Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER








Côte d'Ivoire - Élections présidentielles de 2020 : un militant du PDCI écrit à Kakou Guikahué


Côte d'Ivoire - Élections présidentielles de 2020 : un militant du PDCI écrit à Kakou Guikahué
Non Monsieur le Professeur GUIKAHUE, S. E. en chef, le PDCI RDA et l’opposition significative n’iront pas aux élections avec cette CEI en état.

On ne peut pas porter cette affaire devant la commission de l’UA des droits de l’homme et des peuples pour entendre dire ce que vos propos, selon le comité de veille sont allés plus vite que votre pensée.

Nous ne pouvons nous battre contre une CEI inique déséquilibrée et entendre de votre bouche, ce qui est inadmissible.

Non Monsieur le professeur, nous refusons le suicide collectif à la Francois FILLON.

Le but de notre combat, n’est pas d’aller à tout prix à ces élections si les conditions ne sont pas réunies.

Dans ce cas, vous devriez parler de transition car nous n’entendons pas accompagner ce régime autoritaire et dictatorial.
Les élections locales de Bassam moins importantes donc pas majeures , comme l’élection présidentielle qui est l’élection mère, pensez vous que ce pouvoir qui pensent avoir tout géré et bouclé, va reconnaître notre victoire.?

Voilà pourquoi nous n’irons pas à ces élections si la CEI ne change pas.

Il faut nous sortir de ce rêve.
C’est irréaliste et irréalisable.

Celui qui refuse de te donner le petit morceau , ne te donnera jamais le gros.

Et ça, vous le savez, voilà pourquoi le comité de veille vous demande de vous ressaisir.

La résilience est encore possible.
Il faut éviter dans ces genres de sorties de dire des mots qui dépassent la pensée mais qui confortent le régime RDR politiquement modifié en RHDP unifié.
Une gouvernance inique et cynique qui est en dérive autoritaire et dictatoriale, connue et reconnue par les instances internationales.
Si telle est la vision de notre haute direction , nous vous disons net non, que la base et les autres partis de l’opposition significative ne vous suivront pas dans cette erreur qui peut nous conduire du suicide collectif.
Une aventure à ne pas envisager monsieur le SE en chef.
Une telle aventure, notre peuple va nous désavouer, il faut faire un sondage sur une telle proposition politique et vous verrez.

Il faut qu’on évite des erreurs du passé qui nous plombent aujourd’hui.
Le combat que nous menons, c’est d’éviter tout ce qui peut entraîner une crise politique dont les conséquences collatérales seront désastreuses.
Alors Monsieur le secrétaire exécutif en chef, c’est pas une bonne idée d’aller aux élections avec cette CEI que nous récusons et nous combattons avec la dernière énergie.
Si le RDR politiquement modifié en RHDP unifié est Houphouetiste alors allons au dialogue à la table ronde pour une CEI équitable et équilibrée afin de nous épargner d’une grave crise.
Oui le Président GBAGBO aimait dire doucement doucement on est pressé, c’est vraiment, aussi personne ne peut voir la mort et jouer avec.
Nous avons compris que c’est une manière de dire au RDR politiquement déguisé en RHDP unifié que c’est l’opposition significative qui majoritaire aujourd’hui dans ce pays, mais eux pensent le contraire car un pouvoir ne se donne pas ça se prend voire ça s’arrache.
Monsieur le professeur ne jouez pas avec le feu les Ivoiriens sont fatigués.
Le PDCI RDA , le parti fondé pour servir le vaillant peuple Ivoirien doit rassurer les Ivoiriens.
Il ne faut pas qu’on tombe dans l’excès et dans l’arrogance que nous reprochons à nos adversaires car eux ne son plus sereins. Ils sont très affaiblis en courant dans les traces des enfants du Père fondateur. Car partout où le PDCI et ses alliés passent , le RDR politiquement modifié en RHDP unifié se sent obliger de passer au même endroit sauf que c’est pas la même mobilisation.
C’est vrai que sociologiquement parlant il n’y a pas photo, quand le PDCI, le FPI et leurs alliés sont ensemble, aucun autre parti dans un état de droit ne peut les battre . Mais hélas nous avons des braqueurs pro d’élections en face qui ne se sont pas des enfants de cœur. Ils sont sans foi ni loi et n’entendent pas laisser les tabourets arrachés au forcing à d’autres.
Ivoiriennes , Ivoiriens le comité de veille vous exhorte de ne pas baisser les bras, car c’est pas une lutte facile certes mais il faut s’armer de patience et courage.
Merci de votre détermination pour les chasser du pouvoir.
Le comité de veille. cette CEI en état.

On ne peut pas porter cette affaire de CEI devant la commission de l’UA des droits de l’homme et des peuples , pour entendre dire ce que vos propos, selon le comité de veille sont allés plus vite que votre pensée.

Nous ne pouvons pas nous battre contre une CEI inique déséquilibrée et entendre de votre bouche, ce qui est inadmissible.

Non et non, Monsieur le professeur, nous refusons le suicide collectif à la Francois FILLON.
Le but de notre combat, n’est pas d’aller à tout prix à ces élections si les conditions ne sont pas réunies.
Dans ce cas, vous devriez parler de transition car nous n’entendons pas accompagner ce régime autoritaire et dictatorial.
Les élections locales de Bassam moins importantes donc pas majeures , comme l’élection présidentielle donc l’élection mère, pensez vous que ce pouvoir qui pensent avoir tout géré et bouclé, va reconnaître notre victoire ?
Il faut nous sortir de ce rêve.
C’est irréaliste et irréalisable.
Celui qui refuse de te donner le petit morceau ne te donnera jamais le gros.
Et ça, vous le savez, voilà pourquoi le comité de veille vous demande de vous ressaisir pendant qu’il est encore temps.

La résilience est encore possible.

Il faut éviter dans ces genres de sorties , de dire des mots qui dépassent la pensée mais qui confortent le régime RDR politiquement modifié en RHDP unifié.
Une gouvernance inique et cynique qui est en dérive autoritaire et dictatoriale, connue et reconnue par les instances internationales.
Si telle est la vision de notre haute direction nous vous disons net que la base et les autres partis de l’opposition significative ne vous suivront pas dans cette erreur qui peut nous conduire au suicide collectif.
Il faut qu’on évite des erreurs du passé qui nous plombent encore aujourd’hui.
Le combat que nous menons, c’est d’éviter tout ce qui peut entraîner une crise dont les conséquences collatérales seront désastreuses. Alors , Monsieur le secrétaire exécutif en chef, c’est pas une bonne idée d’aller aux élections avec cette CEI que nous récusons et nous combattons avec la dernière énergie.

Si le RDR politiquement modifié en RHDP unifié est Houphouetiste, alors , allons au dialogue à la table ronde pour une CEI équitable et équilibrée afin de nous épargner d’une grave crise.
Oui, le Président GBAGBO aimait dire doucement doucement on est pressé, c’est vrai aussi , mais personne ne peut voir la mort et jouer avec elle.?
Nous avons compris que c’est une manière de dire au RDR politiquement déguisé en RHDP unifié que c’est l’opposition significative qui majoritaire aujourd’hui dans ce pays, mais eux , pensent le contraire car un pouvoir ne se donne pas , ça se prend voire ça s’arrache.
Monsieur le professeur ne jouez pas avec le feu 🔥, les Ivoiriens sont fatigués.
Le PDCI RDA , le parti fondé pour servir le vaillant peuple Ivoirien doit rassurer les Ivoiriens et leur donner des gages, pour qu’ils l’accompagnent à la reconquête du Pouvoir d’état.
Il ne faut pas qu’on tombe dans l’excès et dans l’arrogance que nous reprochons à nos adversaires , car eux ne son plus sereins.
Ils sont très affaiblis en courant partout dans les traces des enfants du Père fondateur.
Car partout où le PDCI et ses alliés passent , le RDR politiquement modifié en RHDP unifié se sent obliger de passer aux mêmes endroits sauf que c’est pas la même mobilisation.

C’est vrai que sociologiquement parlant , il n’y a pas photo, quand le PDCI, le FPI et leurs alliés sont ensemble, aucun autre parti dans un état de droit ne peut les battre . Mais , hélas nous avons des braqueurs pro d’élections en face qui ne se sont pas des enfants de cœur. Ils sont sans foi ni loi et n’entendent pas laisser les tabourets arrachés au forcing à d’autres.
Ivoiriennes , Ivoiriens le comité de veille vous exhorte de ne pas baisser les bras, car c’est pas une lutte facile certes , mais il faut s’armer de patience et courage.
Merci de votre détermination pour les chasser du pouvoir.
Personne ne viendra nous donner le pouvoir et comment ne pas le rappeler, Bassam une grande leçon d’élection gagnée mais braquée ?
Vive la Côte-d’Ivoire réconciliée et apaisée.
.

Le comité de veille
offi Nestor, membre du bureau politique du PDCI
Samedi 14 Décembre 2019
La Dépêche d'Abidjan



Opinion
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 06/02/2020 | 1304 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche D'Abidjan | 04/05/2011 | 2727 vues
11111  (1 vote) | 0 Commentaire