Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER

Exclusif - Laurent Gbagbo à TV5MONDE : "Ce qui nous attend, c'est la catastrophe" Déclaration du Procureur de la CPI, Mme Fatou Bensouda, sur les violences préélectorales et la montée de tensions intercommunautaires : «Les violences connues en Côte d’Ivoire lors de la première crise pré et post-électorale de 2010 ne doivent pas se Côte d’Ivoire - Désobéissance civile : « Tidjane Thiam rejoint l'opposition » (Affi N’guessan) Côte d’Ivoire - Evènements de Dabou : Le ministre Emmanuel Essis aux côtés des familles éplorées et des blessés Le respect de la Constitution ivoirienne est aussi important que la compassion de l’Église pour les homosexuels Côte d’Ivoire - Gnamien Konan à Ouattara : « Le temps presse, et c’est vous qui détenez le bouton de l’affrontement général » Trente ans après l'avènement du Zouglou, Axel Illary, le journaliste et documentariste est parti caméra au poing pour raconter sa véritable histoire. Côte d’Ivoire - Affi N’guessan : « Nous réclamons l’ouverture d’une enquête internationale sur les crimes commis par Ouattara et ses milices » Côte d’Ivoire - Aboisso : Pose de la première pierre du lycée professionnel d’Adaou QUESTION RÉPONSE AVEC DOUMBI FAKOLY - QUELLE EST LA RELIGION QUE PRATIQUAIENT NOS ANCÊTRES ?







Côte d’Ivoire – Pourquoi ça ne redémarre toujours pas ?

Un peu plus de cent jours que le Président Alassane Ouattara est installé au Palais présidentiel. Le pays renoue avec ses partenaires. On assiste également à un déferlement de l’aide extérieure en vue de la relance économique du pays. Mais depuis, le constat est là. Palpable. Rien n’a encore véritablement décollé. Analyse.


L’argent à lui seul suffirait-il à relancer l’économie d’un pays et de surcroit un pays qui sort d’une longue crise? Ce serait un leurre d’y penser même si depuis la fin de la crise postélectorale la France ne cesse d’octroyer des milliards de francs. A cet effet, la question fondamentale reste cependant le retour des investisseurs qui pour la plupartavaientplié bagage du fait de la crise postélectorale.

A l’heure de la reconstruction et de la relance de l’économie, un autre problème se pose : gagner à nouveau la confiance des investisseurs. Cetteconfiancene pourrait revenir qu’à la seule condition d’un retour de la sécurité. Mais aussi quand le climat sera propice aux affaires. Une situation dont les autorités sont maintenant bien au fait. Elles y travaillent comme l’a dit récemment le Président de la République.

François Fillon, le Premier ministre français lors de sa récente visite à Abidjan l’a mentionné «je sais que certains d’entre vous sont soumis à des actes de rançonnage». «En attendant que la sécurité s’améliore sur les axes de communication, je sais que certaines décisions d’investissement sont actuellement gelées» a-t-il ajouté. Pour dire de façon subtile que la sécurité demeure un véritable problème en Côte d’Ivoire. Il faut vite agir.Le Gouvernement ivoirien en a conscience.

Le patronat ivoirien conduit par son président Jean Kacou Diagou et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire de Jean Louis Billon ont été reçus en audience par le Chef de l’Etat. Une rencontre qui a permis d’évoquer différentes questions relatives à la relance économique. Des assurances leur ont été données, par Alassane Ouattara himself. Qui a aussitôt convoqué les responsables militaires pour leur faire part de ces préoccupations. Il n’est pas allé du dos de la cuillère. Il a indiqué fermement qu’il n’y ait «plus jamais d’hommes en armes dans les villes». Il faut l’avouer, la capitale économique est depuis l’accession du Président Ouattara au pouvoir, occupée par des soldats. Qui se pavanent à tous les coins de rue armes au poing. Multipliant vols, viols et autres exactions sur les populations. Mais cette assurance à elle seule suffit-elle pour ramener la paix et surtout la confiance des investisseurs?

Impliquer tous les ivoiriens sans exclusive dans la reconstruction du pays

Le développement d’une nation n’est pasexclusivementréservé au parti au pouvoir. Mais à toutes les entités de cette nation. Oui parce qu’à les voir agir, le camp présidentiel place le Président Ouattara au centre de tout.

Le simple fait de savoir que de nombreux cadres de l’ex-parti au pouvoir sont en exil, que de nombreux soldats sont dans les pays voisins par peur de représailles. Cela fait froid dans le dos.Quand on pense au scénario de 2002. Pour sa reconstruction, la Côte d’Ivoire a besoin de tous ses fils. Au cours du dernier conseil des ministres, il a été annoncé le dégel des avoirs d’une trentaine de cadres de l’ex-régime. Une mesure à saluer parce qu’elle participe à la décrispation, facteur essentiel pour un retour de la paix et de la confiance. Un pas certes considérable mais beaucoup reste à faire.

Hermann DJEA in afreekelection.com
Mercredi 27 Juillet 2011
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez

Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2786 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3032 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3821 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3126 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6360 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5166 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire