Connectez-vous S'inscrire

Côte d’Ivoire - Emmanuel Essis Esmel : « 730 milliards FCFA ont été agréés au CEPICI en 2019 contre 703 milliards FCFA l’année dernière »

Dans le cadre de la nouvelle année, le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), a organisé, jeudi 16 janvier 2019 au Palm club Hôtel à Abidjan, un déjeuner à l’honneur de la presse nationale et internationale. À cette occasion, M. Emmanuel Essis Esmel, ministre auprès du Premier ministre, chargé de la promotion de l’investissement privé a déclaré que « 730 milliards FCFA ont été agréés au CEPICI en 2019 contre 703 milliards FCFA l’année dernière ».


Pour le ministre Emmanuel Essis Esmel, 2019 a été une année excellente, eu égard aux performances réalisées par le CEPICI. Et de dévoiler des chiffres. « On a terminé l’année avec un record jamais égalé dans l’histoire du CEPICI, je dirai même dans l’histoire de la Côte d’Ivoire », s’est-il targué. « En 2019, c’est 730 milliards FCFA qui ont été agréés au CEPICI contre 703 milliards FCFA l’année dernière », a-t-il révélé. Et de prendre l’opinion nationale et internationale à témoin en ces termes ; « Avec ça, on ne peut que démentir tout ce qui se dit ».
Dans le même élan, le ministre auprès du Premier ministre, chargé de la promotion de l’investissement privé, dira que ce sont plus de 16.700 entreprises qui ont été créées en 2019 contre 14.800 entreprises l’année précédente.
En ce qui est de l’Investissement direct étranger (IDE), le premier responsable du CEPICI fait savoir qu’"en 2012, nous étions autour de 250 millions de dollars, avant de réaliser un bond qualitatif pour être en 2018, autour de 900 millions de dollars, selon le dernier rapport du PNUD (publié fin 2018)."

Le ministre en charge de l’investissement privé espère que le prochain rapport qui sera publié fin 2019, affichera un IDE au-delà d’un milliard de dollars, car à en croire Emmanuel Essis Esmel, la Côte d’Ivoire dispose d’un potentiel qui se situe entre 2,5 et 3 milliards de dollars. « Nous allons y arriver. C’est un potentiel qui n’est pas encore atteint », a-t-il indiqué.

Concernant l’environnement des affaires, il a déclaré que beaucoup de reformes ont été faites. S’appuyant sur le dernier rapport de Doing Business qui est l’élément de référence de la Côte d’Ivoire et d’autres rapports qui abondent dans le même sens de la notation, la Côte d’Ivoire occupe la 110ème place, tout en rappelant que c’est en 2013 que le gouvernement a procédé au lancement du processus d’amélioration du climat des Affaires. Ainsi, selon le ministre, en 6 ans, ce sont 67 places qui ont été gagnées.

Au terme de son adresse à la presse, le ministre Emmanuel Essis Esmel, par ailleurs directeur général du CEPICI est revenu sur la mise en œuvre du programme d’attribution du numéro d’Identifiant unique (IDU) aux entreprises, qui est une réforme administrative fondamentale. De façon simplifiée, l’émissaire du gouvernement dira que l’IDU est l’immatriculation de l’entreprise. Avec ce seul numéro, l’entrepreneur peut désormais interagir avec l’administration partout. « Tout acteur économique doit être identifié », a-t-il insisté.

Jacob BLAGUE
Correspondant permanent à Abidjan




Dimanche 19 Janvier 2020
La Dépêche d'Abidjan



Économie
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Vidéos | Zouglou Feeling | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 15/07/2019 | 1927 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 30/04/2013 | 1088 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire