Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Coupe du monde 2010 / Donnés favoris pour le trophée : Voici le problème qui ronge les ‘’grands’’

La défense apparaît comme le secteur le plus fragile des équipes du Mondial-2010: peu disposent d'une ligne arrière sans doute ni souci, à l'image d'une Italie affaiblie qui avait pourtant bâti sa conquête du titre suprême en 2006 sur l'imperméabilité défensive.


Photo : DR
Photo : DR
Cannavaro fait figure de symbole: il avait décroché le Ballon d'Or 2006 grâce à une Coupe du monde quasiment parfaite mais, aujourd'hui âgé de 36 ans, il sort d'une saison noire avec la Juventus (7e du Championnat d'Italie) et se retrouve même sans club. Il est toujours titulaire et capitaine, mais le rôle de pilier défensif des Azzurri revient désormais à Chiellini, révélation de l'Euro-2008. "La défense a toujours été la base de cette équipe, a rappelé le joueur de 25 ans. Le sélectionneur a insisté sur ce point. Sans quoi nous ne pourrons pas aller loin en Afrique du Sud" a-t-il ajouté. Problème cependant car il y a un gouffre entre la vieille génération et les jeunes inexpérimentés, si bien que Chiellini pourrait se voir contraint de jouer arrière gauche, Zambrotta (33 ans) restant à droite. Par contre il y a un paradoxe chez les Allemands et les Brésiliens. La défense allemande, elle, ne compte que deux titulaires sûrs: Mertesacker dans l'axe et Lahm, qui a gagné les galons de capitaine, sur un côté. Pour les deux postes restants, Joachim Löw doit composer avec le récent forfait de Westermann, la méforme de Friedrich (relégué avec le Hertha Berlin), le retour de convalescence de Jansen et le peu d'expérience internationale de Boateng. Quant au Brésil, il offre davantage de garanties, entre un Lucio auteur d'une grosse saison avec l'Inter et deux des tout meilleurs arrières droits du monde, Maicon et Daniel Alves. L'interrogation ne porte que sur la gauche, entre un Bastos qui évolue plus haut en club et un Gilberto qui ne rassure pas malgré ses 33 ans. Que dire de la Selacçao de Ronaldo ? Eh bien, au Portugal, les couloirs sont en chantier. Autour de la charnière centrale Ricardo Carvalho - Bruno Alves, le côté gauche se joue entre Duda et Fabio Coentrao, deux habituels milieux offensifs, et à droite entre un Paulo Ferreira peu utilisé en club et un Miguel en perte de vitesse. Chez les Anglais, le côté droit laisse perplexe. Gareth Barry est blessé depuis de longs mois et l'Angleterre s'interroge sur la capacité de Johnson à tenir le coup puisque lui aussi, s'il est rétabli, a été absent une bonne partie de la saison. Les trois autres sont plus fiables, Cole à gauche et Ferdinand - Terry dans l'axe. A l'inverse, la charnière Gallas - Abidal de l'équipe de France suscite des craintes, entre le mollet du premier et les étourderies du second, arrière central de formation mais qui joue toujours à gauche en club. A gauche justement, Evra a pris du galon en recevant le brassard de capitaine. La seule satisfaction vient de l’Espagne, sûre d’elle. La défense apparaît aussi comme le point fort de l'Argentine avec le combattant Heinze. Le reste de la ligne arrière, Otamendi – Demicheli - Samuel, semble en revanche manquer de vivacité. Mais que dire des Pays-Bas? La défense tout entière représente le point faible de l'équipe: les Mathijsen, Ooijer, Heitinga et autres Boulharouz ont montré leurs limites lors de l'Euro 2008, manquant singulièrement de vitesse. Chez les deux favoris africains, c'est très flou.

Les Africains pas en reste
Au Cameroun, les vieux grognards Song et Geremi Njitap sont toujours là mais, catastrophiques à la CAN 2010, ils devraient laisser leur place à des jeunes sans grande expérience internationale. Idem en Côte d'Ivoire où Guy Demel, Bamba Souleyman et compagnie apparaissent très friables, contrairement à Eboué et Kolo Touré (voire son frère Yaya qui peut reculer d'un cran). En tout cas, les Ivoiriens s’ils veulent vraiment faire sensation à cette coupe du monde 2010, devront trouver une solution idoine en défense. « Notre défaut, c’est derrière », a même avoué le président Jacques Anouma. Fer de lance des équipes africaines du fait de son effectif si impressionnant, la Côte d’Ivoire conduite par le Suédois Sven-Göran Eriksson doit songer à sa défense qui est trop fragile sur les balles arrêtées. Kolo Touré, Zokora Didier ou Touré Yaya qui est beaucoup demandé dans ce secteur, devront redoubler donc d’efforts pour constituer une citadelle imprenable durant ce Mondial en terre africaine. Au cas contraire, une élimination au premier tour serait somme toute logique d’autant que le Portugal et le Brésil sont les favoris de la poule G. Finalement, une seule équipe dispose d'une défense rodée et de certitudes: l'Espagne. La charnière Puyol-Piqué fait référence, Sergio Ramos à droite également. A gauche, Arbeloa et Capdevila sont en balance.

Avec le partenariat de l'Intelligent d'Abidjan / par Annoncia Sehoué, Source : fifa.com
Mardi 1 Juin 2010
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 07/09/2019 | 1216 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2019 | 1863 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/06/2019 | 1676 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2855 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1836 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire