Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Deux semaines après ses funérailles, il revient à la vie


Deux semaines après ses funérailles, il revient à la vie
Ya Sylvain, jeune immigré ivoirien en France, qui a fait un grave accident de la circulation évacué dans un centre de Santé à Nancy, était plongé dans un coma pendant sept mois. Malheureusement l’information qui parvient à ses parents à Facobly, en Côte d’Ivoire, est qu’il est cliniquement mort. C’est la consternation et les pleurs. La famille, les proches et connaissances décident donc d’organiser les funérailles comme cela se fait en pays wobê. Deux semaines ont servi à faire tous les rituels et considéré Ya Sylvain comme décédé. Les parents sont sur le point de faire rapatrier le «défunt» afin d’abréger des dépenses et même la souffrance morale quand Miss Ya, l’une des aînées de Sylvain, prend attache à Yopougon avec, spiritualiste qui guérit grâce à ses prières. «Le miracle s’opère, grâce aux nombreuses prières à distance de Sompohi. Notre frère qui était déclaré mort et maintenu en vie grâce à une machine a pu se réveiller au grand étonnement des médecins français, dès les prières de Sompohi», a déclaré, Miss Ya, le samedi 8 septembre 2012, à Yopougon Selmer, au cabinet du spiritualiste Sompohi, lors de son bilan d’activité.

Bien que les médecins traitants aient confirmé que Ya Sylvain aura des séquelles et qu’il ne sera plus «normal», en conseillant l’Etat français de le rapatrier, « tout a été maîtrisé par le spiritualiste Sompohi », a souligné l’aînée de Sylvain dont l’émotion était grande. « Mon frère a été rapatrié parce qu’il devrait représenter un danger pour son entourage. Mais, grâce aux prières, mon petit frère a pu retrouver une vie normale. Son mariage qui avait été mis en doute parce qu’à sa sortie de l’hôpital il devrait être dément ou déséquilibré mental, a été célébré. D’ailleurs, il est aujourd’hui responsable d’une entreprise de gardiennage », s’estelle réjouie. Le concerné qui est actuellement de passage en Côte d’Ivoire avec des opérateurs économiques français, en tant chef de sécurité, n’a pas voulu faire trop de commentaire, mais a remercié Sompohi : « Ce monsieur fait un travail formidable. Je l’ai conseillé à beaucoup qui n’ont pas regretté. Moi qui vous parle, je suis un miraculé ».

Quant au spiritualiste, il est revenu un peu sur sa méthode de travail. « Je guéris, j’effectue des interventions chirurgicales au téléphone grâce à Dieu. Vous pouvez vérifier au niveau des Chu d’Abidjan où j’interviens régulièrement. En janvier dernier (2012), j’ai guéri à distance une Ivoirienne vivant en Italie d’un kyste ovarien qui devrait être opérée une semaine avant. Bien avant, depuis Yopougon, j’ai guéri une femme (Mme Nadia) d’un cancer de gorge qui vit en Sierra Leone », a-t-il révélé en ajoutant que plusieurs patients ont été guéris par téléphone en Angleterre, en France, en Suède, en Suisse et aux Etats-Unis.

M’BRA Konan in Soir Info
Mardi 11 Septembre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Faits et Méfaits
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE