Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

« Côte d'Ivoire, Notre Cri ! Chronique d'une Résistance au cœur de l'Occident » Abel Naki témoigne de son combat pour la restauration de la démocratie

Abel Naki a présenté son premier livre sur la résistance ivoirienne en occident le samedi 22 février 2014, au centre Maurice Ravel, à Paris.


« Côte d'Ivoire, Notre Cri ! Chronique d'une Résistance au cœur de l'Occident »  Abel Naki témoigne de son combat pour la restauration de la démocratie
Dans cet ouvrage intitulé « Côte d'Ivoire, Notre Cri ! Chronique d'une Résistance au cœur de l'Occident », le président-fondateur du Cri-Panafricain, dresse un bilan à mi-parcours de la lutte menée en Hexagone et dans les différents pays occidentaux, pour la restauration de la souveraineté et la démocratie en Côte d'Ivoire, après la crise postélectorale suivie de l'arrestation du président Laurent Gbagbo, en 2011. Après trois ans de combat, il a décidé de lever un coin de voile sur le rôle de premier plan qu'il a joué dans la mobilisation des « résistants ivoiriens et panafricanistes », à travers des marches, sit-in, des conférences, etc.
Il ne se contente pas seulement de relater toutes les péripéties qu'il a vécu pendant ces moments de braise, il saisi l'opportunité de cet ouvrage pour rendre hommage aux patriotes ivoiriens et panafricanistes qui l'ont soutenu directement et indirectement dans cette quête de la libération de la Côte d'Ivoire et de Laurent Gbagbo, déporté à La Haye.
Abel Naki, à travers ce livre veut leur demander de garder espoir. D'autant plus que, témoigne-t-il, le combat engagé depuis trois ans est en train de porter ses fruits. Un message fort, partagé par l'ensemble des invités du président-fondateur du Cri-Panafricain. Parmi lesquels, Pr Jerôme Ballo-Bi Toto, Secrétaire général de l'Université d'Abidjan, avant le coup d'Etat militaire contre le président Laurent Gbagbo, aujourd'hui en exil en France.
Selon lui, Abel Naki et ses camarades ne sont plus des résistants mais des combattants. Puis, il les a exhorté à poursuivre le combat, en vue de porter la voix de la Côte d'Ivoire dans toutes les tribunes du monde. A lui s'ajoute la représentante du Fpi France, Hortense Adé Assalé, ainsi que Loïc Mpanjo, président du Thinks tanks Kamerun initiatives qui, pour leur part ont souhaité bon vent à cette heureuse initiative, qui s'est déroulée dans une ambiance conviviale.
Gadji Celi, Serges Kassy, Mahély Ba, Lizzy Mac Koré, Abou Galliet n'ont pas voulu se faire conter cet événement qui s'est achevé par la dédicace de ce livre de 266 pages, édité par les éditions Harmatan.

B.S.
Lundi 24 Février 2014
La Dépêche d'Abidjan



Littérature
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 28 Septembre 2018 - 09:36 Livre : « Lune ivoirienne » (Bonnes feuilles)

Littérature | Cinéma | Musique