Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









De l’ethnicité et de la religion dans le débat politique.

Le CNPI vient poser le débat de l’ethnicité, de la religion et autre éléments de division qui fragilisent nos pays d’Afrique. Nous avons engagé le débat de la Cote d’Ivoire unie, solidaire, disciplinée et au travail. Quand nous étions encore dans nos années d’adolescent, il y a 30 ans pour la plupart des fondateurs de notre mouvement, nous n’avons pas compris la noblesse de notre devise : Union, Discipline, Travail.


De l’ethnicité et de la religion dans le débat politique.
Après presque trois décennies de désordre politique, de haine, de méchanceté entre nous, de souffrance économique ; nous avons l’obligation de revoir notre histoire de façon honnête. Nous avons l’obligation de revoir cette histoire parce que nous avions le profond désir d’être une nation au travail, dans la discipline, dans l’unité pour une prospérité continue sur le chemin du progrès et de la stabilité.

L’histoire de la formation de nos nations en Afrique s’est faite autour de plusieurs années de mise en place par le colonisateur. Sur la base de cette réalité, la carte géographique et les institutions de gestion de nos pays sont les premiers éléments de l’héritage colonial que nos pays continuent de gérer. Pouvons-nous dire que cet héritage a été géré correctement ?
Oui dans le sens que la plupart de nos pays après leur accession à l’indépendance n’ont pas connu de nombreuses guerres entre Etat pour régler des disputes frontalières.
Non, parce que nous avons échoué à créer une harmonie nationale en excluant le vilain esprit de l’ethnicité et de la religion dans la gestion de la chose publique. Je peux mêmes dire que le colonisateur a réussi dans ce domaine que nous.

Car au temps colonial, un wolof du Sénégal pouvait servir au Dahomey, à Bamako, à Ouagadougou, à Abidjan et vice versa. Les politiciens paresseux, dangereux et méchants ont principalement fait de l’ethnicité et la religion le raccourci de leur ambition égoïste pour accéder et gérer la république. Les conséquences de ces comportements sont que nos nations sont restées des entités fragiles gangrenées par les démons du népotisme et du sous-développement.

Un frère n’est pas forcément un ami, un partisan loyal mais un ami peut-être plus qu’un frère. Si nos attributs naturels fondent les prémisses de nos relations avec les autres, nous devrions savoir qu’un compagnon de lutte, de vie est celui qui te connait, t’accepte, t’aime et t’es loyal. Je ne demanderai pas les votes de ma mère, mon père, mon frère, ma sœur sans leur expliquer ce que je veux faire de bien pour mon pays. Ils ont le droit de dire que je suis compètent ou pas et de voter ma candidature s’ils le veulent.

L’ethnicité et la religion ne seront jamais au centre de notre stratégie d’obtenir des votes. Plus que jamais, je crois à l’union entre ivoiriens. Je crois à la discipline collective et individuelle et au travail qui, pour moi, sont les seuls saluts pour notre prospérité et de la stabilité dans le progrès continue. Ma réussite est le fruit de cette Côte d’Ivoire du Sud, du Nord, de L’Ouest, du Centre et de L’Est.

Si nous échouons parce que nous n’avons pas joué dangereusement sur l’ethnicité et la religion je serais un homme heureux.
Si nous accédons à la magistrature suprême de notre pays parce que la Côte d’Ivoire dans sa diversité a accepté notre vision de la gestion de la chose publique je serai aux anges.

Dr. Abass Yaya Bamba Président – CNPI (Congres National du Peuple Ivoirien)
Vendredi 15 Février 2019
La Dépêche d'Abidjan



ESPACE KAMITE
Notez

Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 04/08/2019 | 1480 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 12/07/2019 | 2245 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 10/07/2019 | 2279 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 10/07/2019 | 2038 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 15/06/2019 | 604 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 20/03/2019 | 1545 vues
00000  (0 vote)