Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Côte d'Ivoire - OURAGAHIO : Le maire Antoni Garou et son équipe : "Aucun terrain urbain n'a jamais été retiré ni vendu par le maire et ses adjoints."


Antoni Garou, maire de la sympathique commune de Ouragahio, entouré de trois de ses adjoints, a tenu une conférence de presse, suite à une publication parue sur le site ivoirebusiness.net l'accusant clairement de vendre illicitement et de retirer des terrains urbains pour s'enrichir. C'était le vendredi, 13 août dernier à la salle Laurent Gbagbo de la mairie de Ouragahio.

"Vendre des terrains déjà attribués à certaines personnes pour s'enrichir. Cet article est gratuitement offensant, insultant et humiliant. J'ai été appelé de partout pour savoir ce qui se passe à Ouragahio. Des amis et non des moindres ont été choqués à la lecture de cet article qui est d'une étrangeté choquante. Des parlementaires scandalisés par la publication. J'ai été même amené à m'expliquer devant le Président Laurent Gbagbo", a dit Antoni Garou. S'adressant indirectement à celui qui est à l'origine de cet écrit, le maire lui a signifié que les acteurs qu'il met en scène sont fictifs après une enquête minutieuse.

Côte d'Ivoire - OURAGAHIO : Le maire Antoni Garou et son équipe :  "Aucun terrain urbain n'a jamais été retiré ni vendu par le maire et ses adjoints."
Puis il lui a demandé s'il était capable de fournir la moindre preuve de ce qu'il a écrit. "Votre papier est injuriant pour ma famille et pour la commune de Ouragahio. Vous ne mesurez pas la gravité du mal inutile que vous nous faites. Pour votre propre gouverne, je suis administrateur général des services financiers. Quand on est à ce niveau de l'administration, on a un peu quelque chose pour manger et entretenir sa famille. Vous avez délibérément traîné mon nom et mon image dans la boue" , a indiqué le maire de la commune de Ouragahio. Qui a rappelé que depuis 2013, l'État de Côté d'Ivoire a voté une loi qui interdit aux maires de vendre les terrains urbains. " Aujourd'hui à Ouragahio, comme partout ailleurs, ce sont les propriétaires terriens des villages de la commune qui mettent leurs patrimoines à la disposition des usagers. Je ne suis pas maire chez moi à Ouragahio pour m'enrichir. Je veux laisser honnêtement un nom dans l'histoire. Un nom avec les mains propres et non sales comme celles d'un singe", a conclu Antoni Garou.

Jefferson GNABRO
Correspondant permanent à Gagnoa
Mardi 17 Août 2021
La Dépêche d'Abidjan



En Région
Notez

Politique | Interviews | Faits et Méfaits | En Région | Société | Économie