Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Dialogue républicain : Les gros obstacles à surmonter


Dialogue républicain : Les gros obstacles à surmonter
Pouvoir et opposition vont relancer le dialogue républicain cette semaine, précisément les 27 et 28 avril à Bassam. C'est le Premier ministre, Jeannot Ahoussou Kouadio, qui en a pris l'initiative à l'instigation, on s'en doute, du président Alassane Ouattara. Sauf bouleversement, les pourparlers devraient débuter donc ce vendredi entre principalement l'ancien parti au pouvoir, le Fpi et le régime Ouattara. Le parti de Laurent Gbagbo a déjà plaidé pour le report de ce dialogue censé l'intégrer pleinement dans le jeu politique. Raison invoquée : le fait que la date choisie risque de contrarier les préparatifs de la convention que le Fpi envisage de tenir dimanche 29 avril prochain. Il n'est donc pas à exclure que ce dialogue républicain soit décalé. Quoi qu'il en soit, les deux parties, la coalition au pouvoir, le Rhdp, et la coalition des partis proches de l'ancien régime, doivent prendre garde de ne pas aller à ce rendez-vous, les mains chargées de préalables et conditions sine qua non. Les discussions pourraient, en effet, capoter ou, à tout le moins, accoucher d'une souris, si les deux camps s'y présentent avec des a priori ou des exigences brandies comme des préalables. On sait que les précédentes initiatives visant à rapprocher pouvoir et partisans de Gbagbo avaient buté sur des exigences de l'ancien parti au pouvoir, jugées irrecevables par le régime Ouattara. Le Fpi posait comme conditions la libération de ses responsables politiques détenus dans les prisons du Nord, le retour des exilés, le dégel des avoirs de ses barons et autres partisans et, accessoirement, la restauration de la sécurité, la recomposition de la Commission électorale indépendante. Ces revendications n'ayant pas reçu une suite favorable, le Fpi avait tiré un trait sur toute discussion avec le pouvoir. Le dialogue était alors tombé en panne sèche. Le rendez-vous de Bassam vise à le remettre sur les rails. Mais, on risque d'arriver au même résultat si l'ancien parti au pouvoir se rendait à ces pourparlers avec les mêmes préalables. A moins que le Fpi sache habiller cette fois les préoccupations pour les faire mieux passer, sans qu'elles ne viennent encore gripper le dialogue républicain. Il est difficile d'imaginer que l'ancien parti au pouvoir puisse s'engager pleinement dans le jeu politique en reléguant au second plan la libération de ses compagnons d'hier, en faisant l'impasse sur le retour de ses dignitaires en exil. Si toutefois ces préoccupations devaient être mises en avant, il est peu probable que les pourparlers de Bassam tiennent les promesses de fleur. Par ailleurs, le pouvoir devrait également s'engager sincèrement dans ces échanges, sans a priori, sans se mettre dans cette posture de la victime, qui aura en face d'elle le bourreau. Les tenants du pouvoir devraient absolument se défaire de cette attitude s'ils veulent donner une chance au dialogue républicain d'aboutir. Ils y ont tout intérêt.

Assane NIADA in L'Inter
Lundi 23 Avril 2012
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 1008 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2210 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2011 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 963 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


DU VIVRE ENSEMBLE POLITIQUE AU GHANA ET EN CÔTE D'IVOIRE Vous avez certainement vu ces images de l’actuel chef de l… https://t.co/bZMa15xe94

Facebook

Partager ce site