Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Côte d'Ivoire - OURAGAHIO : Les militants du Front populaire ivoirien invités à se faire inscrire sur les listes électorales.

Qui veut aller loin ménage sa monture. Depuis environ une décennie, le FPI n'a pris part à aucune élection. Cette année pour des raisons de toute évidence, le parti du célèbre prisonnier de La Haye veut aller à toutes les élections avec la manière. Et cela passe pour lui par des explications du processus électoral et la nécessité d'aller aux élections parce que le FPI est un parti politique idéologiquement démocratique qui accède au pouvoir par la voie des urnes.


"C'est pourquoi il faut que toutes les bases du parti s'inscrivent sur les listes électorales et que tout sera mis en œuvre pour qu'elles le fassent", dira le secrétaire général de la fédération de Ouragahio-Bayota, le camarade Bridji Albert.

Selon Boli Charles, 2ème adjoint au maire de la commune de Ouragahio, les fédérations et les bases ainsi que tous les militants et sympathisants du front populaire ivoirien sont à un niveau où il est question de confectionneur tous les documents pour être présents sur les listes électorales. "Notre souci aujourd'hui c'est comment les nouveaux majeurs et puisqu'ils sont nombreux doivent être sur les listes électorales et participer activement aux différents élections. Quelle stratégie faut-il mettre en place pour ratisser large et davantage surtout pour qu'ils soient des électeurs du FPI. Aujourd'hui nous sommes opposés à un problème de temps. Le délai nous semble court pour mobiliser les militants du FPI et tous ceux qui aiment ce parti politique et les conduire aux élections", a-t-il indiqué.


Pour Dr Dacoury-Tabley Pierre, ex -maire de la commune de Ouragahio, les responsables de la fédération FPI Ouragahio-Bayota sont venus galvaniser leurs militants afin qu'ils puissent s'inscrire sur les listes électorales. "C'est vrai nous avons des difficultés parce que le FPI aujourd'hui n'a pas les moyens d'hier. C'est pourquoi nous nous battons chaque jour et insistons auprès de la commission électorale indépendante et du gouvernement afin que tout ce qu'il faut pour aller aux élections soit gratuit pour chaque citoyen à l'âge de voter. Nous pensons que l'État de Côte d'Ivoire pourra écouter d'une oreille attentive les doléances de l'opposition", a-t-il affirmé. Puis il a demandé aux populations de se rendre massivement dans tous les centres d'enrôlement parce que voter est un acte civique, mieux c'est un droit citoyen.

Jefferson GNABRO
Correspondant permanent à Gagnoa.

Lundi 15 Juin 2020
La Dépêche d'Abidjan



En Région
Notez

Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société