Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Déclaration de la CNC-France en soutien aux manifestations des démocrates en Côte d’Ivoire


Déclaration de la CNC-France en soutien aux manifestations des démocrates en Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire connaît une crise postélectorale sans précédent, surtout à partir du 11 avril 2011. Cette crise a cruellement marqué les esprits des populations parce qu’elle a causé des dommages et des stigmates considérables. Il faut dire que le pays a connu cette grave crise parce qu’Alassane Dramane Ouattara refuse de respecter les lois républicaines. En effet, depuis 1993, il a décidé de rendre le pays ingouvernable. La Côte d’Ivoire a alors connu un coup d’Etat le 24 décembre 1999 et une tentative de coup d’Etat le 19 septembre 2002. La rébellion qui s’est installée après cette dernière, a accédé au pouvoir dans les conditions que nous connaissons. Depuis, la Côte d’Ivoire vit une dictature qui se caractérise par une violation flagrante des droits de l’homme ; une chasse aux sorcières ; des arrestations arbitraires ; des emprisonnements à la chaîne ; des enlèvements ; des tortures et un musèlement de l’opposition. A côté des entorses évoquées, monsieur Ouattara a changé deux fois les présidents du Conseil constitutionnel avant le terme de leur mandat ; il a reconduit le président de la commission électorale alors que le mandat non renouvelable de ce dernier est arrivé à échéance.

En plus des actes cités précédemment, on peut également noter qu’Alassane Dramane Ouattara n’a pas réalisé la réconciliation nationale. Il n’a pas non plus organisé de référendum pour vider les malentendus sur l’article 35 de la Constitution, conformément aux accords de Marcoussis. Nous constatons que monsieur Ouattara comme à son, a préféré violé la Constitution au lieu de travailler au réexamen de son article 35. C’est à cette praxis autoritaire que la jeunesse s’oppose, en axant ses revendications sur les points suivants :

Le respect strict de la Constitution ;

La mise sur pied d’une Commission électorale consensuelle ;

La démission de l’actuel président de la commission électorale parce qu’il est à la base de la crise de 2010 du fait de sa lecture partiale et du non-respect du code électoral ;

La libération des prisonniers, détenus de façon arbitraire et sans aucune forme de procès ;…

Les marches pacifiques commencées le 10 septembre, sont réprimées par les forces de monsieur Ouattara. On dénombre sur les deux jours cinq morts. La CNC-France condamne avec la plus grande énergie, les violences disproportionnées des forces de Ouattara. La CNC-France apporte son soutien sans faille aux démocrates en lutte au pays et les encourage à poursuivre la lutte pour se débarrasser de cette dictature. La CNC-France demande à ses responsables locaux d’appuyer la jeunesse en lutte démocratique pour la conquête des libertés fondamentales et ce, dans l’intérêt national.

La CNC-France rassure les démocrates au pays qu’elle fera sa part en portant le bien-fondé de la lutte devant l’opinion internationale. La CNC-France interpelle la Communauté internationale pour qu’elle comprenne en amont que les dictatures secrètent forcément des départs massifs en exil. Les phénomènes de migrations actuels sont assez éloquents pour édifier les différents observateurs.

Fait à Paris le 11 septembre 2015
La Coordination de la CNC en France
Joël ETTIEN

Samedi 12 Septembre 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez


1.Posté par Dede le 12/09/2015 13:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne vois même pas le soulévement que vous parlez .ça c''est se moquer des gens. Vous avez-vous le Burkina tout à ébranler. PEUREUX comme vous c''est la grande gueule. Donc laisser le tranquille.

2.Posté par Francko le 13/09/2015 04:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les gens c''est qui? c''est toi, moi, nous. Regarde et tu verras. C''est une question de temps qui est l''autre nom de Dieu.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2577 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3279 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2153 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5358 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 50975 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3525 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5740 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires