Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Crise ivoirienne : Le gouvernement congolais doit donner la position officielle du Congo Brazzaville


Photo : DR
Photo : DR
Depuis que la Côte d’Ivoire est engluée dans une grave crise post-électorale, nous constatons que la plupart des pays africains ont déjà officiellement pris position ; pendant ce temps, à Brazzaville c’est pratiquement le silence radio hormis cette déclaration pour le moins très évasive de Denis Sassou N’Guesso faite lors de la présentation des vœux au corps diplomatique en poste à Brazzaville, je cite :

« Nous sommes vivement préoccupés par la situation qui prévaut en Côte d`Ivoire à la suite d`un processus électoral tant attendu et que plusieurs observateurs ont reconnu comme crédible. Après ce processus électoral, il ne serait pas responsable pour l`ensemble de la classe politique ivoirienne et pour la communauté internationale de laisser ce riche pays se transformer en une autre Somalie ». En tout cas le moins que l’on puisse dire, c’est que une telle déclaration aussi évasive ne saurait traduire ni dans sa forme ni dans le fond la position officielle du Congo (Brazzaville) dans cette crise ivoirienne.

En effet, même si Denis Sassou N’Guesso a reçu en audience son homologue béninois, Thomas Boni Yayi qui était en tournée d'explication en Afrique centrale sur la crise ivoirienne, et plus récemment encore le Premier ministre d’Alassane Ouattara, Guillaume Soro qui était en partance pour Lusaka après avoir été reçu par le président Obiang Nguema à Malabo, officiellement le gouvernement congolais n’a toujours pas pris une position claire dans cette crise post-électorale que traverse la Côte d’Ivoire. Une attitude très ambigüe qui n’honore pas la diplomatie congolaise.

Aussi, nous demandons ardemment aux autorités congolaises de faire preuve de responsabilité et de donner la position officielle du Congo sur cette crise qui prévaut en Côte d`Ivoire. Nous rappelons aux autorités de Brazzaville que la dimension internationale de notre diplomatie impose que le gouvernement de la République se prononce officiellement sur tous les sujets, parce qu'elle contribue à la présence et à l'image de notre pays en Afrique et dans le monde, et par là à son influence sur la scène internationale.
Nous le disons donc avec force, plutôt que d’entretenir un flou diplomatique et jouer à l’autruche, il est grand temps que le gouvernement congolais se prononce très clairement et donne la position officielle du Congo sur la crise ivoirienne.

Bienvenu MABILEMONO
S.G du M.U.D.C.

Lundi 31 Janvier 2011
La Dépêche d'Abidjan



Opinion
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche D'Abidjan | 04/05/2011 | 2402 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire