Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Côte d’Ivoire : quand le général Mangou demandait à Laurent Gbagbo de démissionner

Au deuxième jour de son témoignage à la Cour pénale internationale (CPI) dans le procès Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, mardi 26 septembre, le général Philippe Mangou, ex-chef d’état-major des armées ivoiriennes, est largement revenu sur les circonstances de la démission envisagée par l'ancien chef de l'État et l’utilisation de mercenaires par ce dernier.


Gbagbo : « Les présidents angolais et sud-africain me demandent de démissionner. Qu’est-ce que tu en penses ? »

« Le 11 mars 2011, aux environs de 16H30, j’étais à l’état-major des armées lorsque le président de la République, par voie téléphonique, m’a demandé de venir le voir. Et quand je suis arrivé, le président m’a dit ceci : ‘Mon général, tu es avec Blé Goudé, mon homme de confiance. Je vais te poser une question, donne-moi la réponse. Ensuite, tu iras attendre à l’état-major, je m’entretiendrai avec Blé Goudé. À l’issue de notre entretien, il viendra te voir et venez me voir ensuite après avoir harmonisé vos points de vue’.

Et le président de la République de me dire : ‘La communauté internationale vient de me lâcher. Les présidents angolais et sud-africain me demandent de démissionner. Qu’est-ce que tu en penses ?’

Aussitôt, je saute sur l’occasion, je lui dis : ‘Monsieur le président, démissionnez. Démissionnez pour faire honneur à ces deux présidents. Si vous pensez réellement que vous avez gagné les élections et que la communauté internationale vous fait des difficultés, vous verrez qu’au bout de 5 ans, quand vous allez revenir, ça va être un plébiscite. Monsieur le président, il y a déjà trop de morts. En plus, vous avez passé des commandes de munitions et d’armes depuis huit mois, nous ne les avons pas reçues. Donc, je vous demande de démissionner. Mais avant de démissionner, allez-y voir votre frère Alassane Ouattara, discutez avec lui des modalités de votre départ. Et nous qui sommes avec vous, Monsieur le président, ne nous oubliez pas parce que nous sommes nombreux’.
Lire la suite
Jeudi 28 Septembre 2017
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 2001 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/03/2019 | 1426 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 1036 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire