Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Côte d’Ivoire : les raisons de l’échec de la rencontre entre Affi et Gbagbo

Prévue jeudi, la rencontre entre l’ancien président Laurent Gbagbo et son ancien premier ministre Pascal Affi N’Guessan, destinée à résoudre la crise au sein de leur parti commun, le Front populaire ivoirien (FPI), n’a finalement pas eu lieu. En cause : un préalable de dernière minute, soulevé par le camp Gbagbo.


C’est un communiqué sans papier en-tête, signé d’Assoa Adou, secrétaire général de la dissidence du FPI, qui lève le voile sur le préalable qui rend la rencontre entre Affi et Gbagbo désormais hypothétique.

« Le président Laurent Gbagbo a indiqué à Monsieur Pascal Affi N’Guessan qu’il entendait mettre fin à l’ingérence de l’État dans le fonctionnement du FPI et lui a, en conséquence, demandé de reconnaître le congrès de Mama [En avril 2015, dans le village natal de Laurent Gbagbo, dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire, NDLR] et de Moossou [en août 2018, dans le village de Simone Gbagbo, dans le sud du pays] et d’en respecter les décisions qui en ont découlé », écrit Adou.

De fait, ces deux congrès organisés par la dissidence du FPI amené alors par Aboudramane Sangaré, décédé début novembre 2018, font de Laurent Gbagbo le président du FPI, au détriment d’Affi N’Guessan, qui préside le parti depuis 2001.

Affi dénonce une déclaration « méprisante »

Depuis l’aéroport Charles de Gaulle de Paris, d’où il a pris un avion pour Abidjan en début d’après-midi, vendredi, Affi a aussitôt réagi. « J’ai trouvé l’esprit de cette déclaration, son contexte et son contenu méprisant, insultant et contraire à l’esprit de réconciliation et d’unité du parti qui m’anime. En conséquence, j’ai refusé, j’ai dit « non » », indique-t-il.

Il ajoute cependant qu’il « reste toujours disponible et résolument engagé à œuvrer pour l’unité du parti », enjeu majeur de cette rencontre qui n’a finalement pas eu lieu. De quoi accentuer les tensions entre les deux camps, alors que la présidentielle de 2020 approche.

Lundi, Pascal Affi N’Guessan avait été contacté par Emmanuel Acka, ancien ambassadeur de Côte d’Ivoire au Ghana et visiteur assidu de Laurent Gbagbo à la prison de Scheveningen de la Cour pénale internationale (CPI). Proche de Nady Bamba, seconde épouse de l’ex-chef d’État, il a souvent joué le rôle de messager entre Gbagbo et Affi.

Acka apprend à Affi que Gbagbo est « disposé à le recevoir » jeudi. En dépit d’un programme politique chargé, et parce qu’il a attendu longtemps ce coup de fil depuis que lui-même est sorti de prison en 2013, Affi accepte alors de prendre son avion dès le mardi soir pour Paris, d’où il devrait se rendre en Belgique.
Lire la suite
Vendredi 22 Mars 2019
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 1494 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 2841 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 2385 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 5181 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 4641 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 2590 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire