Connectez-vous S'inscrire

Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Côte d’Ivoire: Quand un imposteur assiégé se berce d’illusion!

«Le cercle des partisans de Laurent GBAGBO se rétrécit». C’est Cablan Duncan, de sa nouvelle bouche de nouveau premier ministre d’un ancien et éternel imposteur qui le dit. Il le dit avec une grande lueur d’espoir dans ses yeux brillants de joie pour son nouvel avenir qu’il voit désormais en rose.


Côte d’Ivoire: Quand un imposteur assiégé se berce d’illusion!
Mieux, avec l’annonce faite par DAO Nouvian de libérer certains de ses otages du FPI, l’espoir est réellement permis et le rêve devient une folle réalité en Dramanistan quant au postulat selon lequel Laurent GBAGBO sera seul face à son destin, abandonné par ses plus fidèles escrocs, ses plus caciques sangsues, ses plus fidèles amis, même ceux qui se vantaient sans aucune gêne d’être ses frères de région et de le soutenir parce qu’il serait leur frère.

Quelle belle histoire pour la fin souhaitée d’un homme qui a toujours été sous-estimé par ses ennemis les plus farouches qui pensent et croient que leur mésestime pour Laurent GBAGBO est une Parole sortie de la bouche de Dieu et qu’elle s’accomplira pour leur bonheur !

Mais rappelons à la mémoire des ADO-Sapiens qui exultent en Dramanistan qu’au moment où la France les recrutait pour livrer entre ses mains sans avoir à rendre compte, les immenses richesses de la Côte d’Ivoire, Laurent GBAGBO était dehors avec tous les otages dont la libération est espérée contre un renoncement, un abandon collectif de la lutte.

Si hier, pendant que les Camarades socialistes de Côte d’Ivoire faits otages depuis le 11 avril 2011 étaient dehors, la Résistance à la colonisation française a été notre crédo, demain, quand ils sortiront des goulags du Nord de la Dramanistan, notre ardeur au combat redoublera car nous comptabiliserons cette libération comme une victoire d’étape indiscutable sur l’imposteur barbare, parce que nous savons qu’un preneur d’otage qui n’a pas obtenu le versement d’une rançon, ne libère son otage que s’il n’a plus d’autre choix que de le faire, car encerclé, il espère que la libération des otages sera interprétée comme un geste de bonne foi qui lui permettrait de sauver sa peau.

Alors, laissons ces pédés et buveurs de sang rêver et se foutre le doigt dans l’œil.

Laissons aussi ceux qui confondent le peuple et la foule se perdre dans le désert de l’aventure solitaire et de la folie des grandeurs, eux qui après avoir soupé avec Laurent GBAGBO comme Judas Iscariote, se retrouvent quelques instants plus tard, à négocier le fruit d’une trahison qui ne leur profitera pas, car il s’en suivra pour eux, la pendaison politique.

Laissons-les sangsues d’hier croire qu’ils vont créer leur tempête dans un verre d’eau avec une idéologie qui se résume à un discours opportuniste, et ensuite venir utiliser le FPI comme un dromadaire pour les porter à quelque sommet.

Laissons-les enfin prendre leurs rêves pour la réalité, en croyant que c’est pour Laurent GBAGBO que nous luttons depuis le 11 avril 2011 et que la Côte d’Ivoire est déjà abandonnée dans la gueule puante du prédateur fasciste.

Laissons-les faire. Et faisons ce que nous avons à faire.

Ils veulent se bercer d’illusion avec l’espoir saillant de mener une vie tranquille de braqueurs, de violeurs, de génocidaires, de menteurs, d’imposteurs, vivant grassement et en toute impunité, débarrassés d’un certain Laurent GBAGBO abandonné dans sa déportation par les siens ?

Eh bien, permettons-leur d’avoir en partage l’illusion que Laurent GBAGBO sera abandonné, que la libération des Camarades socialistes achèvera de nous convaincre de lever le siège autour de leur régime d’imposture, que l’égarement des petits esprits opportunistes sans aucun sens de la fidélité ni de la loyauté fera leur bonheur, que le temps a eu raison de notre ardeur combattante et que la saga des pestiférés peut continuer. De plus belle.

Ironisons donc dans le sens de leur logique idiote, souhaitons-leur un bon repos ; après avoir tant couru, bradé, vendu, tué, souffert pour aujourd’hui en “finir avec nous” de façon aussi légère, il faut reconnaître qu’ils ont le mérite d’avoir du repos. Mais n’oublions pas de leur souhaiter de reposer en paix. C’est essentiel pour eux.

A Très Bientôt.

Hassane Magued
Jeudi 20 Décembre 2012
La Dépêche d'Abidjan



Opinion
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 12 Octobre 2018 - 21:31 Le Cameroun n’a pas besoin de violence

Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche D'Abidjan | 04/05/2011 | 2029 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire


Municipales 2018/Le candidat Siandou Fofana s’aligne sur la décision d’annulation du scrutin à Port-Bouët Nguettia… https://t.co/mGfLeanF3M

Facebook

Partager ce site