Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan
La Dépêche d'Abidjan









Le mal spirituel de l’Afrique : le christianisme et l’islam

Côte d’Ivoire : François Hollande prône la réconciliation par les élections


Le président français François Hollande, en visite à Abidjan, a appelé jeudi les Ivoiriens à réaliser la réconciliation nationale à travers l'organisation des élections transparentes et ouvertes en octobre 2015.

"Il faut saisir l'opportunité d'assurer la réconciliation nationale à travers les élections", a déclaré le président français lors d'une conférence de presse tenue à l'occasion de sa visite officielle à Abidjan.

Interrogé sur la question de réconciliation, M. Hollande a invité le Front populaire ivoirien (FPI) de l'ancien président Laurent Gbagbo à prendre part aux élections à venir.

"Ce parti, s'il veut exister demain, doit être présent aux élections", a-t-il fait savoir.

"Quand des élections sont organisées de manière transparente et libre,les partis peuvent se constituer et peuvent s'exprimer, alors ces élections doivent être les élections de tous", a fait remarquer le chef de l'Etat français.

Il est à noter que des menaces planent sur la participation du FPI aux élections de 2015 après le boycott des élections législatives et locales organisées après la crise post-électorale en 2012.

Ce parti, miné par des dissensions internes, n'a pas désigné ses représentants au sein de la Commission électorale indépendante (CEI) recomposée en prélude aux prochaines élections.

Avec ses alliés, le parti dénonce une CEI "déséquilibrée" au profit du pouvoir.

De fait, deux groupes s'opposent au sein du FPI avec d'un côté ceux qui veulent rentrer dans le jeu politique et participer aux élections, et de l'autre côté ceux qui ne jurent que par la libération de Laurent Gbagbo, en détention à La Haye dans l'attente de son procès devant la Cour pénale internationale (CPI) pour "crimes contre l'humanité" commis lors de la crise post-électorale.

Sur la question de la justice, François Hollande soutient que "l'impunité ne doit pas être tolérée".

"La France n'accepte pas l'impunité, où que ce soit, nous soutenons les efforts de la CPI", a-t-il noté.

Pour M. Hollande, tous ceux qui ont commis des exactions doivent répondre de leurs actes.

"Des procès vont avoir lieu, les procédures doivent être menées jusqu'au bout", a-t-il souligné.

Arrivé jeudi à Abidjan, François Hollande s'envole vendredi pour Niamey, au Niger, et doit terminer sa mini-tournée africaine au Tchad samedi.

Xinhua
Vendredi 18 Juillet 2014
La Dépêche d'Abidjan



Actualité
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correcte et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 12/03/2019 | 800 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 01/08/2018 | 5707 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire


Facebook

Partager ce site