Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Dialogue direct - Le régime Ouattara reconnaît enfin le poids du FPI


Dialogue direct - Le régime Ouattara reconnaît enfin le poids du FPI
Libération de 150 prisonniers politiques, retour des exilés sans poursuites judiciaires et
dégel des avoirs de 50 personnes. Ce sont ces engagements
que le gouvernement a pris hier face au fpi. C’était à Abidjan-Attoban, au cabinet de l’ex-premier ministre et actuel ministre d’État, Jeannot Ahoussou-Kouadio, lors de la reprise du dialogue politique entre le FPI et le gouvernement. Par ailleurs, conscient
de l’échec du recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), le gouvernement a supplié le FPI de lever son mot d’ordre du boycott de cette opération.
Ce qui montre bien que le gouvernement reconnaît enfin le poids du FPI sur le terrain politique. Pour l’ex-premier ministre Affi N’Guessan, président du FPI, la décision du boycott du recensement a été prise par le Comité central de son parti. Seule, a-t-il dit, cette instance peut se prononcer pour donner la conduite à
tenir face à la demande du gouvernement. « Il n’y a pas de délai d’application de ces engagements. Le dégel des avoirs qui a eu lieu est immédiatement applicable.
Toutes les autres questions sont en traitement. Sur les prisonniers politiques, le FPI nous a remis une liste de 719 personnes. Mais 228 personnes ne sont pas dans le fichier de la justice ivoirienne. Après discussion et analyse, il s’est avéré que 150 personnes pouvaient
être mises en liberté», a déclaré Jeannot Ahoussou Kouadio au terme de la
rencontre qui a duré de 10h à 13h. se prononçant sur les autres préoccupations liées aux élections, à la sécurité, aux médias d’État et au financement des partis politiques, l’émissaire du régime Ouattara a fait savoir que toutes ces questions doivent être traitées avec l’ensemble des partis politiques pour dégager un minimum de consensus.
Le président du FPI a reconnu que le gouvernement a fait des annonces qui montrent
sa volonté d’aller de l’avant dans les négociations avec l’opposition. Il a relevé
que sur les 740 prisonniers politiques dont la libération est exigée par le fpi, le gouvernement veut que la situation des militaires détenus soit dissociée de celle des
militants du FPI ou des pro- Gbagbo.
Concernant le retour au pays des exilés politiques, Affi N’Guessan a souligné que le gouvernement s’est montré réceptif en annonçant des garanties de sécurité
pour leur retour

Benjamin Koré
In Notre Voie

Ne pas abandonner les militaires

Le régime ouattara demande au fpi de dissocier la situation des pro-Gbagbo qui croupissent en prison de celle des militaires (ex-fds). et pourtant c’est pour
les mêmes raisons qu’ils sont détenus. C’est parce que ces militaires sont restés loyaux à la république incarnée par le président Laurent Gbagbo qu’ils sont jetés en prison. C’est le cas du général Dogbo Blé Bruno, Le Contre-amiral Vagba faussignaux, l’ancien footballeur et militaire Ali Gbizié Pierre, Séka Yapo Anselme dit Séka Séka, Jean Noël Abehi et plus de 200 militaires, gendarmes, et policiers. Ce serait donc injuste de libérer les civils pro-Gbagbo et abandonner les militaires pro-Gbagbo. En outre, la libération de Simone Ehivet Gbagbo doit demeurer au centre des préoccupations.

B.K. in Notre Voie
Samedi 24 Mai 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 936 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2208 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2007 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 959 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


DU VIVRE ENSEMBLE POLITIQUE AU GHANA ET EN CÔTE D'IVOIRE Vous avez certainement vu ces images de l’actuel chef de l… https://t.co/bZMa15xe94

Facebook

Partager ce site