Connectez-vous S'inscrire
La Dépêche d'Abidjan

La Dépêche d'Abidjan

LA LIBERTÉ D'INFORMER









Côte d’Ivoire : Affi N’Guessan défie Gbagbo pour la présidence du FPI Laurent Gbagbo

Pascal Affi N'guessan, le président du Front populaire ivoirien (FPI), a déposé mercredi sa candidature à sa propre succession. La semaine dernière, des partisans de Laurent Gbagbo avaient fait de même au nom de l'ancien président. Verdict entre le 11 et le 13 décembre, lors du 4e Congrès du FPI, à Abidjan.



Côte d’Ivoire : Affi N’Guessan défie Gbagbo pour la présidence du FPI Laurent Gbagbo
Le 4e Congrès du Front patriotique ivoirien (FPI), du 11 au 13 décembre au palais des sports de Treichville, à Abidjan, s'annonce électrique avec l'élection du président du parti. Mercredi 12 novembre, Pascal Affi N’Guessan s'est déclaré candidat à sa propre succession. "Je suis candidat pour la libération du président Laurent Gbagbo. Je suis candidat par devoir envers le président Laurent Gbagbo. Je rappelle que le président Laurent Gbagbo m’a fait très tôt confiance. Au moment où un sort implacable et injuste s’acharne contre lui, mon devoir, à la tête du FPI, est de tenir le parti debout, de défendre et promouvoir, par mes choix et mes actes, les principes qu’il nous a enseignés", a-t-il déclaré lors d’une cérémonie.

"Dans ces conditions, et pour cette mission, est-il responsable, est-il pertinent, est-il sage de faire appel au président Laurent Gbagbo lui-même, comme le réclament quelques camarades ? Peut-on demander à un otage d’organiser sa propre libération ? Ce n’est pas un bon plan et le président Laurent Gbagbo lui-même le sait. À plusieurs occasions, il a dit qu’on ne peut pas mener la lutte depuis la prison. C’est à nous qu’incombe cette responsabilité. Nous le devons et nous le pouvons ensemble, dans l’unité et dans la solidarité", a-t-il poursuivi.

Quelques jours avant lui, quatre cadres du FPI - dont Michel Gbagbo, le fils du leader historique - avaient également déposé devant le comité de contrôle la candidature de Laurent Gbagbo. Car celle-ci est recevable, selon les instances du parti, malgré l'incarcération de l'ancien président ivoirien à La Haye.

Les divisions au sein du FPI risquent donc une nouvelle fois d'éclater au grand jour, le 11 décembre prochain. Et d'éloigner un peu plus les deux camps. Mercredi, l'actuel président du parti était accompagné de quelques uns de ses soutiens : l’ancien directeur général du port d’Abidjan, Marcel Gossio, l’ex-ministre de la Défense, Michel Amani N’guessan, le responsable des jeunes, Navigué Konaté, ou l’ancien ministre des Affaires étrangères, Alcide Djédjé. Aboudramane Sangaré et Laurent Akoun, respectivement premier et 4e vice-président du FPI, étaient quant à eux absents.

Lire la suite
Vendredi 14 Novembre 2014
La Dépêche d'Abidjan



Lu pour vous
Notez


1.Posté par Akossia Pierre le 14/11/2014 21:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je vous rapporte ceci :

Côte d’Ivoire CEI – Affi accusé de se détourner de ses militants…en violant les textes du parti.

ALERTE délinquance politique à la tête du FPI.

C’est la représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en Côte d’Ivoire, Aïchatou Mindaoudou qui hier soir, nous informe nous militant du FPI que notre parti le FPI et l’AFD sont retournés à la CEI (Commission Electorale (IN) Dépendante) alors que le 13 septembre 2014 nous avons voté à la majorité le retrait de notre parti de cette commission dans laquelle le président Pascal Affi N’Guessan nous avait introduit en catimini et en violation flagrante de nos principes et recommandations.

L’Article 7 des textes du FPI affirmant ceci : [Tous les membres du parti sont tenus d'appliquer les décisions prises tant qu'elles ne sont pas remises en cause à la suite d'un débat démocratique.]

Et l’Article 8 :Les décisions prises par les Organes Centraux de Direction sont exécutoires pour l’ensemble de l’organisation, Nous ne pouvons que conclure que le président sortant du FPI est dans la poursuite de son plan de déstabilisation du parti pour permettre à Ouattara une gestion tranquille au mépris de notre combat pour la libération de nos camarades et de notre nation.

Voilà pourquoi je dis qu’il nous faut libérer notre parti afin de pouvoir libérer notre nation. Vivement le reprise en main du parti par son excellence Laurent Gbagbo.

2.Posté par Akossia Pierre le 14/11/2014 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher SAM L'AFRICAIN PRO-GBAGBO, quand Alassane Dramane Ouattara t'a attaqué, on s'est mis à la défensive et tu passes du groupe ennemi " Affi-Alassane ".

Pitié !

Si tu as affronté Alassane Dramane Ouattara et son RDR, ce n'est pas Affi le traitre, qui va te corrompre. Tu as abandonné ton " GBAGBO LAURENT qui a gagné " que tu criais avec bravoure, que s'est-il passé ?

Or, tu es le Libanais le plus chou !
Salut quand-même !

Nouveau commentaire :
Twitter

Conditions d'utilisation
Merci d'écrire dans un langage correct et d'éviter des affirmations sans preuves.




Actualité | Opinion | Contributions | Zouglou Feeling | Vidéos | People | Reportages | Tribune | Lu pour vous | Arts et Cuture | Insolite | Communiqué | Sports | Santé | Économie | Tourisme - Voyages | À ne pas manquer | VOTRE PUBLICITÉ SUR LA DÉPÊCHE D'ABIDJAN | Espace Kamite



"Le Franc des Colonies Françaises d'Afrique (FCFA) est une propriété à part entière de la France."

La Dépêche d'Abidjan | 14/07/2020 | 2825 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 31/03/2019 | 3116 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 26/02/2019 | 3846 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 20/12/2017 | 3143 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/11/2015 | 6390 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
La Dépêche d'Abidjan | 09/06/2015 | 5180 vues
33333  (1 vote) | 0 Commentaire