Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER

Déclaration du Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, sur les violences préélectorales et la montée de tensions intercommunautaires : «Les violences connues en Côte d’Ivoire lors de la première crise pré et post-électorale de 2010 ne doivent pas se Côte d’Ivoire - Désobéissance civile : « Tidjane Thiam rejoint l'opposition » (Affi N’guessan) Côte d’Ivoire - Evènements de Dabou : Le ministre Emmanuel Essis aux côtés des familles éplorées et des blessés Le respect de la Constitution ivoirienne est aussi important que la compassion de l’Église pour les homosexuels Côte d’Ivoire - Gnamien Konan à Ouattara : « Le temps presse, et c’est vous qui détenez le bouton de l’affrontement général » Trente ans après l'avènement du Zouglou, Axel Illary, le journaliste et documentariste est parti caméra au poing pour raconter sa véritable histoire. Côte d’Ivoire - Affi N’guessan : « Nous réclamons l’ouverture d’une enquête internationale sur les crimes commis par Ouattara et ses milices » Côte d’Ivoire - Aboisso : Pose de la première pierre du lycée professionnel d’Adaou QUESTION RÉPONSE AVEC DOUMBI FAKOLY - QUELLE EST LA RELIGION QUE PRATIQUAIENT NOS ANCÊTRES ? Côte d'Ivoire -  "Guillaume Kigbafori Soro, ses camarades des Forces Nouvelles et les ex Comzones affirment qu’ils ont financé Alassane Ouattara du temps de la rébellion."







Côte d'Ivoire/ Vive tension dans un village de Songon - Le sous-préfet de la localité interpellé


Village Ebrie situé dans la commune de Songon, et distant de 27 kms d'Abidjan, le village de Songon-Te vit des moments de grande inquiétude.
La tension est vive et perceptible dans le village d'environ trois mille âmes. La raison, le chef sortant du village se prépare à se faire succéder par son neveu. Une démarche contraire à la coutume du peuple Atchan

Dans un courrier signé par le doyen d'âge du village, qui fait office de garant de la tradition en pays Atchan, ce patriarche dénonce cet acte et prévient.
En effet, Nanan Philippe Adjable NANDJUI, puisque c'est de lui qu'il s'agit, expose ses inquiétudes et cite nommément le chef sortant qu'il prend pour responsable les conséquences de ce qui adviendra lors de la cérémonie qu'il compte organiser ce samedi 19 septembre dans le village. Cette cérémonie consistera à la désignation d'un autre chef qui serait un neveu du chef sortant.

Et pourtant, comme le mentionne ledit courrier dont nous avons eu copie, M.Koutouan Victor a été désigné depuis le 10 Février 2020 comme le chef de village de Songon-Te conformément à la tradition.
Depuis l'annonce de cette nouvelle cérémonie qui va se tenir demain samedi, la colère monte dans le village. Plusieurs jeunes du village sont extrêmement remontés contre les agissements de leur ancien chef qui foule leur tradition au pied.

Selon les règles de fonctionnement de la coutume Atchan, le pouvoir des Dougbo a pris fin depuis le 31 décembre 2019. Et ce sont les Tchagba qui sont aux commandes. Suite aux propositions faites au collège des Nanans par les quatre grandes générations qui composent la société Atchan, ceux-ci ont désigné Koutouan Victor, de la génération Tchagba Djehou, comme le nouveau chef du village. C'est lui qui dirige le village de Songon Te depuis le 10 Février 2020.
Mais son choix n'est pas du goût du chef sortant qui, entend imposer son neveu, comme son successeur. Il projette faire la cérémonie d'installation de son " successeur" demain samedi 19 septembre sur la place publique du village. Une décision qui ne rencontre l'assentiment des villageois, mais surtout de Nanan Philippe Adjable NANDJUI, doyen d'âge et signataire de cette note qui appelle d'urgence, le Sous-préfet de Songon et toutes les autorités compétentes à annuler la cérémonie de demain que prépare le chef sortant, M.Toba Blaise.

A en croire au Nanan, l'acte du chef sortant est une défiance à l'autorite coutumière qu'il incarne. Il a tenu à rappeler que la cérémonie de libation d'un chef ne peut et ne doit se faire à deux reprises. Quand elle est fait de cette manière, elle suscite la colère des ancêtres qui sont capables de provoquer des calamités dans le village. Il rappelle, en outre, que le chef actuel Monsieur Koutouan Victor a déjà reçu la purification des anciens qui l'ont désigné comme chef, à travers une cérémonie de libation sur la place publique du village, conformément à la tradition Atchan, faisant donc de lui, le tout nouveau chef du village de Songon Te. Aucune autre personne ne doit recevoir une libation sur son sol.
Dans sa note rédigée qui sonne comme une alerte, le patriarche du village Nanan PHILIPPE ADJABLE NANDJUI, prévient l'opinion publique que, seul le chef sortant sera tenu responsable de ce qui adviendra comme conséquences lors de cette cérémonie de demain. Car, souligne-t-il, les jeunes du village qui en ont marre des agissements de l'ancien chef, sont prêts à agir vigoureusement demain.

Le doyen d'âge invite l'autorité sous préfectorale de leur localité à agir avec célérité en empêchant la tenue de cet événement qui fait monter la tension dans le village afin d'éviter le pire.

José Teti, correspondant permanent à Abidjan

Vendredi 18 Septembre 2020
La Dépêche d'Abidjan



Société
Notez

Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 04/07/2020 | 205 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 21/06/2020 | 297 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 16/06/2020 | 156 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 14/06/2020 | 229 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 06/06/2020 | 327 vues
00000  (0 vote)
La Dépêche d'Abidjan | 20/05/2020 | 1520 vues
00000  (0 vote)