Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








DST / Interpelé depuis le 29 mars 2011 : Révélations sur l’arrestation de l’Avocat Dadjé Rodrigue

Selon des sources, Me Dadjé Rodrigue a été interpelé le 29 mars 2012 du fait de son implication dans plusieurs opérations d’achats d’armes avec des biélorusses et de ses rapports avec le commandant Seka Yapo Anselme. ‘’C’est un délit répréhensible pour tout citoyen. Qu’on soit homme de Droit ou Avocat d’une ex-première dame ni change rien. Ce à quoi croyait l’homme de Droit.


Me Dadjé Rodrigue, une autre victime de la "complotite" sous Ouattara
Me Dadjé Rodrigue, une autre victime de la "complotite" sous Ouattara
Puisque même après la crise postélectorale, il a continué à collaborer avec le régime déchu en violant les lois du pays. C’est ce que révèle les ordinateurs saisis sur le Commandant Seka Yapo Anselme dès après son arrestation. Les deux hommes étaient en relation dans le recrutement de miliciens et autres mercenaires pour mener des opérations déstabilisation de la Côte d’Ivoire. C’est un second délit qui n’est couvert par aucune immunité’’, confie notre interlocuteur qui est un sachant dans cette affaire. Me Dadjé Rodrigue, aux dires de notre confident, aurait même ajouté sa profession de juriste, un autre manteau ‘’de financier’’. Il se serait spécialisé dès après le 11 avril 2012 ‘’dans les transactions financières. Il avait du reste déjà mené cette activité dans l’affaire Warid Communication’’. Pour lui donc, ‘’c’est un troisième fait passible de poursuites judiciaire qu’aucun statut n’absout’’. Toutes ses activités illicites étaient sues de la plupart de ses confrères du barreau d’Abidjan’’. C’est ce qui expliquerait le peu d’engouement de certains Avocats à le défendre. ‘’Ils ne protègent ni leur métier ni leur confrère. Les quelques dizaines d’avocats qui ont manifesté vendredi dernier à la Direction de la surveillance du territoire (DST) savent bien que ce dernier n’est pas à la DST du fait de ses activités de juriste ou plus précisément parce qu’il est le Conseil de l’ex-première Dame Simone Gbagbo’’, conclut notre interlocuteur.

L’Avocat de Simone Gbagbo dans l’affaire Kieffer, Warid et Comium avec Nizzar Dalloul, a pu bénéficier dès le 30 mars 2012, des services d’un Conseil. Maîtres Camara, Adjé Luc et Chantal Bokara ont pu lui rendre visite. Il avait fait un séjour à La Haye, lors de la première comparution de Laurent Gbagbo. Mais avant de rentrer au pays, Dadjé Rodrigue avait pris soin de s’assurer auprès du barreau et des services du procureur, qu’il ne faisait l’objet d’aucune poursuite.

DV in L'intelligent d'Abidjan
Mardi 10 Avril 2012
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2778 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3015 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3818 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3124 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6359 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5163 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire