Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Crise au FPI : "Qui a bloqué la loi de Programmation Militaire adoptée en Conseil des Ministres, une loi élaborée par le ministre d’État, ministre de la défense Moïse LIDA Kouassi, avant la fameuse nuit du 18 au 19 septembre 2002 ?"

Lettre ouverte du Directeur des Programmes des Émissions “Devoir De Vérité” à Affi N’guessan


Crise au FPI : "Qui a bloqué la loi de Programmation Militaire adoptée en Conseil des Ministres, une loi élaborée par le ministre d’État, ministre de la défense Moïse LIDA Kouassi, avant la fameuse nuit du 18 au 19 septembre 2002 ?"
Selon M. Affi N’guessan, Mme Nady Bamba, seconde épouse du Président Gbagbo est tellement forte et puissante qu’elle aurait manipulé le Président Gbagbo, tout son gouvernement et tous ses collaborateurs y compris lui-même Affi. Au point de leur imposer le chef rebelle Soro Guillaume comme premier ministre. Admettons que cela soit vrai, il y a quelques questions que nous voudrions bien poser à M. Affi N’guessan.
M. Affi N’guessan, premier ministre du premier gouvernement de la deuxième République; appelé le gouvernement des professeurs ou de la Refondation : Qui a bloqué la loi de Programmation Militaire adoptée en Conseil des Ministres, une loi élaborée par le ministre d’État, ministre de la défense Moïse LIDA Kouassi, avant la fameuse nuit du 18 au 19 septembre 2002 ? C’est Mme Nady Bamba qui vous a demandé de bloquer cette loi ? Qui a bloqué le projet de communication des forces de défense et de sécurité ivoirienne qui pouvaient permettre à notre armée de s’entendre et de communiquer sur l’entendue du territoire ivoirien ? C’est aussi Mme Nady qui vous a fait bloquer cela ?
Où étiez-vous pendant la fameuse nuit du 18 au 19 septembre 2002 ? Car c’était à vous d’assurer la continuité de l’État, en l’absence du Président Gbagbo en déplacement en Italie. Était-ce Nady Bamba qui vous avait demandé d’écouter les conseils de votre frère Kouamé Oi Kouamé, cadre du RDR pour abandonner la République pour aller vous cacher sur l’axe Yamoussoukro – Bouaké en septembre 2002 ? C’est toujours Nady Bamba qui vous a poussé à refuser de sortir de la salle à Marcoussis ou on dépeçait la Côte d’Ivoire ?
Nous voulons savoir si c’est aussi Nady Bamba qui est à la base de toutes ses questions soulevées, alors que vous étiez chef du gouvernement? Est-ce encore Nady Bamba qui vous a empêché de construire un siège du FPI alors que vous receviez depuis 2005, 800 millions de fcfa comme subvention de l’État aux partis politiques non comprises les cotisations des hauts cadres du FPI ? Quand Vous fermez le QG de campagne du Président Gbagbo aux cadres et militants , QG qui sert aujourd’hui de siège provisoire au FPI, et qui appartient en réalité à Mme Nady Bamba, n’avez-vous pas honte ?

Du reste sommes-nous aussi informés de ce que Mme Simone Gbagbo transférée d’Odienné à l’école de police d’Abidjan, a été sommée par vos nouveaux mentors du régime tortionnaire de Dramane Ouattara, de cautionner vos déviations par une déclaration publique, afin de permettre à Simone de bénéficier d’une triste liberté provisoire et échapper à un transfèrement à la CPI ?
M. Affi. Expliquez-nous aussi, si c’est M. Stéphane Kipré, président de l’UNG que vous a attaquez tous les jours qui est à l’origine des surfacturations et détournements dans la filière café-cacao, dont votre épouse Kili Angeline avait la gestion? Parce que vous savez comme nous que votre chère et tendre épouse actuelle détient la Palme d’Or des surfacturations et détournements dans la filère café-cacaco.
Quand on est frappé comme vous Affi, d’une incapacité et d’une incompétence dans la gouvernance et la gestion, la sagesse impose le silence. Si selon vous, Mme Nady Bamba réussit à manipuler plus de la moitié de votre Secrétariat Général, du Comité Central, du Comité de Contrôle et toutes les Fédérations du FPI, cela veut tout simplement dire que vous êtes un incapable chronique doublé d’une ingratitude tenace.
M. Affi, vous avez osé modifier le 4 juillet 2014, le Secrétariat Général du FPI. Toutes les instances du Parti vous ont ouvertement désavoué. Pire, vous êtes entré à la CEI sans informer les structures du FPI et que malgré le vote du 13 septembre 2014 vote au cours duquel le Comité Central vous a sommé de faire sortir le représentant du FPI de la CEI, vous avez refusé d’obtempérer. Est-ce toujours et encore Mme Nady Bamba qui vous a incité à braver votre propre Parti?
M. Affi. Prenez quand-même les Ivoiriens au sérieux, même si vous ne vous prenez pas au sérieux. M. Affi N’guessan, les personnalités que sont le Ministre Katina Koné, le DG Demba Traoré et bien d’autres responsables du FPI ont choisi le camp de la Dignité, là où vous avez choisi celui de la compromission et de la trahison. Mais sachez, M. Affi, que la justesse du combat des Ivoiriens est telle, qu’aucune compromission ou trahison ne pourra triompher. Les Ivoiriens et le FPI ont toujours su prendre leurs responsabilités en période de haute trahison comme celle dont vous êtes présentement le héros sans gloire ni honneur.
Dans la dignité, nous vaincrons.

Analyste politique des agoras, parlements et Sorbonne de Côte d’Ivoire.
Directeur des Programmes des Émissions de”Devoir De Verité”
L’ambassadeur TABOUDOU , Exilé politique.
Lundi 12 Janvier 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez


1.Posté par Pierre Akossia le 13/01/2015 00:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Affi a beaucoup mal fait, il prend les problèmes tous azimuts, en attaquant de façon désordonnée comme un parvenu. Il est tombé dans la bassesse.

Il a très mal agi pour le parti, envers tous les cadres et militants du parti, et surtout à l'égard du président Laurent Gbagbo.

Pour le transformer en humain et intellectuel, j'invente dans mes suppositions hallucinatoires, et que si toutefois quelqu'un faisait pression sur lui pour faire tomber le FPI pour sa libération définitive ?

Et tout le monde dirait, et même si ç'aurait été ça, personne ne peut céder à ce chantage, donc, en définitive, Affi est très mauvais, à cet effet, c'est un ultra égoïste, voilà tout !

Il n'aime pas son pays, il ne pense qu'à lui.

2.Posté par Kem le 14/01/2015 08:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
À vous lire on se rend compte que affi a toujours été un traite dans le fpi. Une seule question: Pourquoi a t'on laissé un fruit pourri de la trempe d'affi se maintenir depuis à la tete du fpi? Vraiment, j'aimerais comprendre, comment des souverainistes peuvent etre dans la réaction au lieu d'etre dans l'action? Si vous aviez dégagé affi dés le depart, on n'en serais pas là.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3283 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2157 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5365 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51021 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3533 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5747 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires