Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

Côte d'Ivoire : le délai pour les dépôt de candidatures bénéficie aux partis satellites du FPI

Le secrétaire général du Front populaire ivoirien Sylvain Miaka Ouretto. Le parti de l'ancien président Gbagbo n'a pas présenté de candidat pour les élections législatives.


Côte d'Ivoire : le délai pour les dépôt de candidatures bénéficie aux partis satellites du FPI
Les législatives en Côte d'Ivoire auront lieu le 11 décembre. Les candidats avait jusqu'à lundi dernier pour se porter candidat. La Commission électorale leur a accordé un nouveau délai jusqu'à 17h, heure locale, ce vendredi 4 novembre. Un report qui va permettre à des petits partis de l'ancienne mouvance présidentielle de déposer des candidatures.


Cinq partis membres de l’ex-majorité présidentielle ont déposé les dossiers de leurs candidats cet après-midi, avant 17h, heure locale, limite fixée par la Commission électorale indépendante.

Il y a notamment le RPP, le parti de l’ex-président du Conseil économique et social, Laurent Dona Fologo, le Cap-UDD, le parti de Gervais Coulibaly, l’ancien porte-parole de Laurent Gbagbo ou encore l’URD de l’ancienne ministre Bony Clavery. En décidant de présenter leurs candidats, les cinq partis membres du Conseil national de la résistance pour la démocratie (CNRD), ont pris l’option de faire confiance au gouvernement. Le pouvoir a promis de libérer un certain nombre de cadres de l’ex-majorité présidentielle, détenus aujourd’hui suite à la crise post-électorale et de favoriser le retour des exilés avant les législatives du 11 décembre.

Mais le principal parti du CNRD, le FPI de Laurent Gbagbo, n’a pas encore pris sa décision. Pour déposer les candidatures de ses membres, il voudrait d’abord que les promesses du gouvernement soient honorées. Le suspense reste donc entier à propos de la participation du FPI aux élections du mois prochain.

Ce délai a profité à au moins une personne, que RFI a pu rencontré vendredi matin au siège de la CEI. Elle a voulu garder l’anonymat avant l’enregistrement de son dossier. Voici ce qu’elle nous a dit : « Je vais déposer ma candidature dans la région de Maroué, à titre indépendant, parce que mon parti, le PDCI, n’a pas voulu me mettre sur la liste des candidats. »

Ce membre du PDCI est donc mécontent et il n’est pas le seul. Il estime qu’il a des chances d’être élu. Et si c’était le cas, il affirme sa volonté de regagner les rangs du PDCI.

RFI
Vendredi 4 Novembre 2011
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 3016 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3585 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3992 vues
44444  (2 votes) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3224 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6485 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5275 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/04/2015 | 3770 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire