Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Côte d’Ivoire : reprise du dialogue entre le pouvoir et l’opposition


Copyright : APA
Copyright : APA
Le gouvernement ivoirien et l’opposition ont renoué, lundi soir, le dialogue alors que se déroulent les procès liés à la crise post-électorale de décembre 2010 à avril 2011 qui a fait plus de 3000 morts.
Selon le Président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’guessan, ce dialogue avec la délégation du gouvernement conduite par le ministre d’Etat, ministre de l’intérieur et de la sécurité Hamed Bakayoko, a permis d’aborder plusieurs questions.

« Il s’agit du dégel des comptes, du retour des exilés, de la libération des détenus, du financement des partis politiques et de l’accès de l’opposition aux médias d’Etat », a poursuivi M. Affi sans préciser ce que l’opposition obtient.

« Il y a des questions pendantes devant les tribunaux (…) Il faut y être. Ces problèmes concernent la Côte d’Ivoire », a ajouté Pascal Affi N’guessan interrogé à propos du procès des partisans de l’ancien président, Laurent Gbagbo sur la crise post-électorale.

Après les notifications des charges aux prévenus, le président du tribunal d’Abidjan Tahirou Dembélé, a indiqué que 5 sur les 83 prévenus comparaitront mardi pour répondre des chefs d’accusation portés à leur encontre. Il s’agit de Jean Marius Keipo alias Petit marteau, Zokou Séri, Brice Zahé, Cyrille Guéhi et Marc Aubin Ziki.

Ces comparutions marquent le début du procès de Simone Gbagbo et de plusieurs personnalités pro-Gbagbo dont Pascal Affi N’guessan et Aké N’gbo, accusés notamment d’atteinte à la sureté de l’Etat, de constitution de bandes armées et de rébellion contre l’autorité de l’Etat.

APA
Mardi 30 Décembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Pierre Akossia le 30/12/2014 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alerte !

J’ai lu pour vous sur la candidature du président Laurent Gbagbo, la réaction de son avocat principal maître Altit. A lire ci-dessous !

Autre presse.

Plainte contre la candidature de Gbagbo: Me Altit envoie un courrier à la justice ivoirienne

Il n'a pas voulu rester silencieux. L'avocat principal de Laurent Gbagbo, Me Emmanuel Altit, a transmis, a-t-on appris de bonnes sources, au Tribunal de première instance d'Abidjan-Plateau, un courrier, pendant le mois en cours (décembre 2014), pour confirmer que la signature au bas de la lettre de candidature à la présidence du Fpi, objet de la plainte de Pascal Affi N'Guessan, est bel et bien de son client.

Déjà, l'avocat français de Laurent Gbagbo avait saisi, mardi 4 novembre 2014, à La Haye, l'opportunité de l'audience de mise en l'état dans le procès contre l'ancien président ivoirien, pour saluer le fait que des cadres du Front populaire ivoirien (Fpi) souhaitent « se mettre sous les auspices » de son célèbre client. « Le procureur (de la Cpi) reproche à des cadres du Fpi de vouloir se mettre sous les auspices du président Laurent Gbagbo, mais pour nous, c'est une bonne chose. Car cela confirme la légitimité du président Gbagbo. Cela montre qu'il est présent dans le débat politique et cela facilitera la réconciliation nationale », avait déclaré Me Altit, avant même qu'un courrier portant la signature de Laurent Gbagbo, affichant sa volonté de reprendre le Fpi, n'arrive à Abidjan fin novembre 2014. Dans la lettre signée du fondateur du Fpi, le 25 novembre 2014, à La Haye, il a dit notamment qu'il accepte d'être candidat pour la présidence du Fpi. Une copie de cette lettre avait d'ailleurs été remise par l'un des conseils de Laurent Gbagbo, Me Dakouri Sylvain Tapi, avocat au barreau de Bruxelles, à Affi N'Guessan le jeudi 27 novembre 2014.

Ce courrier n'a, apparemment, pas convaincu l'actuel président du Fpi et ses partisans. En conférence de presse, le mercredi 10 décembre 2014, M. Affi a dit avoir « porté plainte pour faux et usage de faux, et saisi la justice pour le report du Congrès et pour obtenir l'invalidation de la décision du Comité de contrôle concernant la candidature du président Laurent Gbagbo ». Pour lui, « la signature imitée sur le courrier est une imitation non maîtrisée ». Ni plus ni moins. L'ex-chef du gouvernement avait juré avoir « fait expertiser la signature du président Gbagbo par un cabinet d’experts international » et que celui-ci a conclu que « la signature est une imitation mal maîtrisée ». « Le document est faux, spécialement fabriqué par un réseau de faussaires à la solde des frondeurs, donc on en tire toutes les conséquences », avait... rugi « Le lion du Moronou » (un surnom d'Affi N'Guessan). La justice avait donné une suite favorable à cette demande de report du congrès du Fpi, plongeant les partisans de la candidature de Laurent Gbagbo dans un émoi indescriptible.

Dans cette ambiance, pour le moins, polémique, Gbansé Douadé Alexis, membre de l’Association des journalistes Néerlandais (Nvj) et de la Fédération internationale de journalistes [IFJ], cofondateur et chef de la rédaction du site connectionivoirienne.net depuis 2007, a révélé, lui, avoir mené une démarche, vendredi 5 décembre 2014, vers le notaire Robert Buurke à Amstelveen (au Pays-Bas). C'est lui qui a authentifié, faut-il le savoir, le courrier portant la signature de M. Gbagbo. « Le notaire Robert Buurke à Amstelveen ici au Pays-Bas que j’ai donc contacté par téléphone puis par courriels [sur sa demande], n’a pas démenti sa signature sur la Lettre de candidature de Laurent Gbagbo », a écrit Gbansé Douadé Alexis.

Me Tapi apporte la réplique
Suite à la conférence de presse d'Affi N'Guessan, Dakouri Sylvain Tapi, avocat inscrit au barreau de Bruxelles, a produit un communiqué de presse en sa « qualité de conseil du président Laurent Gbagbo ». « Le notaire est un officier public assermenté. Remettre en cause son acte revient à dire que le notaire aurait menti, ce qui est absurde. Le notaire Hollandais n’aurait jamais pris le risque de mentir eu égard aux sanctions susceptibles de peser sur lui, et de surcroît, étant conscient que son acte authentique ferait l’objet d‘une publication internationale par voie de presse.Il s’ensuit que la signature apposée sur le document notarié du 25 novembre 2014 est bel et bien l’authentique signature du président Laurent Gbagbo. Le président Gbagbo constate avec peine et tristesse que, nonobstant le déplacement de son conseil récemment à Abidjan, dûment mandaté par lui et muni de l’acte authentique, Monsieur Affi continue de douter de la réalité de sa candidature à la présidence du Front populaire ivoirien », a réagi Me Dakouri Sylvain Tapi.

Comme si cela ne suffisait pas, Me Emmanuel Altit, avocat principal de Laurent Gbagbo, a cru bon d'envoyer un courrier au Tribunal de première instance d'Abidjan-Plateau pour souligner que la signature de son client n'est pas « une imitation mal maîtrisée ».

Autre presse.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN


"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 29/11/2017 | 1028 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/08/2017 | 2210 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 25/06/2017 | 2011 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2017 | 966 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


DU VIVRE ENSEMBLE POLITIQUE AU GHANA ET EN CÔTE D'IVOIRE Vous avez certainement vu ces images de l’actuel chef de l… https://t.co/bZMa15xe94

Facebook

Partager ce site