Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Coupure intempestive d’électricité - Adama Toungara (ministre des Mines, du pétrole et de l’énergie) : «Voici ce qui pose problème»


Coupure intempestive d’électricité - Adama Toungara (ministre des Mines, du pétrole et de l’énergie) : «Voici ce qui pose problème»
En marge du séminaire gouvernemental qui a eu lieu les mardi et mercredi derniers, où il a été interpellé par le chef de l’Etat sur les coupures intempestives d’électricité, le ministre des Mines, du pétrole et de l’énergie, Adama Toungara, a donné des explications. «Evidemment dans l’imaginaire, c’est parce que nous vendons du courant aux pays voisins que nous avons des difficultés. Non, ce n’est pas une question de puissance. C’est une question de transport d’énergie. C’est comme un paysan qui a une plantation de bananes, il en a produit suffisamment, les bananes sont dans sa plantation, mais il ne peut pas les sortir parce qu’il n’y a pas de route. Alors quand nous allons faire assez de routes pour transporter l’énergie, tout le monde en aura suffisamment», a-t-il indiqué. Pour régler ce problème, selon le ministre Adama Toungara, il faut «d’importants investissements» pour transporter de l’énergie. «En 14 ans, la Côte d’Ivoire a tiré 7 km de ligne», a-t-il déploré. Cependant, le premier responsable de l’énergie en Côte d’Ivoire s’est voulu rassurant. «Nous venons avec un programme qui commence cette année avec 1200 km de ligne de transport. Et si vous transportez, il faut qu’on baisse la tension qui vient des transformateurs. Les transformateurs, il y en a eu trois (3) en 14 ans. Nous en avons déjà installé cinq (5) depuis que Monsieur Ouattara a accédé à la tête de la magistrature suprême. Et nous en avons sept (7) qui sont en cours d’être installés. Au total, nous avons en commande 31 transformateurs», a-t-il dit. Selon lui, la Côte d’Ivoire, en matière d’électricité, est mieux nantie que certains pays. «En Côte d’Ivoire, il n’y a pas de délestage. Quand vous allez dans d’autres pays voisins qui ont un peu plus d’électricité que nous, qui ont des barrages et qui n’ont pas eu les problèmes que la Côte d’Ivoire a eus, ils ont des délestages dans des zones urbaines de trois à quatre jours par semaine», a-t-il affirmé. Alors qu’en Côte d’Ivoire, le temps de coupure d’électricité de 2010 était de 56 heures, il est passé en 2012 à 45 heures. En 2013, le gouvernement compte le réduire à 35 heures. Alors que des pays comme le Sénégal sont à 588 heures de coupure d’électricité.

LANCE TOURE in Le Nouveau Réveil
Vendredi 15 Mars 2013
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3012 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3988 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5274 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire