saute aux yeux. Pour ce match de demain, la Fédération royale marocaine de football n'a rien négligé. Rien. Elle a pris toutes les précautions qui vont avec ce genre de match. Ils sont arrivés à Abidjan avec leur propre car de commandement. Ils ont même refusé celui que leur a affrété la Fédération ivoirienne de football. Ce n'est pas tout. Hervé Renard et ses hommes sont venus à Abidjan avec deux cuisiniers, deux psychologues, et un dentiste. Pour dire qu'ils n'ont rien laissé au hasard. S'ils se sont entraînés à sol béni, antre de l'Asec, c'est parce qu'ils n'avaient pas le choix.
Concernant "le 12 ème homme" (les supporters), la guerre fait également rage. Fouzi Lekjaa, le président de la fédération marocaine de football a d'abord demandé 8000 places pour ses hommes avant de se contenter de 3000 places.
Au final, l'instance fédérale ivoirienne lui en a mis 400 à disposition. Ce qui ne devrait pas faire son affaire quand on sait que Royale air Maroc a décidé d'ajouter aux vols spéciaux de Casablanca d'autres en partance de Fès, Oujda, Marrakech et Tanger. En tout cas, qui vivra verra.

E.T
Vendredi 10 Novembre 2017
La Dépêche d'Abidjan



Sports
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 27/09/2016 | 1574 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2015 | 2337 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/07/2014 | 2234 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2014 | 1428 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2389 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 03/06/2014 | 2253 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 14/06/2013 | 2247 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 07/05/2013 | 2740 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/01/2012 | 2681 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 27/10/2011 | 2244 vues
11111  (1 vote)