Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Côte d’Ivoire désinformation – Affi et la grosse arnaque de la fausse liste des 72 fédéraux


Côte d’Ivoire désinformation – Affi et la grosse arnaque de la fausse liste des 72 fédéraux
La presse proche du pouvoir en a fait ses choux gras. C’est de bonne guerre. Le point de presse d’une poignée de fédéraux, se réclamant d’un collectif de 72 fédéraux et demandant le retrait de la candidature de Gbagbo à la présidence du FPI semble bien suspect. Primo, ceux qui ont animé le point de presse avaient promis de fournir aux journalistes la liste complète et signée des 72 fédéraux en question. Ce ne fut pas le cas, et nous continuons d’attendre cette fameuse liste. Secundo, des informations recueillies auprès de la direction de ce parti font état de ce que seule une dizaine de fédéraux soutiennent en ce moment Affi Nguessan dans son aventure ambigüe. Les mêmes sources révèlent qu’il y avait effectivement dix fédéraux, qui étaient accompagnés de quelques membres du secrétariat national nommés récemment par Affi et qui font l’objet de polémique, de même que des membres du cabinet du président du FPI. Au total, une trentaine de personnes s’était retrouvée dans la salle. Autre ambigüité de l’affaire.

Comment des gens qui disent contrôler 72 fédérations sur 106, donc majoritaires en principe, peuvent-ils demander le retrait de l’autre candidat minoritaire de fait ?

En réalité, il s’agit d’une vaste campagne de manipulation et de désinformation. Et pour réussir le coup, on prononce un point de presse pour éviter les questions des journalistes qui vont à coup sûr étaler la forfaiture. Or, les acteurs et autres personnels politiques devaient savoir que le droit à l’information juste est un droit sacré pour tout citoyen. Le manipulateur de l’information se rend donc coupable de violation d’un droit fondamental du public et donc de désinformation. Et le journaliste qui se livre à la diffusion de telles nouvelles erronées se rend complice de cette intoxication qui s’avère dangereuse pour la paix et l’équilibre social. Un lectorat averti…

Hervé Gobou
In Aujourd’hui
Vendredi 5 Décembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez


1.Posté par Pierre Akossia le 06/12/2014 02:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'étais resté silencieux quelque temps pour observant Affi N'Guessan dans ses tractations, croyant à une diversion de sa part, or, je me rends compte qu'il voudrait réellement que le président Laurent Gbagbo finisse le restant de sa vie à La Haye. C'est vraiment cruel à cause d'une ambition personnelle d'Affi, pour un homme qui a fait tant pour notre pays en matière de la démocratie dont le président Laurent Gbagbo et cracher à son visage comme un vulgaire machin, c'est insupportable. Affaire à suivre !

J'ai lu pour vous !

Scandale - Graves menaces sur le Congrès du FPI: Voici le plan commun d'Affi N'guessan pour faire retirer la candidature de Gbagbo, détruire le FPI et reporter le Congrès, dévoilé.

Scandale. Graves menaces sur le Congrès du FPI. Le plan commun d'Affi N'guessan pour détruire le FPI et faire reporter le Congrès, dévoilé.

Le plan commun d'Affi N'guessan pour détruire le FPI et faire reporter le Congrès, dévoilé.
VOICI LE PLAN COMMUN D'AFFI N'GUESSAN QUI A FAIT FUIR SON CONSEILLER EN COMMUNICATION FRANCK ANDERSON KOUASSI.

1/ Jeter le trouble dans la tête des militants en faisant parler 10 fédéraux qui le soutiennent et en faisant croire que ceux-ci sont au nombre de 72. Objectif: montrer que la majorité ne se trouve pas du côté de GBAGBO.

2/ Demander l'annulation de la candidature du Président Laurent Gbagbo pour faire croire qu'il ne veut pas l'humilier. La confusion ainsi plantée, il peut alors passer à la seconde phase de son plan commun.

3/ Organiser la violence au sein du FPI par le montage d'une violente bagarre, avec à la clé, l'agression sanglante de militants et surtout de hauts responsables du parti lors de la cérémonie de lancement de la campagne de Laurent GBAGBO au QG du FPI. Objectif, montrer que la candidature de Laurent GBAGBO ne fait pas l'unanimité, qu'elle est problématique, met le parti en danger, et surtout menace la paix sociale.
(‪NB‬ : C'est ce même plan qui a fait que la candidature de Laurent Gbagbo n'a plus été déposée devant le Comité de Contrôle du FPI à la suite d'une procession, mais plutôt déposée par surprise par son fils Michel Gbagbo. Affi a donc triché la campagne de Gbagbo en faisant une procession lors du dépôt de sa candidature, et également en désignant un nordiste comme porte parole de ses fédéraux ).

4/ Cette tâche violente, cruelle, et hautement diabolique accomplie, Affi N'guessan organisera enfin une conférence de presse (qu'il ne cesse de reporter depuis) pour demander l'annulation de la candidature de Laurent Gbagbo ou le report pur et simple du congrès.

5/ Ses alliés du pouvoir peuvent alors entrer en scène et prendre des mesures conservatoires comme la suspension du congrès pour raisons de sécurité. Affi resterait alors toujours à la tête du parti.

6/ Au cas où cette étape ne rencontre pas le succès escompté, Affi et ses soutiens tenteront de récidiver au congrès en y organisant la violence. Et si là encore le plan échouait et que le congrès se tenait malgré tout, Affi N'guessan contestera les résultats du vote en arguant qu'il ne peut perdre l'élection en ayant le soutien des prétendus 72 fédéraux.

7/ Quand la base du FPI et le peuple refuseront de le suivre dans ses errements, il se déclarera lui aussi président élu du FPI et organisera une campagne médiatique de grande envergure pour montrer que c'est l'habitude de Laurent GBAGBO de se proclamer vainqueur d'une élection qu'il n'a pas gagnée. Ce qui reviendrait à dire que pour lui Affi, GBAGBO n'a pas remporté les élections de 2010, la preuve serait faite que le FPI aura deux présidents, comme la Côte d'Ivoire en a eu deux en 2010. Ce qui salira l'image de Laurent GBAGBO et donnera d'autres "armes" à ses geôliers à la veille de son procès.

8/ Après tout cela, et ayant entrainé ceux qui l'auront soutenu jusqu'à ce stade (que refuse courageusement Franck Anderson Kouassi et bien d'autres que vous verrez bientôt), Affi aura la garantie que ces derniers ne pourront plus reculer, ceux-ci ayant, tout comme lui, poussé le bouchon trop loin en retardant le combat, sali Laurent GBAGBO, et tenté de cambrioler le FPI, après avoir fait coulé le sang des leurs. Le pacte ainsi scellé à leur insu, ces gens qui soutiennent Affi resteront obligatoirement solidaires de lui et c'est à ce moment là seulement que Affi quittera le FPI avec eux et créera son parti, comme Mamadou Koulibaly.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2777 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3011 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3818 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3123 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6359 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5163 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire