Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Côte d'Ivoire - Pourquoi il ne faut pas organiser le scrutin présidentielle à la date du 25 octobre 2015.


Nous sommes le 10 août 2015. En ce qui concerne la Côte d'ivoire, notre pays, nous sommes à 76 jours de la convocation du collège électoral, soit le 25 octobre 2015 prochain, pour le premier tour de l'élection présidentielle.
Je voudrais après un petit silence, parler de cette élection(...).
Si, on est Ivoirien, légaliste et politicien, l'élection présidentielle du 25 octobre doit avoir lieu parce que c'est une échéance constitutionnelle. Organiser donc cette élection, c'est respecter la constitution de notre pays. Ça, c'est ce qui est normal.
Cependant, dans l'état actuel de la situation politique de la Côte d'ivoire, faut- il organiser l'élection présidentielle du 25 octobre prochain pour respecter la constitution ?
À mon avis, et c'est là que je soulève la problématique de l'élection présidentielle de 2015, il ne faut pas organiser le scrutin à la date du 25 octobre.
En effet, depuis le 30 novembre 2010, on ne sait pas exactement encore qui a vraiment gagné l'élection présidentielle de 2010.
- La confusion dans laquelle Youssouf Bakayoko (le président de la commission électorale indépendante) a plongé la Côte d'ivoire reste encore totale. Malgré la crise, la guerre, les morts, les emprisonnements, l'exil....pour la majorité des Ivoiriens, et au vu de l'arrêt constitutionnel du 02 décembre 2010, c'est Gbagbo qui est le président élu;
- Depuis le 11avril 2011, le tissu social ivoirien est en lambeaux;
- De nombreux Ivoiriens sont en prison sans jugement depuis 2011 et de nombreux autres les rejoignent chaque jour;
- Ils sont encore nombreux les Ivoiriens en exil;
- Alassane Ouattara, l'actuel président, parce qu'imposé, est un président par défaut et a un problème d'éligibilité, donc ne peut être candidat à cette élection. ...
- Gbagbo Laurent est à La Haye;
- Blé Goude, acteur majeur de la vie politique ivoirienne est à La Haye ;
- Les rebelles qui ont fait la guerre contre l'Etat de Côte d'ivoire sont encore armés. ...
Pour toutes ces raisons évoquées, je dis qu'il ne faut pas organiser l'élection présidentielle du 25 octobre.
Par ailleurs, si vouloir organiser le scrutin du 25 octobre c'est vouloir respecter la constitution, alors je dis, dans ces conditions, il faut respecter toutes les dispositions constitutionnelles en vigueur, en totalité et non partiellement, parce qu'une disposition(l'organisation de l'élection présidentielle à la date constitutionnelle) arrangerait certaines personnes.
Non. Et la constitution ivoirienne de juillet 2000 est claire. Dans la situation actuelle, il ne peut être organisé une élection présidentielle en Côte d'Ivoire :
-Parce qu'aucun Ivoirien ne peut être contraint à l'exil, article 12
- Parce que les Ivoiriens, actuellement ont plus besoin de réconciliation et de paix que d'élection qui aggraverait encore la situation.
-Parce que les candidats actuels déclarés n'y croient pas eux mêmes et que pour une élection présidentielle importante, les candidats ne se bousculent pas.
Soyons donc pragmatiques et courageux pour poser le problème autrement, car le 25 octobre ne doit et ne peut se tenir. C'est là que le slogan de Gbagbo"Asseyons et discutons" que certains évoquent abusivement, prend tout son sens. Il n'est pas encore tard que la raison habite ceux qui semblent l'avoir perdu pour des intérêts égoïstes. Le peuple de Côte d'Ivoire nous attend. L'histoire nous regarde.

ZADI ZOKOHI
Lundi 10 Août 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3280 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2154 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5360 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 51002 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3530 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5742 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires