Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

BLOCO - COUPER, DÉCALER

03/11/2017 - La Dépêche d'Abidjan

BLOCO - ON VA OÙ ?

20/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOIRÉE CARITATIVE AU PROFIT DES ORPHELINATS D'AFRIQUE

03/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

LOGOBI STYLE - "ICI, C'EST ABIDJAN"

22/09/2017 - La Dépêche d'Abidjan

YODÉ ET SIRO - ASEC - KOTOKO

22/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 2

11/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

SOUM-BILL EN CONCERT À PARIS - EXTRAIT 1

10/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

AU CONCERT DE SOUM-BILL, LE 05 AOÛT 2017, À PARIS

09/08/2017 - La Dépêche d'Abidjan

MAGA DINDIN - A CAPPELLA

30/06/2017 - La Dépêche d'Abidjan

DIDIER BILÉ - "N'OUBLIEZ PAS"

17/04/2017 - La Dépêche d'Abidjan

ZOUGLOU FEELING (DOCUMENTAIRE) - EXTRAITS

21/02/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Magic System au Festival RAÏ NB Fever - Bercy 2009

20/11/2015 - La Dépêche d'Abidjan

PETIT DENIS : APPELEZ-MOI "EL CAPO"

08/10/2015 - La Dépêche d'Abidjan








L’ORIGINE DE LA FÊTE DE NOËL (PAR CHEIKH ANTA DIOP)

29/10/2017 - La Dépêche d'Abidjan

10 mars 1893 - Naissance de la Côte d'Ivoire

26/08/2016 - La Dépêche d'Abidjan

Laurent Gbagbo dans le tourbillon du Golf de Guinée.

27/09/2015 - La Dépêche d'Abidjan

HISTOIRE - Le premier instituteur ivoirien

08/07/2014 - La Dépêche d'Abidjan

Côte d’Ivoire : "Le FPI sera aux élections de 2015″, annonce Affi N’Guessan


Côte d’Ivoire : "Le FPI sera aux élections de 2015″, annonce Affi N’Guessan
Le Président du Front populaire ivoirien (FPI, opposition ) Pascal Affi N’Guessan a annoncé, samedi, à Bouaké que son parti ira aux élections présidentielles ivoiriennes de 2015.
M. Affi N’guessan s’exprimait à la sortie d’un huis clos avec les fédéraux, les secrétaires nationaux et de section de la région de Gbêkê au deuxième jour d’une tournée politique qu’il vient d’entamer dans cette région du pays.

»Le FPI sera aux élections de 2015, nous n’avons pas le choix d’être absents à ces élections parce que la Côte d’Ivoire nous attend aux affaires » a-t-il déclaré, expliquant que » les Ivoiriens ont soif d’alternance ».

Selon lui, le FPI se doit de répondre à l’aspiration des ivoiriens. « Le FPI doit être là pour incarner cette aspiration des ivoiriens au changement et donc c’est pour cela que nous serons présents » a-t-il conclu, promettant de faire connaître la position de son parti lors d’un congrès dans les semaines à venir.

Ce sont au total 25 meetings qu’animera, pendant 15 jours, le Président Affi N’Guessan dans les différents départements de la région.

APA
Dimanche 26 Avril 2015
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 26/04/2015 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si Affi N’guessan ne peut pas tenir un groupe en ordre, que peut-il faire au niveau d’un peuple avec ses diversités, si ce n’est que cacophonie et ensuite instauration de la dictature comme il a déjà commencé en disant à un ministre de l’intérieur qui n’est même pas le sien d’agir avec violence à notre égard, à plus forte raison un ministre qui serait sous son autorité...

Cet homme est un danger public comme Dramane. Affi N’Guessan demande à Hamed Bakayoko d’interdire le Congrès extraordinaire du FPI devant se tenir à Mama le 30 avril avec le groupe Sangaré-Akoun.

Pour le moment, tout ce qu’on sait, on ne doit pas se laisser faire. Affi veut être candidat sous l’ordre d’Alassane pour grignoler la voix FPI à nos quatre candidats officiels de la nation d’origine ivoirienne sans bavure identitaire.

Comme cite intelligemment Docteur PRAO, Georges Bernanos, qui disait que « Les dictateurs font de la FORCE le seul instrument de la grandeur » comme Affi N’guessan Pascal qui est fier de faire appel à la barbarie d’Alassane Dramane Ouattara pour aller semer du désordre au jour de notre congrès.

Mais, aux dires de Bernanos, je dirai que le peuple a toujours surmonté les difficultés et ces dictateurs ont été vaincus.

Vive le groupe Sangaré !

2.Posté par Akossia Pierre le 26/04/2015 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne peut résumer Affi N’guessan Pascal comme champion de la « répression ». Appel à la justice pour interdiction et humiliation, appel au ministère de l’intérieur pour violence et autres, que dire d’autre pour cet homme élément dangereux pour patrimoine national, traitre.

3.Posté par Wawayou le 26/04/2015 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Affi

tu iras aux élections seul et avec tes partisans

sans nous les proGbgbo du FPI.

Mon bulletin de vote je le s=réserve pour un autre candidat.

4.Posté par Akossia Pierre le 26/04/2015 21:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai lu pour vous !

Koua Justin Mon travail c’est dégager Ouattara pour mettre fin aux crises dans les partis »

Invité à expliquer la crise au Fpi à des jeunes de Yopougon – Koua Justin: « Je n’ai pas ce temps… Mon travail c’est de dégager Ouattara pour mettre fin aux crises dans les partis politiques »


Koua Justin était samedi 25 avril face à des jeunes de Yopougon, les mêmes qui avaient invité, il y a peu, Williams Attéby et Konaté Navigué. On se souvient que Williams Attéby avait à cette occasion, fait un long développement sur la crise qui secoue son parti. Il avait recommandé à Kouadio Théodore et à ses amis d’écouter les protagonistes du camp Sangaré afin de se faire eux-mêmes une idée des problèmes qui divisent le FPI. Ils ont ainsi porté leur choix sur Koua Justin du secrétariat national de ce parti.

« Comprendre la crise au Fpi ». Tel est le thème qui lui a été soumis et sur lequel il s’est étendu 40 minutes durant. D’entrée de jeu, Koua a précisé que son leitmotiv aujourd’hui, ce n’est pas d’expliquer la crise au Fpi. Il estime qu’elle est derrière lui. De même, ‘’l’ouvrier du combat’’, comme il se définit, avance qu’il n’est pas là non plus pour faire le procès de ceux qui ont trahi ou pas. « Que celui-ci soit le bon petit de Ouattara, c’est son problème. Que celui-là soit le bon petit de Hamed Bakayoko, c’est son problème. Moi je dédie ma vie au combat et non à répondre aux rumeurs. Gbagbo Laurent est en prison ! Il n’a ni tué ni volé ! Blé Goudé est en prison, il porte la croix de nos souffrances. C’est cela ma préoccupation et non de répondre à Navigué. Mon problème c’est comment faire pour dégager Ouattara », prévient-il.

Pour le conférencier du jour, l’histoire des partis est faite de crise et que de tout temps, chez les acteurs politiques, il est constant que l’honneur a toujours côtoyé le déshonneur, la dignité l’indignité. Il n’y a donc rien de nouveau qui puisse surprendre, selon lui. Toutefois, soutient-il, il a fallu des gens pour lutter et faire changer les choses. « Le chemin le plus difficile en politique c’est la lutte sinon tous les moyens sont bons pour avoir le pouvoir. Il suffit d’être le bon petit d’un français ou d’un américain et tu as le pouvoir. Mais après quel honneur récolte-t-on ? (…) Aujourd’hui si j’ai décidé de répondre à votre invitation, c’est pour vous demander quel type de jeunes vous êtes. Si vous êtes une jeunesse alimentaire, je ne marche pas avec vous », a-t-il expliqué. Pour lui, le temps est venu de consacrer toute énergie au départ de Ouattara du pouvoir le plus tôt possible. Aux dires de Koua Justin, il n’est pas normal que Ouattara gouverne la Côte d’Ivoire selon ses caprices en piétinant la constitution ivoirienne. ‘’Il faut le dégager si nous voulons que notre constitution soit respectée’’, dit-il en corsant la critique envers le régime Ouattara. ‘’Ouattara a cherché le pouvoir et aujourd’hui il est au pouvoir. Mais que fait-il du pouvoir ? On ne devient pas président pour jouir des souffrances de son peuple’’, contre-attaque-t-il.

Rebondissant tout de même au sujet de la vision politique de laquelle se démarque le camp Affi, Koua Justin a dit aux jeunes de ne point perdre de vue le combat de la souveraineté. Puis Koua d’expliquer qu’aujourd’hui, la Côte d’Ivoire est devenue une société désorganisée et asservie du fait de sa souveraineté piétinée. Il ajoute que Laurent Gbagbo posait les fondements d’une société forte et souveraine. Cette souveraineté au nom de laquelle, poursuit-il, les occidentaux se sont battus et sont maîtres de leur destin aujourd’hui, fixant ainsi, eux-mêmes, les prix de leurs produits. Pendant ce temps, argue-t-il, la Côte d’Ivoire n’est pas capable de fixer le prix de son cacao dont il est le premier producteur. « Ce combat est un don de soi. Il n’est pas un combat alimentaire. Nous devons savoir que ce ne sont pas les hommes qui apportent la richesse mais plutôt le système de gouvernance. Nous ne nous battons donc pas contre un individu mais contre un système qui rend de plus en plus pauvres ceux qui sont pauvres et de plus en plus riches ceux qui sont riches », tente-t-il de justifier sa position.

Pour conclure, Koua Justin a affirmé, à propos des crises dans les partis politiques, que le seul instigateur en est le chef de l’Etat Alassane Ouattara. Et d’étayer qu’à défaut de s’offrir le Fpi, Ouattara s’est offert une partie du Fpi. Il en est de même, croit-il, au Pdci, au Mfa et au Pit. « Pour que les crises s’arrêtent dans les partis politiques, il faut dégager Ouattara », lance-t-il en terminant.

SD

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 2635 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 23/06/2018 | 1110 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/06/2018 | 1611 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 19/06/2018 | 1861 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire


Côte-d’Ivoire : Quelques brèves de l’intervention du P.M. hier devant la presse (dette, croissance….CEI) Le Premier… https://t.co/TMLATTyS9W

Facebook

Partager ce site