Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Drogba n’a pas de couleur


Un débat qui me paraît veule, ridicule et fortement teinté d’émotion s’est emparé de la toile, principalement de Facebook version actualités ivoiriennes, ainsi que de certains journaux du pays, ces temps-ci. Il s’agit de la visite que la star de football, l’ivoirien Didier Drogba, a rendue au chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, et son épouse Dominique, à Montréal (Canada), le vendredi 16 septembre dernier. Pour certaines personnes, il aurait «trahi» leur cause en rencontrant le couple Ouattara. D’autres ont plutôt vu en cette visite une manifestation, à leurs yeux, de l’adoubement de Drogba de la gouvernance Ouattara. Chaque camp y est allé de ses commentaires. Les uns aussi saugrenus que les autres.
Morceaux choisis : «Aaaaaaah Dihiiii toi aussi, tu étais obligé de faire ça, mon idole ? Tu m'as dégba dêh!» ; «Drogba assiste le régime pour nous massacrer. Il est complice. Les Alpha Blondy, Tiken Jah sont des hommes publics qui n’ont pas manqué de prendre position. Donc arrêtez vos histoires d’homme public-là» ; «Exactement parce que Drogba est une personne publique qu’il doit dénoncer ce qui se passe. Regarde les éthiopiens qui ont couru aux jeux olympiques, après chaque victoire, ils dénoncent la répression dans leur pays. C’est ça, on dit personne publique» ; « Je n'ai jamais mis en doute les qualités de footballeur de l'homme, mais j'ai de sérieuses raisons de penser que ce monsieur est un gros manipulateur. Selon certains, Drogba serait apolitique. La bonne blague! Citez-moi un seul être apolitique sur terre. Le terme apolitique désigne particulièrement une activité ou une association dont l'objet n'est pas foncièrement de s'engager sur des questions politiques. Aucun homme, je le précise, aucun, qui soit doté d'une conscience ne peut se dire apolitique » ; « Dis à tous ceux qui brocardent Didier Drogba de le laisser en paix! Franchement. Tout ne peut pas être politique dans un pays. Ou du moins tout le monde ne peut pas faire la politique de la même façon. Didier Drogba n'a plus le droit de faire de sa vie ce qu'il veut? » ; « Drogba est un Ivoirien et il est allé rendre visite au président de la Côte d’Ivoire où est le mal? Parce qu'il est bété donc il faudra qu'il ne fasse pas allégeance au président parce que l'ex-président qui est en prison est de la même ethnie que lui. Restez toujours en train de parler. Nous, on grandit. Merci Mr Didier Drogba pour ton grand cœur. Ils oublient tous tes bienfaits en leur faveur. Bande d'hypocrites !».
Le réseau social Facebook a été le cadre d’un grand buzz autour de cette visite de Drogba au couple Ouattara. Une rencontre qui devrait pourtant passer inaperçue tant elle n’a rien d’extraordinaire. Quoi de plus normal qu’une célébrité d’un pays rende visite au chef de l’Etat de ce pays. Que la visite ait lieu à Abidjan, à Montréal ou en Papouasie, cela ne devrait pas constituer un événement. Qu’il s’agisse d’Alpha Blondy, Didier Drogba, Bernard B. Dadié ou Sidiki Bakaba, autant de célébrités dans leurs différents domaines d’intervention, leurs visites au chef de l’Etat de Côte d’Ivoire et à son épouse ne devraient pas être perçues comme «l’événement du siècle» pour le pays. A moins que certains y voient des opportunités d’intérêt politique. C’est en cela que je dénonce l’exploitation tendancieuse que la Présidence de la république ivoirienne a faite de la visite rendue par Drogba au couple Ouattara au Canada. L’opportunisme politique était évident et tout le matraquage médiatique fait autour de cette visite en fut la preuve.
Les anti et les pro se sont donc engouffrés dans la brève béante pour donner un cachet nauséeux à un fait banal. Parce qu’à la vérité, ce n’est pas au leader du RHDP ni au président du RDR et à son épouse que Drogba a rendu visite, mais au chef de l’Etat de Côte d’Ivoire et à la Première dame de ce pays. Tout comme en 2006, lorsqu’il fut le premier footballeur ivoirien sacré Ballon d’or africain, c’est au couple présidentiel d’alors, le chef de l’Etat Laurent Gbagbo et la Première dame, Simone Ehivet Gbagbo que Didier Drogba a présenté son trophée reçu à Accra (Ghana) lors de la cérémonie de la CAF. C’est la Fédération ivoirienne de football (FIF) dirigée par Jacques Anouma sous le régime Gbagbo qui a détecté Drogba et l’a révélé au monde entier à travers l’équipe nationale de football. Combien de fois Drogba a-t-il rencontré Gbagbo ? Seuls les intéressés et la FIF le savent.
Drogba n’a pas de couleur politique ni de préférence en matière de leaders politiques. Il ne devrait pas en avoir parce qu’il est une star du football. Un sport qui transcende les clivages pour rassembler dans la diversité. Drogba en est si conscient que lui, alors capitaine des Eléphants, avait lancé, le 8 octobre 2005, un appel à la réconciliation nationale et à la cessation des hostilités guerrières depuis le stade de Dar-Es-Salam (Soudan). En 2012, il a apporté son soutien total et public à la commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR) que dirigeait Charles Konan Banny. Si la CDVR a échoué, ce n’est pas la faute à Drogba. Nous le savons tous. Pourquoi vouloir alors l’incendier.

Didier Depry
didierdepri@yahoo.fr
(In Quotidien Notre Voie N°5409 du jeudi 22 septembre 2016)

Samedi 24 Septembre 2016
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2577 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3279 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2153 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5358 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 50975 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3525 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5740 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires