Connectez-vous S'inscrire

Côte d'Ivoire - Djaka Festival : Le lancement de la 10e Édition se prépare activement

Le lancement de la 10eme édition de Djaka Festival aura lieu les vendredi 21 et samedi 22 Février prochain sur le stade du village d'Anono. Cette édition placée sous le thème de la Paix aura lieu du 11 au 15 août à Divo. Mais déjà, les préparatifs vont bon train.


Côte d'Ivoire - Djaka Festival : Le lancement de la 10e Édition se prépare activement
L'édition 2020, la dixième édition de la grande marche de Djaka, est placée sous le triptyque thème de la PAIX, de la RÉCONCILIATION, et du PARDON. Elle porte l'appellation de " BOBHLA"symbolisant une feuille de la nature dont la présence invoque la" paix" en Dida. L'édition 2020, rappelons-le, ne dérogera pas à la règle. Celle de s'amuser en célébrant ce que nos peuples ont de plus fort: La Culture.

Après l'étape du lancement qui aura lieu les 21 et 22 Février prochain sur le stade d'Anono( Cocody) et qui se prépare activement, ce sera le tour de la ville de Grand-Lahou d'accueillir les Djakaphiles pour le "Djaka Touristic" du 30 Mai au 02 Juin 202. Cette étape permet de découvrir les merveilles touristiques de la région.Ensuite , les villages d'Akabia et Brabore seront pris d'assaut pour " Couleurs Djaka", étape aussi cruciale qui permet aux djakaphiles de prendre part au défilé de l'indépendance le 7 Août à Akabia, avant de mettre le cap sur Brabore du 08 au 09 Août pour la célébration des 20 années de sacerdoce de l'abbé Édouard Lakpa, un digne fils de la région.
La grande apothéose de cette edition 10, est prévue du 11 au 15 août au Stade Municipal de Divo, avec au programme, des prieres et louanges, une procession dans la ville, des jeux et concours, du sport, des danses et chants traditionnels, des contes, des défilés, des prestations et concerts d'artistes, etc.

Au chapitre des grandes innovations, on note la démonstration de la danse " SAPA" une danse locale en voie de disparition, ensuite un concours de danse sur musique rétro, et celle du temps moderne(Showtime), et enfin le Nawa Dance face Agbagnignin.

Côte d'Ivoire - Djaka Festival : Le lancement de la 10e Édition se prépare activement
Pour rappel, comme l'Abissa est pour le peuple N'zima Kotoko de Grand-Bassam, le Popo Carnaval est pour le peuple Aboure de Bonoua et bien d'autres peuples ivoiriens, les Dida et Godie des Régions du Loh Djiboua et du Gbokle ont le Djaka Festival. Ils ont décidé, à leur façon de mettre en évidence leurs différents patrimoines culturels à travers le Djaka Festival qui chaque année, draine des milliers de personnes dans la capitale du Loh Djiboua.
Cadre par excellence de retrouvailles, de célébration de la joie et de la promotion des richesses culturelles en pays Dida et Godie, ce festival a grandi en galons. D'un simple événement de village, il est devenu aujourd'hui un rendez-vous culturel régional, voire national qui captive l'attention de toute la Côte d'Ivoire.
En effet, créé en 2006 sous l'impulsion de M.Alexandre Draman Jhronsix, fils du petit village d'Akabia, sous préfecture de Nebo, dans le Département de Divo( Région du Loh Djiboua), le Djaka Festival va se décliner comme la première grande vitrine de la promotion des richesses culturelles de tous les départements de l'ancien grand cercle de Lahou, comprenant en plus des Dida, les peuples Godie, Ahizi, Avikam, Neyo. Cet événement a dépassé les frontières régionales depuis bientôt deux ans pour inclure d'autres peuples frères.
En dix ans d'existence, le festival a connu un pas de géant qui confère une grande notoriété à Djaka Festival, faisant ainsi de l'événement, un rendez-vous culturel qui compte désormais au plan national.
Resté fidèle à ses objectifs qui sont entre autres la valorisation du patrimoine culturel du peuple Dida, le Djaka Festival est devenu le creuset de rencontre de différents autres peuples alliés comme les Atchan qui se sont parfaitement intégrés depuis l'édition 2019 à Djaka Festival pour ensemble célébrer ce que chaque composante de Djaka Festival a de plus essentiel: sa culture. Cette mutation qui est l'œuvre de son initiateur est la volonté manifeste pour le Commissaire général Alexandre Draman d'ouvrir le Djaka Festival au monde extérieur et le rendre national.
Au delà de son aspect festif et ludique qui le caractérise, cet événement hautement culturel est également le socle de la socialisation de tous les peuples participants. Ce, à travers des communications prononcées à chacune des éditions par d'éminentes personnalités de la Région du Loh Djiboua. Communications qui permettent, on peut le souligner, de découvrir les familiarités, les affinités, les origines communes, les visions croisées, bref l'histoire commune de nos peuples frères qui se retrouvent chaque année dans la capitale du Loh Djiboua.
Divo, ville pleine de symboles, et devenue le centre de ralliement de tous les amateurs des bons et beaux rendez-vous culturels après la phase tournante qu'a connue Djaka dans ses débuts, ne pouvait échapper au choix des organisateurs du Festival.Tout simplement parce que Divo, c'est la capitale par excellence de la culture en Côte d'Ivoire. Par extension, on pourrait même dire que la Région du Loh Djiboua, est un bastion de la culture.
En effet, il vous suffit de savoir que des célébrités nationales comme le groupe musical Woya, Dobet Gnahore, Michele Djalye, Manou Gallo, la Troupe Théâtrale "Les Djiboua", les célèbres conteurs Adou Yam's et Guisso, feux François Lougah, Akezo, Lohore Sakoloh, Dominique Gozene, Zion Pauline, Tina Dacoury, etc sont issues de la région et ont donne une renommée nationale et internationale à cette région du Loh Djiboua. Une cité qui refuse de mourir malgré toutes les contingences socio politiques qui ont failli l'engloutir ces trente dernières décennies.
A travers Djaka Festival, l'on note chaque année la renaissance culturelle de cette région. Par cette vitrine, l'on découvre de nouveaux, d'anciens talents et hommes de culture qui démontrent à travers de grands et beaux spectacles qu'ils leur restent encore du beau reste dans leurs besaces.
Autour des thèmes comme l'amour, le cohésion, l'unité, la réconciliation, l'on célèbre la culture à "Djaka", ce vocable référentiel local propre aux Dida, Godie et autres, signifiant " joie, réjouissances" . Il a un caractère unificateur et permet d'oublier par moments, la tristesse et les instants de douleurs, pour célébrer la vie, la joie autour d'un idéal commun: l'amour pour sa culture, et par dessus tout, l'amour du prochain.
Retenons qu'au vu de la mobilisation des Djakaphiles et l'implication effective que l'on constate chez les cadres au fil des éditions, il est fort probable que cette 10e édition soit encore au rendez-vous du succès.

José TÉTI
Correspondant permanent à Abidjan
Lundi 27 Janvier 2020
La Dépêche d'Abidjan



Arts et Cuture
Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Opinion | Actualité | Interviews | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Faits et Méfaits | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | ESPACE KAMITE | EN RÉGION



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 19/02/2020 | 945 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/04/2019 | 1741 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 29/12/2015 | 2648 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 13/11/2015 | 2998 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 17/10/2015 | 2208 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/04/2015 | 1959 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/02/2015 | 3580 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 21/02/2015 | 2998 vues
44444  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 24/01/2015 | 2270 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 12/01/2015 | 2148 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 22/11/2014 | 1935 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire