Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Côte d'Ivoire - "Ouattara est éligible un point un trait. Qu’on arrête de distraire les populations sur la question."


Il se déroule en ce moment deux débats sur les réseaux sociaux, dans la presse et les médias. Il s’agit des questions d’éligibilité et de transition. La caractéristique principale de ces deux débats c’est qu’ils font douter de l’intelligence et de la maturité politique de ceux qui en font leurs choux gras en ce moment.
Concernant l’éligibilité de notre actuel Président, Alassane Ouattara, j’en suis à m’interroger sur la façon dont ses adversaires vont procéder pour l’empêcher d’être candidat ; lui qui est Président en exercice et que la Constitution ivoirienne autorise à briguer un second et dernier mandat. Par quel mécanisme il peut être exclu du futur jeu politique.

Concernant la transition, une interrogation lancinante m’interpelle. Comment peut-on imaginer la mise en place d’une transition dans un pays où toutes les Institutions sont en place ? Il y a un Président de la République qui travaille, qui prend des décrets. Il y a un Gouvernement à la tâche qui réalise de grandes choses pour le bien-être des populations ivoiriennes. Le Conseil Constitutionnel fonctionne. La Cour Suprême est au travail. Le Conseil Economique analyse les saisines. Les Préfets, représentants du Chef de l’Etat sont à l’œuvre. L’Assemblée Nationale, temple des représentants du peuple, légifère selon un calendrier méthodique. Etc. C’est au moment où tout cela fonctionne que des personnes se lèvent pour parler de Transition. Une nouvelle trouvaille pour occuper les esprits quand l’on n’a rien à proposer.
La question d’éligibilité du Président Alassane Ouattara ne se pose pas. Il est éligible un point un trait. Qu’on arrête de distraire les populations sur la question.
Ceux qui parlent de transition sont en manque d’argument face au bilan largement positif de SEM. Alassane Ouattara. Il est encore temps pour l’opposition d’arrêter sa machine à fabriquer les illusions et à intoxiquer les populations qui ne veulent que vivre ensemble avec leurs frères et sœurs.



Le Ministre Joël N’GUESSAN
Secrétaire Général Adjoint chargé de la Communication, Porte-parole du RDR
Jeudi 30 Juillet 2015
La Dépêche d'Abidjan



Tribune
Notez


1.Posté par Wawayou le 30/07/2015 11:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne veut pas d'un candidat : ''un point un trait''

C'est contraire à la Constitution

MERDE!

2.Posté par kassoum le 30/07/2015 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MR JOEL N'GUESSAN JE PENSE QUE VOUS ÊTES SINCERES DONT VOTRE ARGUMENTATION QUAND VOUS PARLEZ DES IVOIRIENS ! PUISQUE LA QUESTION QUE JE VOUS POSE ,C'EST DE QUEL IVOIRIEN OU PEUPLE PARLEZ-VOUS, DE CELUI QUI VOUS A RENIES DEPUIS 2002 JUSQU'AUJOURD'HUI OU VOUS ALLUCINEZ PARCE QUE ,DIRE QU'ON DISTRAIT LE MÊME PEUPLE QUI LUI MÊME VEUT L'APPLICATION DANS SON INTEGRALITE DE LA CONSTITUTION POUR LE STRICT RESPECT POUR CE MÊME PEUPLE ,ALORS NOUS IVOIRIENS ,NE SAVIONS PAS DE QUOI VOUS PARLEZ PUISQUE LA MAJORITE DE CES IVOIRIENS PARLANT DES 3/4 VEULENT QUE CETTE CONSTITUTION NE SOIT PAS BAFFOUEE MAIS QU'ELLE S'APPLIQUE A TOUS ET LA GAILLEMMENT ,VOUS VOUS LEVEZ POUR BAVER COMME VOUS SAVEZ SI LE FAIRE .
CECI ETANT MR JOEL DITES- VOUS QUE VOTRE ARMEE NE POURRA JAMAIS VAINCRE UN PEUPLE DECIDE ,DONC ARRÊTEZ VOS ÂNERIES IRRESPONSABLES QUI VOUS EMMENERONT DANS L 'ABÎME SI JAMAIS VOUS TENTEZ UN FORCING QUELCONQUE.

3.Posté par kassoum le 30/07/2015 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MR JOEL N'GUESSAN JE PENSE QUE VOUS ÊTES SINCERES DONT VOTRE ARGUMENTATION QUAND VOUS PARLEZ DES IVOIRIENS ! PUISQUE LA QUESTION QUE JE VOUS POSE ,C'EST DE QUEL IVOIRIEN OU PEUPLE PARLEZ-VOUS, DE CELUI QUI VOUS A RENIES DEPUIS 2002 JUSQU'AUJOURD'HUI OU VOUS ALLUCINEZ PARCE QUE ,DIRE QU'ON DISTRAIT LE MÊME PEUPLE QUI LUI MÊME VEUT L'APPLICATION DANS SON INTEGRALITE DE LA CONSTITUTION POUR LE STRICT RESPECT POUR CE MÊME PEUPLE ,ALORS NOUS IVOIRIENS ,NE SAVIONS PAS DE QUOI VOUS PARLEZ PUISQUE LA MAJORITE DE CES IVOIRIENS PARLANT DES 3/4 VEULENT QUE CETTE CONSTITUTION NE SOIT PAS BAFFOUEE MAIS QU'ELLE S'APPLIQUE A TOUS ET LA GAILLARDEMENT ,VOUS VOUS LEVEZ POUR BAVER COMME VOUS SAVEZ SI LE FAIRE .
CECI ETANT MR JOEL DITES- VOUS QUE VOTRE ARMEE NE POURRA JAMAIS VAINCRE UN PEUPLE DECIDE ,DONC ARRÊTEZ VOS ÂNERIES IRRESPONSABLES QUI VOUS EMMENERONT DANS L 'ABÎME SI JAMAIS VOUS TENTEZ UN FORCING QUELCONQUE.

4.Posté par Akossia Pierre le 30/07/2015 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pauvre Joël,

Du 03 au 25 août, si ton Alassane Dramane Ouattara aura déposé un document conforme à la constitution, il n'y aura aucune protestation, mais si c'est pour nous présenter des babioles, des documents illégaux préfabriqués honteusement, on va rigoler à votre nez.

Quelque soit votre menace !

Mais si avec l’article 35 de la constitution, la question de l’éligibilité d’Alassane Dramane Ouattara ne pose pas de problème, on est prêt à savoir le dénouement, comme dit le fameux Joël N’guessan, spécial bluffeur.

Si Ouattara est éligible, pourquoi on a fait, Marcoussis, Pretoria, Ouagadougou et autres ? Arrêtez vos sauvageries, c’est pitoyable de vous voir vous conduire comme des pirates. Pourquoi le président de la république a fait usage de l’article 48 ?

Vous l’avez emprisonné de force, mais il ne peut plus faire le document pour vous donner le droit d’être candidat.

Le conseil constitutionnel n’est pas habilité à délivrer de faux papiers pour qu’un étranger soit candidat.

Puisque, Alassane Dramane Ouattara a emprisonné son bienfaiteur, que faire ?

A part, la violence !
A part, l’irrégularité !
A part, la force !
A part, la tyrannie !
A part, la sauvagerie !
A part, la barbarie !
A part, le mensonge !
A part, l’illégalité !
A part, la tricherie !
Et, rien d’autre, à part la non-conformité constitutionnelle.

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 18/05/2018 | 2577 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/12/2017 | 3279 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 11/07/2017 | 2153 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 27/04/2016 | 5358 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/10/2015 | 50975 vues
33333  (36 votes) | 14 Commentaires
La Dépêche d'Abidjan | 12/05/2015 | 3525 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 04/01/2015 | 5740 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires