Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Déficit structurel d’eau potable : L’Etat à la recherche de 300 milliards de Fcfa

L’eau est source de vie. En Côte d’Ivoire, ce secteur a le plus pâti de la crise en Côte d’Ivoire. Pour donner une thérapie de choc à ce domaine, se tient du 27 au 28 juin 2013, à l’hôtel Ivoire, une table ronde des partenaires techniques et financiers sur l’accès à l’eau potable.


Les objectifs principaux de cette table ronde sont de valider les stratégies et choix techniques du gouvernement, susciter leur intérêt pour le financement du secteur, mobiliser 300 milliards de francs pour les trois prochaines années. 

Les projets présentés concernent le Bandama, les villes de l’intérieur, les localités rurales. On ne le dira jamais assez, le secteur de l’eau potable est sans aucun doute celui qui a le plus souffert de cette crise. En effet, alors que le ratio offre/demande était juste à l’équilibre à la fin des années 90, très peu d’investissements ont été réalisés au cours des douze dernières années. Or, au cours de cette même période, l’accroissement du taux d’urbanisation, exacerbé par le flux migratoire lié à la crise (surtout dans la capitale économique Abidjan et dans les grandes villes de l’intérieur), a conduit à un déficit structurel de l’offre d’eau potable. En juin 2011, aux premières semaines de la sortie de crise, le déficit à Abidjan atteignait 35% et celui dans les villes de l’intérieur était en moyenne de 45%. En milieu rural, le taux de panne des pompes manuelles était au-delà des 70%. 

Le Gouvernement a fait naturellement de l’absorption de ces déficits sa première priorité et des programmes d’urgence financés par l’Etat et certains partenaires financiers ont permis d’améliorer la situation. Si la situation d’Abidjan s’améliore de façon significative, ce n’est pas le cas des villes de l’intérieur où malgré d’importants efforts consentis par le Programme Présidentiel d’Urgence (PPU), des investissements importants sont encore nécessaires pour assurer de façon durable l’approvisionnement en eau potable des villes. C’est dans ce contexte que le Ministère d’Etat, Ministère du Plan et du Développement en concertation avec Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère des Infrastructures Economiques a décidé d’organiser cette table ronde qui permettra de réunir les partenaires techniques et financiers autour du thème spécifique de l’accès à l’eau potable en milieu rural et urbain. 



Jean Eric ADINGRA in 

Le Patriote
Mercredi 26 Juin 2013
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2781 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3021 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3821 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3126 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6360 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5164 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire