Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER

Exclusif - Laurent Gbagbo à TV5MONDE : "Ce qui nous attend, c'est la catastrophe" Déclaration du Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, sur les violences préélectorales et la montée de tensions intercommunautaires : «Les violences connues en Côte d’Ivoire lors de la première crise pré et post-électorale de 2010 ne doivent pas se Côte d’Ivoire - Désobéissance civile : « Tidjane Thiam rejoint l'opposition » (Affi N’guessan) Côte d’Ivoire - Evènements de Dabou : Le ministre Emmanuel Essis aux côtés des familles éplorées et des blessés Le respect de la Constitution ivoirienne est aussi important que la compassion de l’Église pour les homosexuels Côte d’Ivoire - Gnamien Konan à Ouattara : « Le temps presse, et c’est vous qui détenez le bouton de l’affrontement général » Trente ans après l'avènement du Zouglou, Axel Illary, le journaliste et documentariste est parti caméra au poing pour raconter sa véritable histoire. Côte d’Ivoire - Affi N’guessan : « Nous réclamons l’ouverture d’une enquête internationale sur les crimes commis par Ouattara et ses milices » Côte d’Ivoire - Aboisso : Pose de la première pierre du lycée professionnel d’Adaou QUESTION RÉPONSE AVEC DOUMBI FAKOLY - QUELLE EST LA RELIGION QUE PRATIQUAIENT NOS ANCÊTRES ?







Dioncounda et ATT à Paris : dessous d'une coincidence...


Dioncounda et ATT à Paris : dessous d'une coincidence...
Le président déchu, ATT, renversé par le coup d'État du 22 mars dirigé par le capitaine Amadou Haya Sanogo, qui vivait, depuis un moment en exil à Dakar, est discrètement parti, la semaine dernière, à Paris.
Une sortie qui n'aurait jamais suscité d’intérêt quelconque si elle n'avait pas coïncidé avec le séjour parisien, pour raison de santé, du président intérimaire, Dioncounda Traoré. Les deux hommes vont-il se rencontrer? Pour quelles raisons? C'est la presse qui l'a annoncé, cette semaine, le président déchu, ATT, évincé du pouvoir, en mars dernier, par le coup d'État du capitaine Sanogo, et qui vit, depuis un certain temps, en exil à Dakar, serait parti, la semaine dernière, à Paris. L'intéressé, qui a laissé derrière lui femme, enfants et garde rapprochée, pour ce séjour hexagonal, l'a voulu, selon toujours les médias, aussi discret qu'inattendu.

On ne sait alors rien sur les raisons de ce déplacement surprise de l'ancien président ATT à Paris. D'ailleurs, ce voyage, dont la durée reste également de l'ordre du mystère, serait passé inaperçu s'il n'avait pas coïncidé avec le séjour de cette autre personnalité malienne, Dioncounda Traoré, président par intérim du pays. C'est ce dernier qui, à la suite de l'accord-cadre conclu entre le médiateur de la Cedeao et la junte militaire, le 6 avril dernier, a été porté à la tête du pays, conformément à la Constitution, après la démission forcée du président renversé.

Depuis lors, on a entendu parler publiquement aucune de ces deux personnalités sur l'autre. Même dans sa lettre de démission, expédiée, on ne sait comment à la Cour constitutionnelle, dans laquelle il s'est dit favorable à la décision de la Cedeao, pour la sortie de crise, le président déchu s'est soigneusement gardé de murmurer quelques mots sur son remplaçant constitutionnel, lequel devenait ainsi, du seul fait de cette démission, le n°1 du régime.
Rancœur? Méfiance? En tout état de cause, jusqu'à son départ en exil à Dakar, et même au cours de cet exil (c'est vrai que les réfugiés politiques sont astreints à la modération), le président déchu n'a fait aucune déclaration publique sur les autorités maliennes, y compris le président par intérim qui est lui aussi resté avare sur le sort du président déchu et la vie d’exilé qu'il mène, grâce à un accord conclu entre le chef de la junte militaire et la Cedeao, à Dakar.

Voilà pourquoi le séjour parisien précipité du président déchu a suscité tant de polémique, car il est intervenu dans un contexte trouble où le président Dioncounda, agressé sauvagement par des vandales, dans son bureau de Koulouba, est également arrivé là pour y recevoir des soins appropriés. Si aucun agenda officiel n'a été prévu pour le président Dioncounda, au cours de son séjour à Paris, pour raison médicale, y compris les autorités françaises (le Quai D’orsay n’a confirmé aucune rencontre officielle entre le président intérimaire et les autorités françaises), il n'est pas cependant exclu que l'homme, sous le signe de ses médecins traitants, puisqu'ayant plus rapidement récupéré de son agression, puisse rencontrer quelques personnalités maliennes ou même étrangères. Et cela, d'une manière aussi discrète que filtrée.

D'ailleurs, rapporte-t-on, dès qu'il lui a été possible de le faire, le président TRAORE ne s'est pas privé du plaisir de rencontrer la diaspora malienne en France, venue lui témoigner sa solidarité, suite à l'agression barbare dont il a été victime.
Le président déchu, en France, pourra-t-il en profiter pour rencontrer Dioncounda Traoré? Que pourront-ils se dire ces deux hommes qui ont certainement beaucoup à se raconter sur la crise violente que vit le pays, depuis le coup d'État du 22 mars qui a renversé le régime d'ATT?

Nul ne sait comment les choses se passeront, en ce sens que les rencontres du président Dioncounda, pour des raisons évidentes, sont soigneusement filtrées et sont loin d'être laissées au hasard. Le président déchu, quoiqu'ayant de solides motivations à vouloir échanger avec le président intérimaire sur l'évolution brutale de la situation politique et sécuritaire du pays, ne fera pas exception, rapporte-t-on de sources proches de la famille de Dioncounda.
Pour enfoncer le clou, certainement dans le but de semer tous les curieux qui s'intéressent à cette rencontre entre les deux hommes, les proches de Dioncounda Traoré sont catégoriques sur le fait qu'il n'y a pas préalablement un agenda fixé afin que les deux hommes se rencontrent à Paris.
Pourtant, dans les coulisses, on n'écarte pas une rencontre éventuelle entre les deux. Dans certains milieux politiques du pays, certaines sources sont même affirmatives quant à cette éventualité qui ne surprendrait d'ailleurs personne.
On rapporte même que l'exilé de Dakar serait parti précipitamment à Paris pour cet objectif important; rencontrer discrètement le président Dioncounda pour lui livrer, dit-on, quelques informations secrètes sur les intrigues de pouvoir à Koulouba.
D'autres n'écartent pas l'envie, pour lui, désormais confiné dans cette vie d'exil, avec ce que cela implique comme «mal du pays», de s'enquérir personnellement de l'état de santé du président intérimaire et de profiter de son état de convalescence, jugé unanimement satisfaisant, pour échanger avec lui sur quelques secrets à titre personnel.
En fait, même tenu au secret, loin de tous regards indiscrets, l'entretien, s'il a lieu, entre ces hommes, dans ce contexte politique trouble du pays, sera diversement commenté dans le pays. Certains estimant qu'il s'agit d'une visite privée, relevant du seul arbitre des deux hommes, donc n'ayant aucune espèce d'utilité sur le fonctionnement de la transition politique, en cours dans le pays, mais qui connaît néanmoins des débuts difficiles.
D'autres, par contre, qui jugent pas conforme à l'orthodoxie diplomatique et protocolaire que le président déchu, à titre personnel, et donc en dehors de tout circuit officiel étatique, puisse allègrement choisir de s'entretenir avec le président par intérim dans un tel contexte de confusion où la lumière est loin d'être faite sur les derniers soubresauts violents qu'a connus le pays.

Sékouba SAMAKE in Info Matin
Vendredi 1 Juin 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2785 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3030 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3821 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3126 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6360 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5166 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire