Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Des soldats ivoiriens formés par l’armée française avant leur déploiement au Mali

Un escadron ivoirien de 235 hommes qui doit intégrer le bataillon logistique de la Misma, chargé d’assurer le transport en zones de combats au Mali, a achevé ce dimanche 7 avril une formation de cinq semaines, assurée par la force française Licorne. Avant de se rendre sur le terrain, les soldats ivoiriens ont été soumis à un exercice grandeur nature, à Lomo-Nord, à 200 kilomètres au nord d’Abidjan.


Des soldats ivoiriens des FRCI, lors de l'exercice mené ce wekk-end à Lomo-Nord, avant le départ de l'escadron pour le Mali, où il doit rejoindre la Misma. REUTERS/Luc Gnago
Des soldats ivoiriens des FRCI, lors de l'exercice mené ce wekk-end à Lomo-Nord, avant le départ de l'escadron pour le Mali, où il doit rejoindre la Misma. REUTERS/Luc Gnago
C’est un scénario fictif, mais proche de ce que les hommes de l’escadron ivoirien chargé de la logistique de la Misma pourront rencontrer dans le nord du Mali.
Le danger des mines, les embuscades, nom de code militaire, évacuation de blessé par hélicoptère… Le champ de tir de Lomo-Nord a servi de cadre à ce scénario : une embuscade tendue par des jihadistes à des soldats ivoiriens, chargés de ravitailler un contingent sénégalais. Le convoi est alors obligé de s’arrêter et de faire face. Puis, une deuxième attaque des jihadistes, neutralisée par les militaires français.

L’exercice, effectué dans une zone de savane, est-il concluant pour préparer des hommes à intervenir dans le nord du Mali, désertique ? « Bien évidemment : on a toujours les mêmes fondamentaux », martèle Vincent Giraud, commandant de la force Licorne.

L'importance de l'autonomie sur le terrain

« Il est important qu’une force qui part sur le terrain soit autonome. Ils sont capables de s’installer dans n’importe quel endroit avec leurs tentes, de quoi se nourrir, de quoi se soigner, de quoi dormir, de quoi être en sécurité… Tout cela est valable que l’on soit dans le désert, dans la savane, ou même dans le froid », estime le militaire français.

Le général Soumaïla Bakayoko, chef d’état-major des Forces républicaines de Côte d’Ivoire, se dit fier de ses soldats, avant-même leur déploiement, dont la date n’est pas encore fixée. « Ils se sont accoutumés à l’ambiance qui les attend, aux tirs des canons qui servent dans le nord du Mali. Ils ne s’affolent plus », expose le général Soumaïla Bakayoko.

Malgré les félicitations et les encouragements, l’encadrement français qui a assuré la formation concède cependant avoir conscience que tout ne sera pas facile pour les militaires ivoiriens lorsqu’ils seront déployés au Mali.

rfi.fr
Lundi 8 Avril 2013
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3012 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3988 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5274 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire